Trois points précieux

 

 

 

Le résumé
Le match commence fort… Quelques secondes de jeu, et Congré est adulé par les commentateurs d’Orange. Déstabilisé par tant d’éloges, le défenseur toulousain pousse trop loin son ballon et Jussiê presse… L’attaquant bordelais voit son ballon dans le sens du jeu et l’amène jusqu’en face à face avec Ahamada… Le brésilien frappe fort et avec précision pour tromper le portier toulousain qui ne peut qu’effleurer le ballon… Seulement 22 secondes de jeu se sont écoulées… Bordeaux n’est pas habitué à mener si vite au score (ni à mener tout court d’ailleurs) et hésite à prendre la main sur ce match. C’est donc Toulouse qui a le ballon, sans au final se montrer dangereux. A l’image de cette timide réaction au quart d’heure de jeu : une frappe puissante d’Aurier aux trente mètres, passant au dessus des cages de Carrasso qui était sur la trajectoire. Petite alerte cinq minutes plus tard lorsque Tabanou centre instantanément et de manière inattendue… Le ballon circule dans la surface et les deux équipes cafouillent, pour finalement un dégagement bordelais. 25ème minute, et nouvelle interception de Jussiê qui lance Maurice-Belay. Ce dernier rentre dans la surface et centre parfaitement en retrait… Plasil, trop court, voit le ballon passer devant lui, mais Mariano est juste derrière et expédie une frappe forte, non cadrée, déviée en corner. Timide réaction toulousaine avec cette frappe de Didot, beaucoup trop molle, directement sur Carrasso, à la demi-heure de jeu. Dix minutes plus tard, Maurice-Belay provoque un excellent coup franc à l’entrée de la surface de réparation. Obraniak est le désigné. Presque sans élan, le milieu bordelais enroule parfaitement son ballon, tout en tranquillité, dans la lucarne de Ahamada qui se demande encore où le ballon est passé… Bordeaux mène 2-0 sur ses deux réelles occasions de but ! Les esprits s’échauffent et sur un contact anodin, Sissoko agresse Obraniak front contre front, menace de le gifler, et le pousse tout en l’insultant… Cela méritait clairement le carton rouge et l’arbitre mettra finalement un carton jaune à chaque joueur. Il ne faudra qu’un seul ballon joué pour que Sissoko se fasse exclure. Dans le contact aérien qui suit avec Ciani, le milieu toulousain saute le coude en avant et heurte le défenseur bordelais qui s’écroule. L’arbitre l’avait pourtant averti et le sort du terrain avec un second carton jaune, synonyme de rouge. On attend avec impatience la décision de la commission de discipline…  45ème minute et Aurier, encore lui, effectue un centre tir qui prend la direction de la lucarne opposée de Carrasso, légèrement avancé… claquette du portier bordelais tout en reculant ! Bravo ! Les deux équipes rejoindront leur vestiaire après cette action…

 

 

De retour des vestiaires, Toulouse montre son envie de revenir au score. Mais ce sera finalement Bordeaux qui va reprendre petit à petit la possession de balle et gérer son match. Il faudra cela dit attendre la 58ème minute de jeu et une frappe d’Obraniak du droit pour voir briller Ahamada. Presque rien ensuite jusqu’à cette 77ème minute de jeu. Bellion lance Obraniak qui déborde pour centrer de nouveau vers Bellion qui manque complètement sa reprise et rend le ballon à Ahamada. Deux minutes plus tard, Gouffran chipe un ballon côté gauche et se dirige vers le but adverse… L’attaquant bordelais veut enrouler sa frappe mais se manque… 81ème minute, Nguemo vole à son tour un ballon dans les pieds toulousains, pour frapper ensuite à l’entrée de la surface : de peu à côté ! Trois minutes plus tard et encore une grosse occasion avec au début de l’action Sertic qui élimine deux joueurs sur une passe pour Gouffran. L’attaquant bordelais talonne dans le dos des défenseurs pour Bellion qui se retrouve en face à face avec Ahamada. La cage est ouverte, mais sa frappe est de peu trop croisée… Trois minutes dans le temps additionnel et dernière occasion bordelaise. Des suites d’une bonne combinaison entre Mariano et Obraniak, ce dernier effectue un bon centre pour Bellion trop court au premier poteau… Mais Gouffran est derrière et se jette, pour manquer lamentablement sa reprise alors qu’il n’avait juste qu’à la pousser au fond des filets… Le match est finalement terminé sur une victoire sereine de nos bordelais qui ne perdent plus et repassent même en positif au niveau du goal-average…

 

 

 

 

 

 

