Bordeaux achève le Losc …

 

Le résumé

 

Nous nous demandions comment allait réagir cette équipe bordelaise face au Champion de France. On commence avec des lignes de terrain peintes en rouge, et l’on se dit alors que la victoire a peut-être déjà choisi son camp… Juste avant, on a eu le droit à une petite boutade sérieuse de celui qui sera un des deux hommes du match, Ludovic Obraniak : « La priorité c’est le championnat ». Rires.

 

 

Bordeaux va une nouvelle fois très bien débuter sa rencontre et ce dès la deuxième minute de jeu. Obraniak est dans la surface lilloise, fixe son défenseur, pour une frappe que repousse Landreau… Sur Maurice-Belay qui la reprend en première intention… La frappe est écrasée, mais déviée par Debuchy dans ses propres cages ! Début idéal pour notre équipe ! Le LOSC entend se révolter rapidement et exerce une grosse pression… Au moment où l’on croit que Bordeaux va résister, le LOSC va réduire la marque sur corner. Une première tête de Rozehnal fera briller Carrasso, mais Ciani, qui devait être au marquage sur le défenseur, glisse et laisse une deuxième chance, sur le second ballon de Rozehnal qui la pousse au fond des filets. Le match se joue toujours sur un haut niveau des deux côtés. 13ème minute, Payet centre fort mais Carrasso et vigilant et repousse. 17ème minute, Maurice-Belay récupère un ballon mal négocié par la défense lilloise. Le joueur déborde tout en vitesse et centre en retrait pour Gouffran qui met à son tour en retrait pour le pied gauche d’Obraniak : la frappe est belle, limpide, et précise puisqu’elle vient titiller le poteau de Landreau pour le deuxième but bordelais ! 24ème minute, Balmont effectue un bon centre pour la tête de Roux dans la surface, positionné entre deux défenseurs. Heureusement, sa frappe est trop molle et est surtout sur Carrasso. 37ème minute, alors que Lille a le ballon, Bordeaux va réaliser une contre-attaque éclair initiée par Mariano qui lance parfaitement Maurice-Belay. Ce dernier rentre dans la surface, centre en retrait pour un Gouffran malheureusement trop court. Dommage ! Juste avant la mi-temps, Hazard frappera un coup franc avec force, aux 25 mètres. La balle est flottante, et passe au final à côté des cages de Carrasso, qui semblait être sur la trajectoire. Une dernière petite alerte dans les arrêts de jeu, mais Carrasso anticipe et dégage la balle…

 

 

 

 

Bordeaux rentre à la surprise générale au vestiaire avec l’avantage au score. Ce nouveau dispositif nous colle à la peau. Mais ce qui a été remarquable en première période, c’est bien cet état d’esprit, bagarreur, plein de volonté, avec une belle solidarité de toute l’équipe au niveau des efforts. On en revenait pas sur le canap’ ! On a même pensé au dopage. On attend alors la seconde période étant partagé entre l’anxiété et l’envie de voir si ces efforts vont perdurer. Et ne nous attendions pas à ce qui va suivre…

 

 

Et Lille n’y est pas en ce début de période. A peine 20 secondes de jeu et Maurice-Belay, bien lancé par Gouffran ayant fait un gros travail, part seul au but et se présente face à Landreau… Le milieu bordelais la joue mal avec un extérieur du gauche que repousse le portier lillois. 51ème minute et bis repetita, Pedretti et Rozehnal essayent d’intervenir sur Maurice-Belay et au final se gênent pour laisser le milieu bordelais seul au but. La seconde occasion est la bonne, NMB attend au maximum pour glisser le ballon dans les buts de Landreau. Lille 1, Bordeaux 3. 55ème minute, Maurice-Belay est en feu ! Il efface trois joueurs avec ses dribbles, décale Gouffran qui voit Mariano seul au second poteau. Le brésilien manque malheureusement la cible en envoyant sa frappe au dessus des buts de Landreau. Deux minutes plus tard, Bruno prend les intervalles et hésite entre frapper au but, et passer à Roux… Résultat, le ballon prend la tangente et n’apporte rien en passant devant les cages de Carrasso. A l’heure de jeu, Maurice-Belay, encore et toujours lui, lance Plasil dans l’espace. Le capitaine bordelais résiste en retour de Mavuba dans la surface, et attend le dernier moment pour passer en retrait à Gouffran qui n’a plus qu’à tromper Landreau. Chose faite, Bordeaux mène 4-1. On croit alors Bordeaux à l’abri, mais c’était sans compter sur ses vieux démons. Cela commence d’abord par un superbe coup-franc de Hazard aux trente mètres (64ème minute). Le ballon est flottant et trompe Carrasso pour la réduction du score lilloise. Dix minutes plus tard, Mavuba lance Debuchy sur un second ballon, au dessus de la défense bordelaise. L’arrière droit International se retrouve seul, contrôle, et frappe d’une demi-volée pour tromper Carrasso. Lille revient à un but de son adversaire du jour. Vous ne sentez pas le vent tourner ? Nous aussi… Rudi Garcia calme ses troupes et les oblige à faire la différence par le jeu. Bordeaux se crée alors des contres mais Mariano frappe une fois encore au dessus (84ème). Trois minutes plus tard, Carrasso fait la parade sur une bonne frappe de Bruno dans la surface, après un cafouillage de la défense bordelaise. 90ème minute et arrive ce qui devait arriver… Roux, lancé dans la profondeur par Pedretti (au passage, Ciani remet le ballon dans la course du nouvel attaquant lillois) transperce Carrasso et égalise pour le LOSC ! L’entraineur des Dogues lâche ses troupes et les encourage à aller chercher la victoire… Résultat, le LOSC se découvre. Jussiê combine devant avec Mariano, qui centre au premier poteau sur la tête de Sertic. Le ballon est parfaitement dévié pour le second poteau où se trouve Obraniak ! Le milieu bordelais reprend cette balle de demi-volée et trompe Landreau ! Pas de doute, le banc bordelais peut exulter, la victoire revient au club au Scapulaire ce soir !

