Bilan 11-12 : Cédric Carrasso

 

 

 

Le dernier rempart bordelais

Nous l’avions quitté la saison dernière très abattu par les résultats de son équipe, et certainement même au bord de la dépression. Ce début de saison raté, avec une place de relégable pendant plusieurs journées, ne l’a finalement pas rassuré. A force de travail, mais aussi de changement tactique, le portier bordelais a vu juste devant lui une défense plus sure, plus nombreuse aussi avec l’apparition du 5-3-2. Le début d’une nouvelle ère dès le début de l’année 2012, et le début d’un sourire retrouvé.

 

 

Des arrêts décisifs

Toujours présent dans les moments importants, il sait rester concentré jusqu’au moment d’intervenir et de faire « la parade » décisive ! C’est sa grande force et certainement ce qui nous a fait gagner des points une fois encore cette saison. Lorsque le match ne se débloque pas et qu’un contre arrive, il intervient face à ses adversaires et donne au commentateur l’occasion de placer le fameux « tournant du match ». Lorsque son équipe mène contre le cours du jeu ou de justesse, il est présent juste derrière pour de nouveau s’imposer et faire durer l’avantage au score des siens. Gardien complet, il s’impose facilement dans les airs et excelle la plupart du temps en face à face avec son adversaire. Il a aussi démontré cette saison qu’il pouvait être bon lors d’une séance de pénalty en s’imposant notamment face à Saint-Etienne et Créteil dans cet exercice.

 

 

 

 

Gardien surcoté ?

Certainement une des meilleures blagues d’une fameuse « presse » en cette fin de saison. Le troisième gardien de l’équipe, certainement meilleur que Mandanda cette saison (deuxième dans la hiérarchie française), se classe au dernier rang pour la simple et bonne raison de l’âge, moins avancé pour Lloris et le portier marseillais. Il est encore considéré pour beaucoup de spécialistes comme l’un des meilleurs gardiens français, et cette place pour l’Euro est amplement justifiée. D’autant que Laurent Blanc le connait bien, et que son état d’esprit est et sera irréprochable.

 

 

Sa note Girondins4ever

La moyenne de toutes les notes attribuées cette saison par notre équipe de rédacteurs. Le portier bordelais est noté au final 5.8/10. Dans une saison moyenne, même si la qualification européenne est bien présente, presque contre toute attente, il est Monsieur Plus : le joueur qui nous fait gagner certains matches, comme celui qui peut nous en faire perdre ou ne pas avoir d’impact sur le score final. A sa décharge, il est à noter que la défense, en cette première partie de saison et occasionnellement en seconde, ne l’a pas aidé à avoir une note supérieure. Et, lorsque l’on voit qu’Elana a la meilleure moyenne à ce poste pour L’Equipe et France Football (avec respectivement 6 et 6.03), l’on se dit que cette note est méritée, et loin d’être honteuse.

 

 

 

 

Les stats

Ligue 1

37 matches joués, dont 37 en tant que titulaire

3314 minutes de jeu

39 buts encaissés (13 à domicile, 26 à l’extérieur)

42 arrêts (13 à domicile, 29 à l’extérieur)

74 balles détournées (35 à domicile, 29 à l’extérieur)

1 carton jaune reçu

1 carton rouge reçu (Contre Toulouse, 6ème journée)

2 fautes commises

7 fautes subies

 

Coupe de France

3 matches joués, dont 3 en tant que titulaire

6 buts encaissés

 

Coupe de la Ligue

Néant