Bis repetita

 

Le résumé :

 

 

En déplacement à Montpellier, Francis Gillot prenait le risque aujourd’hui de laisser au repos certains cadres de son groupe. Exit donc Benoit Tremoulinas et Marc Planus, mais également Ludovic Obraniak, qui souffre d’une entorse de la cheville gauche et pourrait être absent plusieurs semaines. Forfait de dernière minute, Landry Nguemo a été préservé à cause d’un genou qui le fait souffrir. L’entraîneur bordelais ajoutait aussi du piment à ce match en ne titularisant pas Mariano, Jaroslav Plasil, et Jussiê. Bordeaux évoluait donc avec sa traditionnelle défense à cinq, composée de Lamine Sané, Henrique et Marange dans l’axe, épaulés par Matthieu Chalmé et Maxime Poundje, qui fêtait sa première titularisation à Bordeaux en championnat. Gregory Sertic prenait place devant la défense, accompagné de Fahid Ben Khalfallah et Henri Saivet. Enfin, Nicolas Maurice-Belay et Yoan Gouffran était chargé d’animer les offensives girondines.

 

 

 

 

Le début de rencontre est plutôt compliqué pour les Marine et Blanc. Montpellier est présent au duel, et Bordeaux ne parvient pas à poser le pied sur le ballon au cours du premier quart d’heure. Le jeu est extrêmement haché par de nombreuses fautes commises de part et d’autre, comme ce ceinturage de Florian Marange qui retient son adversaire. Il faut attendre la huitième minute de jeu pour voir la première frappe de cette rencontre, très largement au dessus toutefois pour Estrada. Deux minutes plus tard, première frayeur dans le camp bordelais. Obtenant un corner, le chilien choisit de l’enrouler et finit par trouver le poteau de Cédric Carrasso. Le portier girondin était bien placé néanmoins. Les coups de sifflet de M. Buquet s’enchaînent toujours pour les fautes commises par les deux équipes. Bordeaux se réveille enfin, et reprend peu à peu le fil du match, en exploitant les différents contres qui se présentent. Mais la première opportunité girondine se présente sur un coup franc, obtenu plein axe par Yoan Gouffran. Sertic est attendu pour le frapper, mais c’est finalement Fahid Ben Khalfallah qui place une frappe tendue, qui ne passe pas loin du montant de Laurent Pionnier.

 

 

Il faut attendre ensuite la 28ème minute de jeu, pour voir la première action construite collectivement par les Girondins. Yoan Gouffran se retrouve à la conclusion d’un redoublement de passes entre Nicolas Maurice-Belay et Henri Saivet, mais tergiverse dans la surface, et se fait contrer par El Kaoutari. Nouvelle opportunité deux minutes plus tard. Matthieu Chalmé relance son équipe d’un extérieur du pied droit vers Nicolas Maurice-Belay. Ce dernier écarte sur Fahid Ben Khalfallah dans le couloir droit, et tente un centre-tir qui aurait pu tromper le portier de Montpellier. La frappe de Saivet dans la foulée n’est pas suffisamment dangereuse. L’international Espoirs français montre l’étendue de sa palette technique en défendant magistralement sur Younes Belhanda au poteau de corner à la 30ème minute, et en délivrant une superbe passe dans la profondeur pour Maurice-Belay à la 34ème minute. Malheureusement, l’attaquant bordelais dribble le gardien montpelliérain, décoche une frappe, repoussée par Yanga Mbiwa sur sa ligne. La dernière occasion de cette première période est à l’actif des girondins. Présent sur le côté gauche, Gregory Sertic centre dans la surface de Montpellier. Le ballon est repoussée par la défense, mais récupéré par Maurice-Belay qui place une frappe puissante du pied droit, largement au dessus du but. Dommage.

 

 

 

 

 

 

Au retour des vestiaires, des chants pour le moins « fleuries » se font entendre, et Cédric Carrasso en prend pour son grade. Nous nous passerons bien de relater le contenu de cette poésie. Du côté du terrain, malheureusement, les bonnes intentions de la première période ont disparu chez les bordelais. Le pressing est totalement inexistant, et les joueurs sont dépassés par l’impact des joueurs de René Girard. Les occasions sont rares de part et d’autre cependant. Les bordelais, timorés, placent une tête à côté du but de Pionnier, par l’intermédiaire de Maurice-Belay, décidément peu en vue dans la finition ce soir, servi par Poundjé.

 

 

La réussite n’est pas présente non plus chez les montpelliérains en ce début de seconde période. Rémy Cabella place une frappe largement au dessus après avoir crocheté Matthieu Chalmé à la 51ème minute de jeu. Souleymane Camara ne cadre pas sa tête à la réception d’un centre de Daniel Congré. Pourtant intraitable depuis le début de la rencontre, la défense centrale des Girondins de Bordeaux commence à montrer quelques signes de faiblesse. Carlos Henrique anticipe une passe vers Cabella, mais juge mal la trajectoire du ballon. Sans danger toutefois pour Carrasso. Le brésilien se montre également hésitant au duel avec El Kaoutari sur la ligne de corner, et concède la possession du ballon à la 64ème minute.