 

 

 

 

Bordeaux semble entamer ce mois de février de la meilleure des manières. En commençant par une victoire à domicile face à Toulouse. En continuant à l’extérieur sur le terrain du Champion de France 2011. Et la semaine prochaine face à Lyon ?

 

Outre le spectacle proposé, nous avons particulièrement aimé l’état d’esprit de nos joueurs. Ils vont même réussir à nous faire croire que l’on a une chance de devenir européen en fin de saison… Merci Bordeaux, allez Bordeaux !

 

 

 

 

Les joueurs

 


#16, Cédric Carrasso : Le portier bordelais a peut-être pris quatre buts ce soir, mais il a repoussé deux grosses occasions lilloises qui auraient pu chambouler le bon déroulement de notre match… Même s’il est peut-être coupable sur le coup franc d’Hazard… Du moins, en partie.

 

#28, Benoit Tremoulinas : Le défenseur bordelais s’est fait discret ce soir sur le flanc de l’attaque. Il a été soumis en permanence aux incursions lilloises et a fait ce qu’il a pu pour les contenir, sans trop de réussite.

 

#25, Mariano : Le défenseur bordelais a comblé les brèches lorsque le jeu se jouait latéralement. Il a aussi grandement participé à plusieurs contre attaques bordelaises et est à l’origine du but de la victoire. A contrario, il a manqué deux bonnes frappes qui auraient pu tuer le match.

 

#27, Marc Planus : Le défenseur bordelais est à créditer de bonnes interventions dans les pieds, mais aussi avec de bons tacles glissés. Il a clairement participé à la bonne tenue défensive jusqu’à la chute de l’équipe au niveau mental.

 

#2, Mickaël Ciani : De bonnes interventions aériennes, de gros efforts. Mais il est aussi à l’origine de deux buts lillois, uniquement par maladresse et malchance cela dit. Une prestation au final correcte.

 

#3, Carlos Henrique : Une très bonne prestation, solide, en première période. Une grosse envie démontrée pour son dernier match avant sa suspension… Puis a failli, à l’image de l’équipe lui aussi, lors du retour des Dogues.

 

 

 

 

#7, Landry Nguemo :Placé au poste de milieu défensif avancé, il a beaucoup pressé, fait de bonnes interventions, tout en relançant proprement et sans paniquer. Un travail de l’ombre qui fut à l’origine de bonnes attaques bordelaises.

 

#18, Jaroslav Plasil : Notre capitaine s’est lui aussi beaucoup dépensé. Un excellent pressing, puis une passe décisive, cela faisait longtemps. Sa sortie n’a pas aidé au redressement de notre équipe.

 

#4, Ludovic Obraniak : Le premier homme du match. A la genèse du premier but, buteur sur le second, et donne la victoire sur le cinquième. Une prestation parfaite, agrémentée d’un bon travail défensif et d’une bonne conservation de balle. On comprend pourquoi le sergent Garcia ne voulait pas le voir jouer contre lui, alors qu’il ne le faisait pas jouer. Cherchez l’erreur.

 

#19, Nicolas Maurice-Belay : L’homme du match Numéro 2. Un doublé pour celui qui ne marque pas. A l’origine du deuxième but bordelais. Et aurait pu être passeur décisif une ou deux fois de plus. Une machine ! Il était en feu ce soir ! Bravo !

 

#9, Yoan Gouffran : Seul devant, il a beaucoup travaillé et pressé. Est un peu redescendu aussi pour jouer et construire. Passeur décisif sur le deuxième but, puis buteur sur le quatrième, il retrouve le chemin de la réussite et a emmerdé ô possible les défenseurs adverses. Une bonne prestation.

 

 

Grégory Sertic est passeur décisif sur le but bordelais victorieux. Une belle inspiration d’ailleurs ! Vieira Jussiê est aussi à l’origine du dernier but bordelais même s’il a eu moins d’incidence que le reste de ses coéquipiers. Enfin, Florian Marange est venu apporter une personne de plus défensivement.

 

 

 

 

La feuille de match

 


23ème journée de Ligue 1

Dimanche 12 Février 2012 à 15 heures

Lille – Stadium Nord

Arbitre : FAUTREL Fredy

Lille 4 – 5 Bordeaux

Buts : Rozehnal (17ème), Hazard (65ème), Debuchy (75ème), Roux (90ème) – Maurice-Belay (2ème et 51ème), Obraniak (17ème et 93ème), Gouffran (60ème).

Cartons jaunes : Pedretti (76ème) – Ciani (42ème), Henrique (44ème), Sertic (87ème)

Lille : Landreau – Rozehnal (Digne, 61ème), Beria, Debuchy, Chedjou – Balmont (Bruno, 52ème), Payet (Cole, 52ème), Hazard, Pedretti, Mavuba – Roux.

Bordeaux : Carrasso – Tremoulinas, Mariano, Planus, Ciani, Henrique – Nguemo, Plasil (Sertic, 69ème), Obraniak, Maurice-Belay (Marange, 86ème) – Gouffran (Jussiê, 77ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

 


Carrasso : 7

Tremoulinas : 6

Mariano : 6

Planus : 7

Ciani : 6

Henrique : 6

Nguemo : 7

Plasil : 7

Obraniak : 10

Maurice-Belay : 10

Gouffran : 8

 

 

Misterinfiny

 


Crédits photos : Foot01, Le Parisien, Sport 24, Losc.fr