Ce serait le pompon !….

 

 

La chance va-t-elle enfin tourner ?

Raz le pompon chez les supporters ! …. mais là franchement,  ce serait vraiment le cas si par malheur l’arsenal de Brest venait à mater nos marins d’eau douce dans le port de la lune, cette dernière pouvant être pleine si tel était le cas…. ce n’est pas Francis Gillot qui nous contredira, lui, habitué depuis  son plus jeune âge, au clair de celle de Maubeuge !

Alors avec un peu de réussite, à force d’effleurer le fond si on parvenait à remonter grâce à une touchette sur le pompon de nos visiteurs, cela pourrait nous procurer ainsi quelques instants de… bonheur !

Il faut y croire à cette légende, tout est bon désormais pour se raccrocher à l’espoir de jours meilleurs, aussi faut-il  s’en rappeler l’origine :

« L’impératrice Eugénie était en visite, le 9 Août 1858, sur un navire au port de Brest.
Un Matelot, très grand sans doute, en se mettant au garde à vous à son passage se heurta violemment le sommet du crâne au plafond de la coursive.
Il saignait et l’Impératrice lui offrit son mouchoir en guise de pansement. Comme le marin guérit aussitôt, ce mouchoir taché de sang, placé sur sa tête, devint alors, en souvenir de ce geste, le pompon rouge du béret de Marin.
C’est paraît-il pour cela que toucher le pompon d’un marin, porte bonheur. Peut-être n’est-ce qu’une légende mais il en reste que seuls les marins français portent un pompon »

Sans victoire depuis le début de la saison, à Brest  la loi Martial a été décrétée… le pavillon du navire Baysse dangereusement  et vu Dupont, l’horizon est Roux en cette période automnale…

Rien de réjouissant pour notre équipage face des matelots revanchards après être restés en rade ! Caen ?…. chez eux le week-end dernier face à des pécheurs Normands de coquilles St Jacques emmenés par un Bulot accrocheur qui était loin d’être un mollusque…

Puisse en être de même pour nos attaquants ce samedi… il faudra partir à l’abordage dès les premiers  instants, Colbert n’aurait pas dit autrement quand, stationnant pendant plusieurs années  dans le port de la lune à proximité de la colonne des Girondins, il fût traîné le long du fleuve comme une épave en direction de…. Brest !

L’am(i)ant (e) de notre jolie ville en fut tout retourné et démantelé dans le cimetière marin de Landévennec… sans mauvaise pensée il se pourrait quand même que l’ancien croiseur soit quelque  peu r agressif en nous faisant payer au prix fort sa déconvenue de la semaine dernière !

A égalité de points, les bretons ne seront pas une proie facile, leur bastion défensif plaide en leur faveur surtout en déplacement (3 buts concédés).. seul espoir, leur artillerie est pratiquement muette, avec un seul boulet ciblé, mais un bon 0-0 semble dans leurs cordes !


Maurice Belay

 


Une situation mal vécue …

Que faire, pour tenter enfin de renverser la tendance ? Personne au Haillan cette semaine n’a trouvé la solution… les supporters (enfin toujours les mêmes) cherchent désespérément les raisons de ce manque de concentration, d’implication des joueurs…

Gillot et son staff, ne lâcheront rien… ni le groupe, ni la méthode qui accompagne leurs séances d’entraînement… ils restent persuadés que cette place de relégable fera bientôt partie du passé…

La priorité restera le travail et surtout comme l’indique l’ancien Sochalien, ne pas céder à la panique et éviter que le groupe se disperse ou n’explose… le réel danger semble effectivement guetter l’ambiance qui doit au contraire rester sereine… les déclarations faites à tort ou à travers seraient une source de distension ce qui aurait pour danger d’aboutir à une démission générale…


Kryschowiak  confirmé dans le onze de départ contre Brest ?

 


Mais n’est-elle pas déjà là ? non assure le technicien bordelais la situation actuelle est mal vécue, on peut se dire les choses sans se vexer et redresser la situation ! on ne peut dans ce sens que citer un autre bordelais…..Montesquieu :  « Il vaut mieux se taire et passer pour un sot plutôt que de parler et dissiper tout doute à ce sujet »

C’est la raison pour laquelle, le plus expéditif en la matière aura était Carrasso lors de la dernière conférence de presse… chrono en main quarante trois secondes record à battre «bizarrement j’ai passé une bonne semaine à l’entraînement, j’ai pris beaucoup de plaisir… c’est très clair dans ma tête… je n’ai plus rien à dire !» et dont nous !

C’est un constat, service minimum dur à sortir pour Cédric, car là c’est un accouchement à la muette comme on dit aujourd’hui… !

