“Un nul ? Déjà pas mal”

Samedi, c’est LE match. L’affiche que tous les Bordelais attendent en cette fin de saison morose. Bordeaux-Marseille, choc parmi les chocs depuis les années 80′ et la rivalité exacerbée entre les présidents Bez et Tapie, est une rencontre qui déchaîne les passions sur les bords de la Garonne. C’est l’affrontement de deux styles, entre la “Belle endormie”, bourgeoise, calme, sereine, et la bouillonnante Bonne Mère, chaleureuse, passionnée, voire démesurée.

 

 

 

 

Un duel chargé d’histoire

 

Contrairement à ce que veulent bien nous faire croire Canal + et les autres médias, qui ne cherchaient qu’à vendre plus de papiers en créant de toute pièce le “Clasico” OM-PSG, le véritable classique du foot français oppose bel et bien Bordeaux à Marseille. Il n’y a qu’à voir la haine qu’éprouvent désormais les supporters Marine et Blanc envers ses anciens champions de France bordelais, Diawara et Diarra. Adorés, adulés à Bordeaux, puis fustigés, bannis, exécrés depuis leur départ pour la cité phocéenne, ces deux-là savent maintenant de quel bois se chauffent les supporters girondins lorsque l’on aborde le sujet marseillais. De nombreux autres joueurs ont joué pour les deux clubs. De Tigana à Giresse, en passant par Dugarry, Lizarazu ou Trésor (dans le sans inverse), tous ont porté les deux tuniques, et tous ont appris à leurs dépens qu’on ne passe pas d’un club à l’autre impunément.

 

 

 

 

L’histoire des affrontements entre les deux formations est dans la droite lignée de cette compétition historique. Depuis, 35 longues années, Bordeaux n’a plus perdu à Chaban-Delmas. Cette invincibilité est sans aucun doute la plus connue et la plus convoitée de l’Hexagone. Chaque année, c’est le même refrain : Marseille gagnera-t-il enfin à Chaban ? Et bah non ! Bien évidemment, nous espérons tous que cela va continuer samedi soir… En 47 matches à domicile contre l’OM, Bordeaux ne s’est incliné qu’à 4 reprises, la dernière victoire olympienne en date étant celle de la saison 77-78 (victoire 2-1 sur des buts de Berdoll et Zvunka). Le succès le plus marquant côté girondin est certainement la victoire 4-1 des Benarbia, Wiltord, Micoud et autres Laslandes sur l’équipe du “traître” Dugarry (buteur pour Marseille ce soir-là) en janvier 1999. Alliant volonté immense d’imposer sa marque et jeu flamboyant, Bordeaux menait 4-0 dès la mi-temps grâce à des réalisations de Wiltord (14′, 32′), Micoud (17′) et Laslandes (20′). Le VÉRITABLE tournant de cette saison 1998-1999…

 

Ce match historique, le supporter marseillais, Aurélien, préfère le zapper de son esprit : “Cette rencontre de 1999 est un souvenir très désagréable pour moi. Je préfèrerais l’oublier carrément”.

 

Parmi les autres grandes victoires bordelaises, on peut également citer celle de la saison 1986/1987. Futur champion de France, le Bordeaux des frères Vujovic, Tigana et autres Fargeron explose sans coup férir l’OM de Giresse (3-0) grâce à Fargeron, Girard et Touré.

