Trois points, et l’espoir…

Le résumé

Bordeaux n’a-t-il plus rien à jouer ? Au vu du classement après ce match, rien n’est moins sur. Grâce à ? A quatre victoires consécutives à présent, un groupe complètement détendu et évoluant sans pression, ainsi qu’à un réalisme à toute épreuve.

 

Il ne faudra que 14 secondes de jeu pour voir Obraniak chiper le ballon des suites d’une mauvaise passe… Le milieu bordelais n’est pas attaqué et fixe son adversaire, pour libérer le ballon pour Gouffran. L’attaquant bordelais frappe du gauche et marque ! Sorin semblait masqué sur cette première action et ce premier but. Bordeaux mène un à zéro. 5ème minute de jeu, un ballon arrive sur Jussiê dans la surface, à droite. D’une bonne accélération, le brésilien passe son vis-à-vis et centre pour Gouffran. Sorin est sur la trajectoire mais cafouille pour laisser le champ libre à l’attaquant bordelais qui a tout le loisir de marquer son doublé en poussant le ballon au fond des filets. Bordeaux mène deux à zéro. 8ème minute de jeu et Obraniak tire un corner venant de la droite. Sané prend le dessus sur son vis-à-vis et place parfaitement sa tête… 3-0 ! Auxerre est… assommé ! Sans réaction, l’AJA montrera de nouvelles lacunes défensives au quart d’heure de jeu… Gouffran récupère le ballon et frappe… sur la transversale ! Le club bourguignon réagira à six minutes plus tard. Sur une touche anodine délivrée dans la surface, Cissé dévie pour Contout qui prend à revers la défense : sa reprise du droit à bout portant fait briller Carrasso ! 27ème minute, une demi-occasion avec un centre-tir de Traoré que repousse encore avec autorité Carrasso. A ce moment du match, Auxerre semble reprendre du poil de la bête mais n’arrive toujours pas à concrétiser ses occasions. A l’image de cette accélération tout en puissance de Traoré qui surclasse Ciani et Sané, pour une frappe puissante une nouvelle fois parée par Carrasso (39ème) ! Menant par trois buts d’écart, Auxerre aura la clémence de l’arbitre du soir, qui ne sifflera pas deux pénaltys pour Bordeaux (43ème et 44ème).

 

Retour au vestiaire sur un score amplement mérité pour les Girondins, qui ont su rapidement se mettre sur de bons rails.

 

Auxerre revient avec de meilleures intentions et se montre déjà très présent sur le but bordelais. Mais, sur un long ballon (où Jussiê fait peut-être faute), Maurice-Belay sur la gauche décale Jussiê qui fixe parfaitement le dernier défenseur et transmet dans la course de Plasil sur sa droite. Le capitaine bordelais ne se fait pas prier et trompe le portier adverse d’un plat du pied croisé. Bordeaux 4, Auxerre 0. Il aura fallu attendre quelques minutes une fois encore pour voir un nouveau but bordelais. L’AJA continue cela dit de jouer avec un public qui continue de les supporter, bien que demandant la démission des dirigeants… 66ème minute, gros cafouillage dans la surface bordelaise et Kapo prend le dessus sur son adversaire… La balle finit sur la barre et ne franchit pas la ligne en retombant. Mais Traoré, à l’affut, arrive acrobatiquement à la mettre au fond. Auxerre réduit logiquement la marque. Il faudra attendre de nouveau plusieurs minutes pour voir une nouvelle grosse occasion transformée en but. Ce sera la 80ème, avec une défense bordelaise qui se la joue un peu trop « cool ». Un centre anodin, Kapo y va énergiquement et prend le dessus sur Planus, pour finir dans un deuxième temps par une frappe sur un Carrasso fusillé à bout portant. Le public bourguignon se met de nouveau à y croire, mais Bordeaux la joue à « l’expérience » et gère, cette fois ci, convenablement sa fin de match.

 

Trois nouveaux points au compteur. Une nouvelle place de gagnée au classement grâce à la différence de buts… Et Bordeaux est à deux petits points de Rennes, 5ème et jouant ce soir face à Montpellier… Qui veut y croire ? Bordeaux reçoit Lorient prochainement, et se déplacera lors de la dernière journée à… Saint-Etienne !