Derrière la rambarde c’est également  très mal vécu, chacun y va avec ses arguments, mais une majorité s’élève contre un quelconque boycott lors des prochaines rencontres, seul la survie de notre club les intéresse… quant aux joueurs, c’est eux qui doivent nous sortir de cette impasse ils n’ont plus le choix…

 



“Et voici les Guignol os

Plein d’anecdotes et de ragots

Qui vont vous faire vivre en chantant

Les bonnes nouvelles du Haillan »

 


«En fait nous sommes toujours présents, mais nous agissons d’une autre manière envers les joueurs pros… on vient respirer notre club avant tout, nous restons moins longtemps pendant leur séance, notre groupe se déplace «tous ensemble» aux abords d’autres terrains tels que ceux de la CFA de Battiston et Trésor, des 17 de Penalva et Dogon ou encore les 19 de Lucas, c’est notre manif à nous ! dorénavant ce sera notre attitude faute d’altitude au classement» nous explique Bébert

«Mais qu’est-ce qui peut bien attirer les journalistes ? bientôt ils seront plus nombreux que le groupe de Francis Gillot ! il vont pouvoir faire une opposition le jeudi !…» s’amuse Guitou

 


Bonne ambiance …fou rire !

 


«C’est d’autant plus bizarre, que les joueurs ont décidé de ne plus parler, alors leur conférence de presse va être finalement compressée… qui dit compressés dit surtout qu’il font plus vite que sur le terrain les joueurs pour s’enfuir le jour de la séance des dédicaces… remarquez vu le monde !» ajoute Jojo

Ce jeudi matin, c’est une séance à la carte… certains joueurs ont dû tirer celle du joker tellement il brille par leur absence… mais c’est comme ça laissons les travailler…

Les commentaires du match contre Nice font apparaître que des convergences chez les «Guignol’os»…


«Ce qui m’a déçu le plus, c’est la composition de Gillot ce soir là… Krychowiak sur le côté droit, je n’ai rien compris, nous qui sommes habitués à suivre les jeunes du centre de formation, jamais Grégor n’avait tenu ce poste dans toutes les équipes de jeunes du club, même en sélection Polonaise !» explique Jean-Marie notre maître tacticien

«Tu as raison Jean-Marie, quoique n’étant pas dans son élément, Grégor a effectué un match correct mais a eu quelques difficultés au début… c’est le coté droit en entier qui a été en danger avec Savic à côté de lui… avec un Ciani égal à lui-même…… de plus pourquoi avoir associé de nouveau Modeste à Diabaté, ils ne sont vraiment pas complémentaires ces deux là, non vraiment ce n’était pas le top cette composition d’équipe… peut mieux faire…» rajoute Raymond

«Nous étions tous déçus de cette nouvelle défaite, c’est d’autant plus rageant que le match de Montpellier laissait entrevoir du mieux dans la combativité et surtout la solidarité… malheureusement ces deux qualités ont été balayées dès le début avec ce but entaché il est vrai d’une main de Mouloungui mais Savic n’a pas le droit de s’arrêter l’arbitre n’ayant pas sifflé…» nous raconte déçu Jean-Pierre

Tout ceci n’est pas très rassurant pour la venue de Brest… une équipe hérisson qui derrière est très solidaire ne prend pas énormément de but à…. l’extérieur, 3 exactement en cinq matches ! un 4-5-1 en perspective…

 


Explication de texte

 


«Il va falloir le même état d’esprit que face aux Montpelliérains, il faut étouffer les bretons dès le début, être présent dans tous les duels, solidaires et agressifs dans le bon sens du terme et tuer le match le plus rapidement possible pour en suite gérer !» conseille Bébert

«Le match idéal quoi… il va falloir mener au score 3-0 à 2 minutes de la fin pour espérer !» s’amuse Jojo

Que va faire Francis Gillot ?… va t-il confirmer Krychowiak peut-être au milieu avec N’Guemo dans ce cas qui latéral droit Sané ou Chalmé tout simplement ? devant avec deux pointes  Diabaté et Bellion… Plasil juste derrière  Belin Beliet étant sur le côté ?

 


Bellion en joueur de rupture ?

 


Voici en tout cas le groupe retenu :

Carrasso, Olimpa – Chalmé, L. Sané, Ciani, Trémoulinas, Planus, Savic – Plasil, Maurice-Belay, Krychowiak, Ben Khalfallah, Nguemo – Gouffran, Modeste, Diabaté, Bellion, Saivet


Tous au stade !!!!!… Bordeaux va enfin gagner à Chaban-Delmas et JL Triaud va raser sa barbe pour la circonstance et le Bordeaux ne sera plus dans le… rouge !


Allez Bordeaux!


Une pensée pour Domi

 

 

Francis dit Napeso