 

 

 

 

Une invincibilité chancelante

 

Néanmoins, cette invincibilité ne tient qu’à un fil depuis plusieurs saisons. Les Girondins n’ont plus battu Marseille à domicile depuis la saison 2006-2007, et cette victoire obtenue par le biais de Julien Faubert qui trompait le gardien marseillais… Cédric Carasso ! Les matches nuls se sont enchaînés. Les trois précédents matchs à Bordeaux se sont tous soldés par un 1-1. La saison dernière, pour le compte de la 4ème journée, le match nul 1-1 était même plutôt heureux pour les “Gigis” puisque Bordeaux n’égalisait par Modeste qu’en toute fin de partie (88′). Un match dont se rappelle très bien Paul, supporter de l’OM : “Leur invincibilité ne tient qu’à un fil depuis quelques années. Il y a 4 ans, l’OM menait 2-0, et l’année dernière, égalisation dans les derniers instants avec plusieurs “balles de break” loupées par l’OM.” En effet, en 2008, Bordeaux, mené 2-0 à la 26ème minute, égalisait par Chamakh (32′) et Jussie (69′) et sauvait ainsi sa fameuse invincibilité, une nouvelle fois…

 

 

 

Qu’importe le flacon…

 

Cette saison, les deux équipes sont au coude à coude… en milieu de tableau. Bordeaux (8ème) et Marseille (10ème) sont très décevants en cette fin de saison. Surtout l’OM qui visait la C1 en début de saison. Les olympiens n’ont plus remporté le moindre match de championnat depuis le 29 janvier à Rennes (2-1), au passage, le dernier match joué par le néo-portista, Lucho… CQFD…? Hier, Marseille n’a de nouveau pu faire mieux qu’un pauvre match nul face à Caen, au Vélodrome (1-1). Près de trois mois sans victoire en L1… Un gouffre pour les champions de France 2010.

 

Ces mauvais résultats ont le don d’agacer les supporters Ciel et Blanc qui, à l’instar de Paul, n’attendent plus rien de leur équipe. Selon le jeune supporter de 20 ans, le nul serait déjà pas mal pour l’OM : “Je ne vois pas l’OM actuel aller s’imposer à Bordeaux. En soi, un nul sera déjà un très bon résultat, parce qu’à part le maintien (faut assurer les 43-44 points quoi) on ne joue plus rien…” Ça a le mérite d’être clair.

 

De plus, Marseille devra très certainement faire sans son meilleur joueur, Loic Rémy, blessé hier soir. Une absence (probable) qui ne rassure pas les supporters marseillais, dont fait partie Younés : “Sans Rémy, on a aucune chance de marquer. C’est pas Gignac qui va le faire hein…” avoue le supporter olympien, désabusé.

 

 

 

Quant aux Girondins, après s’être bien refaits la cerise en multipliant les bons résultats en février, la machine s’est bizarrement grippée en mars, et l’effet de surprise suscité par le 352 mis en place par Gillot ne semble plus opérer. Avec 4 nuls et une défaite sur les cinq derniers matches, les chiffres sont clairs : Bordeaux n’y arrive plus. Donc, entre un OM qui, en l’état actuel des choses, paraît incapable de gagner à Bordeaux, et des Girondins loin d’être folichons, c’est un match bien dégueu qui s’annonce…

 

Les supporters adverses ne s’y trompent pas. “Je ne m’attends pas à un match fantastique. On a deux équipes qui sont plus que moyennes en ce moment, et on avait assisté a un bon match de m… à l’aller… Mais ça reste un classique du championnat, et il y a un gros enjeu : la 8e place !” déclare Paul, sarcastique. Younés, lui aussi pessimiste, rejoint Paul sur son analyse : “Je vois Bordeaux gagnant. Marseille abandonne un peu le championnat, alors que les Girondins ne montrent pas trop de signe de faiblesse ces derniers temps. De plus, le retour de blessure d’Henrique peut renforcer la défense. Pour le score, je vois la plus petite des marques : 1-0”

 

Entre des “spécialistes” qui ont préféré programmer Lyon-Lorient en affiche dimanche, et les supporters marseillais, tous s’attendent à un match bien pourri. On est d’accord. Néanmoins, je ne sais pas ce qu’en pensent mes amis Ultramarines notamment, mais, comme on a coutume de dire : Qu’importe le flacon, pourvu que l’on ait l’ivresse…

 

Allez Bordeaux !

 

 

Crédit Photo : Reuters, Icon Sport, Panoramic