 

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso : Un gardien surcoté ? Allez vous faire ******. Auteur de plusieurs parades brillantes, il est ce dernier rempart qui rassure et nous ramène bon nombre de points sur une saison. Bravo.

Benoit Tremoulinas : Le latéral bordelais était en vue ce soir. Des montées incisives, des combinaisons avec Obraniak et Maurice-Belay ravageuses, et une belle activité. Intéressant.

Mariano : Un peu moins en vue que son compère d’en face, il est à créditer de quelques montées qui n’ont pas abouties. Défensivement un peu juste ce soir.

Carlos Henrique : A joué son rôle au niveau physique. A eu ses hauts et ses bas, et un peu de laxisme de temps à autre, à l’image de la défense.

Mickaël Ciani : A gagné quelques duels, mais en a perdu aussi. Pourtant, il est à créditer d’un bon match, dégageant plusieurs ballons chauds, et manquant de peu de marquer de la tête.

Lamine Sané : Dans son rôle de milieu défensif, il récupère bon nombre de ballons et les redistribue bien. Un bel engagement sur plusieurs actions et un but pour clôturer le tout. Complet.

Ludovic Obraniak : Surveillé par son sélectionneur, il est double passeur décisif ce soir sur la premier but pour Gouffran, et sur la troisième pour Sané. Un peu d’énervement sur certaines actions, mais une belle intelligence et de l’expérience.

Jaroslav Plasil : Beaucoup plus libéré ce soir dans les phases offensives, il a participé au jeu et aux changements de jeu. Un petit but pour la route qui doit faire du bien au moral.

Nicolas Maurice-Belay : Une belle activité, comme toujours, et plusieurs actions amenées devant le but. A été très présent dans la construction ce soir même s’il n’est pas récompensé par un but ou une passe décisive.

Vieira Jussiê : Une surprise que cette titularisation ? Son mouvement qui amène cette passe décisive pour Gouffran dès la 5ème minute nous prouve le contraire. Sa seconde passe décisive pour le but de Plasil démontre son sang froid. Encore décisif en cette fin de saison !

Yoan Gouffran : Marquant du gauche (bien inspiré) dès 14 secondes, il se met forcément dans de bonnes dispositions pour la suite de la rencontre. Réitérant quatre minutes plus tard avec de l’altruisme, il conforte et de loin son statut de meilleur buteur. Il ne restait plus qu’à se casser un doigt pour faire encore plus parler de lui et sortir à la mi-temps.

 

 

 

Marc Planus : A tenté de consolider cette défense mais a beaucoup subi, laissant des possibilités à ses adversaires. Une rentrée probablement à oublier.

Henri Saivet : Entré pour calmer les ardeurs de Jussiê, il a eu des phases intéressantes, mais aussi beaucoup de gâchis.

Landry Nguemo : Consolide un peu plus l’équipe, et verrouille ce score de 4 à 2 pour son équipe.

 

 

 

 

 

 

La feuille de match

36ème journée de Ligue 1

Lundi 7 Mai 2012 à 19 heures

Stade de l’Abbé-Deschamps (Auxerre)

Arbitre : Monsieur Philippe Kalt

Auxerre 2 – 4 Bordeaux

Buts : Traoré (67ème), Kapo (80ème) – Gouffran (1ère, 5ème), Sané (9ème), Plasil (48ème)

Cartons jaunes : Contout (70ème), Mandjeck (86ème) – Jussiê (42ème), Maurice-Belay (44ème), Plasil (57ème).

Auxerre : Sorin – Hengbart, Boly (Kapo, 36ème), Grichting, Rivieyran – Mandjeck, Cissé, Traoré, Ndinga – Contout, Oliech (Kossoko, 66ème).

Bordeaux : Carrasso – Tremoulinas, Mariano, Henrique, Ciani – Sané, Obraniak, Plasil, Maurice-Belay (Nguemo, 81ème) – Jussiê (Saivet, 69ème), Gouffran (Planus, 46ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 9

Tremoulinas : 8

Mariano : 5

Henrique : 6

Ciani : 7

Sané : 9

Obraniak : 9

Plasil : 7

Maurice-Belay : 6

Jussiê : 9

Gouffran : 9

 

 

 

 

 

 

Crédit Photos : L’Equipe, Foot01, Sport24

 

 

MisterInfiny