Bilan 11-12 : Lamine Sané

 

Régulier mais sans plus

Avec 32 matches au compteur, dont 30 en tant que titulaire, Lamine Sané a été un des tauliers de la défense girondine cette saison. Pas le plus talentueux ni le plus brillant de tous les défenseurs bordelais, mais sans aucun doute le plus régulier. En début de saison, Lamine partait avec des lacunes individuelles et du retard sur la concurrence des Planus et autres Henrique. Ciani, on en parle pas hein… Pour faire une saison si complète, Sané a profité de plusieurs évènements favorables. Entre la méforme de Chalmé et les blessures successives de Planus et Henrique, l’international sénégalais a pu se faire une place de titulaire continue, et ainsi, faire ses preuves aux yeux du coach, que ce soit en tant que latéral ou surtout de défenseur central.

 

 

La polyvalence comme atout premier

C’est justement la polyvalence de Lamine qui lui a permis de se faire une place au soleil aux Girondins. Véritable couteau suisse du FCGB, Sané a multiplié les différentes positions en début de saison, entre latéral droit, défenseur central, puis de nouveau latéral droit, et enfin milieu de terrain défensif. Avec plus ou moins de succès… En lieu et place du pauvre Chalmé sur l’aile droite de la défense, Lamine a fait son boulot, sans plus. Il nous a plus fait du Sagna que du Daniel Alves, c’est clair. Il s’est montré solide dans le un-contre-un mais beaucoup trop maladroit dans ses relances et ses montées pour réussir en tant que latéral. Il a avoué ne pas aimer le côté droit de la défense… On le comprend, nous non plus on l’aime pas en latéral ! Ensuite, Lamine a profité des nombreuses absences de Planus et d’Henrique – et de la méforme de Ciani – pour prendre sa place dans l’axe de la défense. Solide dans le jeu aérien, costaud sur l’homme, il a fait du bon travail. Il a néanmoins été l’auteur de quelques oublis – sur son marquage et ses relances – ce qui a quelque peu galvaudé plusieurs prestations correctes.

 

 

 

 

Son futur au milieu ?

Bon mais pas non plus excellent au poste d’arrière central, il fallait bien trouver à ce jeune homme de 25 ans un endroit où se régaler et être réellement utile sur le terrain. Comme il l’a toujours fait pour les autres postes, Lamine a eu de la chance, une chance de cocu… La chance que Landry N’Guémo n’ait plus eu d’essence dans le réservoir et ait clairement eu besoin de souffler en fin de saison. Complètement à la ramasse, le camerounais devait absolument être remplacé au cœur du jeu si Bordeaux voulait chiper la 5ème place au nez et à la barbe des autres équipes. Pour cela, Francis Gillot s’est rapidement tourné vers l’ancien Lormontais. Athlétique, rapide, puissant, il présentait toutes les qualités pour réussir à ce poste, un poste qu’il avait longtemps occupé par le passé. Résultat immédiat avec un Sané très motivé, puissant à souhait, découpeur, vigilant, solide, attentif et même… technique ! L’effet a été immédiat pour les Girondins puisque avec Sané au milieu terrain, l’équipe joue plus haut, se montre plus solide et plus puissante sous son son impact physique. Si Bordeaux est européen, c’est aussi grâce à ce judicieux choix tactique.

 

 

Sa note Girondins4ever

Sa moyenne de la saison est de 5,3/10. Moyen moins en latéral, pas mal en arrière central et du très bon au milieu, ça donne un peu plus que la moyenne. Il faut dire qu’il a pas mal été plombé par certaines rencontres où il était hors-sujet. Lamine a rattrapé cette moyenne lors de plusieurs matches très très solides – notamment en milieu défensif en fin de saison – où il s’est montré très à son avantage. Ces très bonnes notes de fin de saison montrent que l’évolution de ce jeune joueur passe certainement par le milieu de terrain. Autre point positif dans son football, sa nette aptitude à marquer des buts ou du moins, à se montrer très dangereux sur coups de pieds arrêtés. Un atout non négligeable dans le foot d’aujourd’hui.

 

 


 

 

Les stats

 

Ligue 1

32 matches joués, dont 30 comme titulaire

2724 minutes jouées

1 but

2 passes décisives

6 cartons jaunes

41 fautes commises

40 fautes subies

 

 

Coupe de France

1 match joué

1 carton jaune

 

 

Coupe de la Ligue

1 match joué