 

 

 

 

 

 

Et ce sont finalement les montpelliérains qui vont trouver l’ouverture à la 69ème minute. Lancé par une transversale de Pitau, Rémy Cabella semble manquer son contrôle, et se retrouve dans une position excentrée. Seulement, il trouve la faille pour tromper Carrasso dans un angle fermé. Coup de massue, qui pourrait faire regretter les opportunités de la première période. Dans la minute qui suit, Lamine Sané réalise une bonne intervention pour contrer une frappe de Camara. Conséquence de ce but encaissé, Francis Gillot effectue ses deux premiers changements, qui amènent également une évolution du schéma tactique : Jaroslav Plasil et Jussiê font leur entrée, pour remplacer Maxime Poundjé et Gregory Sertic. Retour donc à une défense à quatre, Marange coulissant dans le couloir gauche, tout comme Nicolas Maurice-Belay qui retrouve son poste. Un impact toutefois réduit des entrants dans ce match. L’apport de David Bellion n’y change rien aussi. Les bordelais ne semblent pas en mesure de renverser ce match pour égaliser. Le turn-over imposé par Francis Gillot devait pourtant apporter de la fraîcheur à ce groupe qui apparaît amorphe en cette fin de match. Un pari manqué par l’entraîneur bordelais aujourd’hui, qui n’avait sans doute pas mesuré l’importance des absences sur la pelouse, ou espérait de biens meilleures prestations de ses joueurs.

 

 

 

Les joueurs :

 

 

Très peu de travail pour Cédric Carrasso cette après-midi. Bien placé sur le corner tiré directement par Estrada, le portier bordelais n’est pas impérial sur la seule véritable occasion de Montpellier, et encaisse ce but de Remy Cabella dans un angle très fermé.

 

 

 

 

L’axe central de la défense a réalisé une performance de bonne facture, mené par un Lamine Sané taille « patron ». En l’absence de Marc Planus, il prenait très à cœur son rôle, et ne cessait de mener ses coéquipiers. Il réalise une prestation très sereine, et n’a pas été pris à défaut par l’adversaire du jour. A ses côtés, Carlos Henrique et Florian Marange n’ont pas montré de faille. Quelques petites erreurs d’inattention en seconde période, qui n’ont eu aucune conséquence néanmoins. Sur les côtés, Matthieu Chalmé et Maxime Poundjé étaient titularisés pour faire souffler Mariano et Benoit Tremoulinas. Pour son retour, le natif de Bruges est souvent apparu dépassé par Rémy Cabella et El Kaoutari. Confirmation que Mariano n’a rien à craindre de cette faible concurrence … Maxime vivait lui sa première titularisation en championnat avec les Girondins de Bordeaux, et se montra bien trop timoré. Il ne semble pas prêt pour le moment à renverser la hiérarchie …

 

Gregory Sertic était chargé de remplacer Landry Nguemo à la récupération. Très peu de ballons récupérés pour lui, et un festival de passes manquées. Constat assez similaire pour Fahid Ben Khalfallah. Le tunisien ne manquait pas d’envie, comme à son habitude. Mais son apport dans le jeu fut réduit à son strict minimum. Il aurait toutefois pu inscrire un but « à la Chalmé » avec ce centre-tir à la demi-heure de jeu. Henri Saivet était le plus en vue au milieu du terrain ce soir. Il réalise une excellente première période, montrant sa polyvalence et son travail tant offensif, que défensif. Impérial à la récupération du ballon, il sait également se porter vers l’avant, et délivrer des passes précises dans les espaces. Aurait du notamment être récompensé par cette passe dans la profondeur pour Maurice-Belay.

 

 

 

 

 

 

A la pointe de l’attaque girondine, Yoan Gouffran n’a pas ménagé ses efforts, mais a montré quelques signes de fatigue au cours de ce match. Il tergiverse sur sa principale occasion à l’entrée de la surface de réparation de Montpellier et permet au défenseur de contrer sa frappe. A ses côtés, Nicolas Maurice-Belay a fait preuve d’une extrême maladresse devant le but de Pionnier. Il aurait pu et dû ouvrir le score en première période en convertissant les occasions qu’ils se procurent. Des erreurs qui ne pardonnent pas à ce poste d’attaquant.

 

 

Les entrées de Jaroslav Plasil, Jussiê et David Bellion se sont révélées insignifiantes …

 

 

 

 

 

 

La feuille de match

 

 

Dimanche 25 Novembre 2012 à 14h

 

Ligue 1 – 14ème journée

Stade de la Mosson (Montpellier)

Arbitre : M. Ruddy Buquet

Montpellier – Bordeaux

 

Buts : Cabella (69ème)

Cartons jaunes : Estrada (60ème), Maurice-Belay (66ème), Poundjé (71ème), Henrique (86ème)

 

Montpellier : Pionnier – Congré, Hilton, Yanga Mbiwa, El Kaoutari – Marveaux (Pitau, 49ème), Belhanda, Estrada, Cabella (Nsame, 84ème) – Charbonnier (Utaka, 74ème), Camara

Bordeaux : Carrasso – Chalmé, Henrique, Sané, Marange, Poundjé (Jussiê, 72ème) – Sertic (Plasil, 72ème), Saivet (Bellion, 84ème), Ben Kahlafallah – Maurice-Belay, Gouffran

 

 

 

Statistiques du match :

 

 

Montpellier – Bordeaux

 

Possession du ballon : 58 – 42

Tirs : 11 – 9

Tirs cadrés : 3 – 2

Passes réussies (%) : 81 – 75

Hors-jeux : 4 – 1

Corners : 6 – 3

Centres : 24 – 19

Fautes : 14 – 18

 

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ver :

 

Carrasso : 4

Chalmé : 2

Henrique : 6

Sané : 7

Marange : 6

Poundje : 4

Sertic : 4

Saivet : 6

Ben Khalfallah : 4

Maurice-Belay : 2

Gouffran : 5

 

 

 

 

Crédits photos : France 3 Aquitaine, Eurosport, Metro, Midi Libre, MHSCfoot.com