Paroles de Nancéien

Parlons peu parlons bien. Ce match à Nancy ne s’annonce pas de tout repos pour les Girondins, clairement. Les Bordelais n’ont plus rien à jouer en cette fin de saison, mis à part défendre l’image du club et lutter pour quelques deniers de plus en droits TV en essayant de gagner une ou deux places supplémentaires. De son côté, l’ASNL de Salif Sané, malgré une avance de sept points sur le premier relégable, Lorient, n’est pas encore sauvée. Son maintien étant presque assuré, l’équipe de Jean Fernandez donnera tout pour se sauver le plus tôt possible, et cela passe par une victoire contre Bordeaux ce week-end.

 

 

 

 

Optimisme de rigueur dans le 54

 

La formation girondine n’est pas au mieux. En concédant trois nuls et une défaite lors des quatre derniers matches, les hommes de Francis Gillot ont dilapidé tous les efforts consentis en février pour remonter au classement. L’Europe désormais à onze points, Bordeaux, toujours 8ème, joue pour du beurre et compte finir la saison en roue libre. Pour cette rencontre, le coach bordelais pourra de nouveau compter sur Trémoulinas et Diabaté qui feront leur retour à la compétition face à Nancy. En revanche, Carlos Henrique demeure incertain à cause de douleurs persistantes aux genoux et aux adducteurs. Une décision sera prise demain.

 

 

En face, Nancy est en grande forme en cette fin de saison. Désormais à la onzième place après une première partie de saison compliquée, les Lorrains ont remporté cinq victoires, dont trois contre des cadors du championnat – Lyon, Montpellier et PSG – au cours du mois de mars. Les coéquipiers de l’érudit Yohan Mollo ont remporté autant de matches en l’espace d’un mois que depuis le début de saison. Cette récente embellie fait dire aux supporters du club qu’ils vont battre Bordeaux sans coup férir. La plupart des supporters se montrent en effet extrêmement optimistes. L’un d’entre eux, Tjrs+0, clame haut et fort sa foi en l’ASNL : “Moi, je sens une fête du football avec un 4 à 0 à la clé, qui me ferait penser à un certain Nancy-Lens de 2011. Je ne vais pas rater cela, c’est sur !”. Toujours plus hein… D’autres comme lolothot, “de toute façon, on ne devrait pas avoir peur de leurs joueurs vu notre belle série.”, ou rastafari, “J’annonce une victoire 4 buts à 1. La Lorraine est rouge est blanche. On est irrésistibles et on le restera pendant longtemps.”

 

 

Quelques supporters adverses angoissent à l’idée d’affronter les Girondins, mais on reste bien loin du temps où nos adversaires craignaient Bordeaux, son équipe, sa forme étincelante et ses recrues renversantes…  Certains, à l’instar de Juuu54, qui se méfie du schéma tactique du FCGB : “Attention à la défense à cinq de Bordeaux… et à N’Guémo aussi…!”, ou de levieux, prudent : “S’ils restent humbles et concentrés, ça le fera ! S’ils commencent à se voir trop beaux et à faire chacun leur numéro…”, restent sur leurs gardes avant ce match.

 

 

 

 

 

 

Ils ont la rancune tenace ces Lorrains…

 

S’ils sont majoritairement optimistes, les nancéiens sont également REVANCHARDS ! Car outre leur volonté de faire un nouveau pas décisif vers le maintien, c’est l’envie de “régler quelques comptes” avec Bordeaux qui alimente la détermination des Lorrains, et notamment celle des supporters de Picot. Tous se rappellent le grand jeu d’acteur de Johan Micoud, un jour de mars 2008. L’ancien joueur de Cannes, Bordeaux, Parme, ou du Werder Brême, avait simulé une faute en faisant une prise de judo sur le défenseur nancéien, Chris Malonga. Résultat : pénalty sifflé pour Bordeaux, carton rouge pour Malonga et victoire finale des Girondins (2-1). A Nancy, ils se souviennent également de ce but reconnu de manière incompréhensible à Geraldo Wendel, le 13 Novembre 2010. Alors que l’ancien joueur bordelais se rendait coupable d’une main flagrante, sans pour autant parvenir à rentrer la gonfle dans les cages, l’arbitre, M.Varela, accordait le “but” à Bordeaux. Les Girondins l’emportaient finalement 2-1. Ces deux mésaventures sont restées en travers des gorges lorraines. Normal…

 

 

 

 

Ces faits de jeu filent encore des boutons aux supporters de Picot. Le pseudo kardu gorriak l’a vraiment mauvaise… : “Je souhaite ARDEMMENT une belle victoire (2-0). Ils se sont assez fichus de nous quand des arbitres “non voyants” leur ont accordé un pénalty “bidon”, et un but “fantôme”…”. Il a la rancune tenace ce petit ! Mais bon ça peut se comprendre. Il est rejoint par tjrs+0 : ” Nous avons un certain nombre de comptes à régler avec Bordeaux.”, ou encore Picotboy : “Je vois un 1-0. une belle revanche après les arnaques successives face aux bordelais.” Bordeaux est prévenu : Nancy veut sa revanche !

 

 

 

 

Les retrouvailles des frères Sané

 

Enfin, cette opposition sera une nouvelle fois l’occasion pour les frères Sané de se retrouver face à face sur le terrain. Si Lamine, l’aîné, est bien établi dans l’effectif girondin désormais, le petit frère, Salif, est en pleine bourre cette saison. Titulaire indiscutable au poste de milieu défensif dans l’équipe lorraine, Salif a d’ailleurs annoncé son envie de rester dans un club qui lui a fait confiance. Il faut dire qu’avec N’Guémo, Sané, voire Sertic à son poste, il lui sera très compliqué de faire son trou sur les bords de la Garonne. Ce match sera néanmoins l’occasion pour lui de se montrer, et de peut-être persuader Francis Gillot de compter sur lui l’an prochain.

 

 

Bordeaux lâchera-t-il complètement sa fin de saison ? Réponse dimanche pour une rencontre qui s’annonce indécise.

 

 

Crédit Photo : Getty images