Les joueurs
Cédric Carrasso n’a que très peu été inquiété lors de cette rencontre, grâce au peu d’occasions toulousaines, grâce à une bonne défense devant lui. Résultat, uniquement quelques sorties et dégagements à réaliser, sans oublier cette parade à la 45ème minute sur le centre-tir d’Aurier.
Mariano Ferreira Filho a été adulé toute la rencontre par les commentateurs et consultants d’Orange Sport. Le latéral brésilien a été très sollicité et a montré l’étendue de ses qualités : vitesse, technique, qualité de centre … Tout en étant présent défensivement. Un gros match. De l’autre côté, Benoit Tremoulinas a été plus mesuré en première période, avant de se lâcher un peu plus en seconde. Une partie sans geste décisif, mais une bonne contribution au résultat de la soirée. Carlos Henrique a réalisé un match correct, avec quelques interventions intéressantes. En revanche, certaines sont trop approximatives voir brutales, et donc inutiles. Regrettable. Mickaël Ciani semble bel et bien de retour ! Comme quoi, c’est en jouant qu’on reprend confiance. Véritable Roc de la défense ce soir, il nous a impressionné par ses interventions propres, et sa relance parfaite. C’est aussi et surtout cette assurance et cette tranquillité qui nous ont ravis. Marc Planus, lui, a œuvré dans l’ombre ce soir. Positionné en tant que dernier rempart bordelais, il a bénéficié d’un bon travail de ses deux coéquipiers pour être un peu moins sollicité. Une prestation sereine aussi.
Landry Nguemo semble sortir la tête de l’eau et retrouver de sa superbe. De nombreuses interventions, du jus, et pour couronner le tout, une relance très propre. Point de départ des actions bordelaises ce soir par son abattage sur le terrain. Jaroslav Plasil était une fois encore dans ce rôle de milieu relayeur. Il a beaucoup participé au jeu en première période, du mois la première demi-heure, avant de s’éteindre petit à petit et de laisser la vedette aux autres, et son brassard de capitaine à Sertic en fin de match. Nicolas Maurice-Belay est surement le joueur le plus régulier cette saison. Ses prestations se ressemblent pour notre plus grand plaisir, même si on aimerait le voir plus décisif. De très bons contrôles qui amènent du danger, de l’activité permanente, et puis ce coup franc provoqué qui apporte le second but bordelais. Propre. Totalement invisible la première demi-heure de jeu (mis à part sur quelques erreurs techniques et sur des approximations au niveau de ses passes), Ludovic Obraniak a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs ce soir, et quel but ! Un coup franc travaillé, enroulé, titillant le montant et la barre : bref, une pleine lucarne ! On l’a senti ensuite plus libéré et plus précis dans ses courses et ses passes… Il aurait même mérité d’être passeur décisif sur deux magnifiques centres, si ses attaquants n’avaient pas été aussi mauvais…
Vieira Jussiê était bel et bien présent puisqu’il a fait basculer la rencontre au bout de 22 secondes en inscrivant le premier but bordelais du match ! Un très gros pressing a apporté le danger devant. Bref, une belle activité qui a mis son équipe sur de bons rails…

David Bellion a manqué deux grosses occasions. Yoan Gouffran une. Et Grégory Sertic a pris la cape de Jussiê pour disparaitre.

 

 

 

 

 

 

La feuille de match
22ème journée de Ligue 1
Samedi 4 Février 2012 à 21 heures
Stade Jacques Chaban-Delmas (Bordeaux)
Arbitre : M. Stéphane Lannoy
Bordeaux 2 – 0 Toulouse
Buts : Jussiê (1ère), Obraniak (40ème).
Cartons jaunes : Devaux (39ème), Sissoko (42ème et 43ème), M’Bengue (83ème) – Obraniak (42ème), Mariano (58ème), Henrique (60ème)
Cartons rouges : Sissoko (43ème)
Bordeaux : Carrasso – Mariano, Planus, Ciani, Henrique, Tremoulinas – Nguemo, Plasil © (Sertic, 79ème) – Maurice-Belay (Gouffran, 72ème), Obraniak – Jussiê (Bellion, 72ème).
Toulouse : Ahamada – Congré ©, M’Bengue, Aurier (Machado, 65ème), Devaux – Didot, Sissoko, Tabanou (Aguemon, 82ème), Capoue – Bulut (Rivière, 60ème), Braaten

 

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever
Carrasso : 6
Mariano : 8
Planus : 7
Ciani : 8
Henrique : 6
Tremoulinas : 6
Nguemo : 7
Plasil : 5
Maurice-Belay : 7
Obraniak : 8
Jussiê : 8

 

 

 

Crédit Photos : Sports.fr, AFP

 

MisterInfiny