Bilan 11-12 : Yoan Gouffran

 

Un début de saison compliqué

Jusqu’au parcours remarquable de la fin de saison 2012 (6 victoires consécutives) et plusieurs buts décisifs (à Auxerre ou Sainté, notamment), personne ou presque n’avait remarqué la bonne saison effectuée par Yoann Gouffran, un exercice 2011-2012 digne de ses plus belles années caennaises. Il faut dire que son début de saison est dans la plus pure lignée des trois premières saisons girondines, c’est-à-dire indigne des attentes placées dans un (ancien) espoir du foot français. A l’image de toute l’équipe bordelaise, Gouffran tente, frappe, mais ne réussit finalement pas grand chose de bien. Résultat, les Girondins se retrouvent relégables au soir d’une scandaleuse défaite face à Nice (3-0), lors de la 10ème journée. Ce jour-là, Gouffran est l’auteur d’une “performance” clairement dégueulasse qui lui vaudra la magnifique note de… 0 ! “Nullissime”, “inexistant” au Stade du Ray, Gouffran n’aura marqué qu’un seul petit but lors des dix premiers matches de championnat, un but inscrit contre Auxerre (1-1)…

 

 

Objectif atteint malgré tout

Mais à l’instar de tous ses partenaires, Yoan sort peu à peu de sa (profonde) léthargie, peut-être “grâce” à cette débâcle niçoise d’ailleurs… Une réalisation contre Brest (1-1) ainsi qu’un doublé décisif à Ajaccio (0-2) le lance lui et l’ensemble de la formation au Scapulaire. Enfin… Bordeaux remonte peu à peu au classement et Gouffran effectue de bonnes prestations, dans un rôle différent de son style de jeu de base, celui du point d’appui/pivot qui harcèle les défenses adverses. C’est en effet dans ce rôle ingrat que l’ancien international espoir s’en est le mieux sorti. Sa volonté et son pressing incessant ont quelque peu comblé un déficit de vitesse et d’efficacité. Abnégation et acharnement sont ses leitmotivs et Gouffran se retrouve récompensé de ces efforts. 14 buts et 3 passes décisives plus tard, Yoan vient de faire sa meilleure saison aux Girondins, non loin de sa meilleure production caennaise et des 15 buts et 6 passes décisives de l’époque. En début de saison, l’ancien caennais visait les 12 buts. Avec une qualification européenne et des statistiques plus qu’honorables, on peut le dire, l’objectif initial est plus qu’atteint. Ni vu ni connu jt’embrouille le type…

 

 

 

 

Départ imminent ?

La bonne saison produite par le N°9 bordelais est une véritable chance pour le club et M6. A un an de la fin de son contrat, nos pauvres Girondins profiteront sans doute des 14 buts inscrits par leur buteur pour sous-tirer quelques billets à une âme charitable, et ainsi éviter un nouvel épilogue à la Chamakh. La Premier League et notamment Sunderland et Aston Villa suivraient de très près l’évolution de sa situation contractuelle. Une autre issue qu’un départ est-elle envisageable ? Ne pas le vendre cet été signifierait le prolonger ou le vendre gratuitement l’an prochain. Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il a fait une bonne saison. Néanmoins, Gouffran a-t-il assez de poids sur et en-dehors du terrain au club pour être prolongé ? Pas sûr. Et d’un autre côté, le club ne peut pas se permettre de laisser partir gratis un des seuls joueurs représentant une certaine valeur financière. Un départ lors du mercato estival semble donc plus qu’imminent…

 

 

Sa note Girondins4ever

Sa moyenne de la saison est de 6/10. Cette quatrième saison passée aux Girondins était sa meilleure, de loin, clairement du même acabit que celles proposées lors de son époque caennaise. Malgré un début d’exercice très compliqué, il a su se remettre dans le sens de la marche, à l’image de l’ensemble de l’équipe bordelaise. Libéré, déterminé, altruiste et même efficace, Yo s’est mué en un buteur redoutable et déterminant pour Francis Gillot. L’ancien international espoir s’est transformé après la déroute niçoise. La deuxième partie de saison a laissé apparaître un joueur volontaire, qui ne cesse de harceler les défenses et fait de nouveau peur aux gardien adverses. Ses efforts ont été récompensés, et Bordeaux s’est qualifié… sur son but décisif face à Saint-Etienne. Du beau boulot. Mérité.

 

 

 

 

Les stats

 

Ligue 1

34 matches, dont 31 en tant que titulaire

2547 minutes jouées

14 buts marqués

3 passes décisives

58 fautes commises

63 subies

 

Coupe de France

2 matches titulaires

217 minutes de jeu

1 carton jaune

 

Coupe de la Ligue

1 match titulaire

90 minutes de jeu