Qui dans le rôle du sauveur ?

Ce week-end, Bordeaux s’apprête à affronter l’OGC Nice de Claude Puel, le Montpellier Hérault version 2013. En s’appuyant sur une belle génération de jeunes et un coach revanchard, le club des Aiglons est apparu comme la surprise de cette saison 2012-2013 et se retrouve même devant les Girondins (4ème). Le déplacement dominical au Stade du Ray ne sera donc pas de tout repos pour le FCGB, d’autant que ce stade réussit guère à la formation bordelaise. Si le bilan général du côté de la Riviera est loin d’être dégueu – dix victoires girondines pour vingt niçoises -, celui des 10 dernières confrontations est lui bien moins reluisant. Les Girondins ne se sont imposés à Nice qu’à une seule reprise, le 5 novembre 2011, sur le score de 1-0. Une éternité donc.

 

 

Dans la lignée de leur victoire difficile contre Moulins en coupe de France (1-2), les Bordelais devront pourtant tout faire pour oublier leur défaite sans panache concédée dimanche dernier face au PSG. Mais Nice ne l’entend pas de cette oreille. Éliminés aux tirs au but par l’ASNL mercredi, Nice se doit de réagir face à Bordeaux. Et pour l’occasion, Claude Puel pourra compter sur un groupe au complet avec les Bauthéac, Cvitanich, Civelli et autres Eysseric. A Bordeaux, c’est tout le contraire. Depuis le départ de Gouffran, Bordeaux doit composer avec le seul Bellion devant, un mec sur qui, comme l’a avoué Gillot en conférence de presse, Bordeaux ne compte plus “depuis deux trois ans”. Des joueurs tels que Maïga et Diego Rolan sont attendus au Haillan mais les tractations – notamment pour l’ancien sochalien – devraient être serrées. A Nice, Bordeaux devra donc faire avec les seuls Bellion, Sacko et Saivet devant. Ajoutez au tableau les blessures de NMB et Marc Planus… Comme l’a dit Francis, “on va bricoler à Nice.”

 

 

Cvitanich, le danger niçois

 

 

Nice a les clés

 

Cet imbroglio total est d’ailleurs ce qui encourage les supporters des Noir et Rouge à croire dur comme fer en la victoire. Nissardeta parle de l’évolution récente de l’effectif girondin : “Bordeaux devant c’est archi faible. Si on est sérieux derrière et qu’on lâche les chevaux devant, on peut leur en mettre deux facile. Leur défense n’est pas d’une grande sécurité…” Moins catégorique mais tout aussi optimiste, Fana06 le rejoint sur ce point : “La victoire est envisageable. Une équipe de Bordeaux qui perd ses cadres (Gouffran, Diabaté à la CAN et Plasil qui semble avoir la tête ailleurs). Cette équipe a peiné pour sortir.. l’As Moulin. Le danger viendra surement de leurs lateraux trés performants (Mariano et Trémoulinas) et qui vont trés vite. Si on reste solide et qu’on ne va pas tous vers l’attaque, on évitera de prendre des contres et je nous vois bien en planter 2 ou 3 par la même occasion.” Quaker renchérit et mise lui aussi sur l’incertitude en vogue du côté de Bordeaux pour faire la différence : “Hécatombe bordelaise avec un Plasil qui veut lui aussi se barrer… Si on a bien récupéré de nos 120 minutes en CDF, y’a sans doute un coup à jouer.”

 

 

Maurice-Belay sera encore absent dimanche

 

 

Bellion en attaque ? Super !

 

Un ancien joueur de l’OGCN attire lui de nombreux commentaires, David Bellion. Passé par le club niçois entre 2006 et 2007 en provenance de la Premier League, ainsi que lors d’un prêt de six mois en 2011, David Bellion n’a pas laissé de grands souvenirs sur la côte d’Azur. Du moins, jusqu’à aujourd’hui… En effet, tous les supporters niçois se font une joie de la probable titularisation de l’ancien mancunien dimanche. Et ce n’est pas le coup-franc qu’il a inscrit à Moulins mercredi qui y changera quelque chose. Tous voient d’un très bon œil le probable alignement de Bellion. Tony-06 explique pourquoi : “C’est très bon ça, Bellion en pointe. Il n’a pas un match dans les jambes, aucun repères avec cette équipe. Ça va être tranquille pour Civelli. A part ça, on les ruine 2-0 !” Quaker06 confirme ce point de vue : “Il a joué en coupe, mais il ne doit pas être au top physiquement, c’est sur. Il était à la cave depuis un moment !” On peut comprendre leur optimisme, mais Bellion est un mec intelligent qui s’est toujours remis en question. Nul doute qu’il possède les qualités pour contredire ces pronostics.

 

 

 

Bordeaux et Nice en amical : 1-1

 

 

Haine viscérale

 

A Nice, on le sait, les supporters sont pas les plus intelligents du monde. C’est bien connu. Sans forcément faire partie de la non recommandable Brigade Sud, certains émettent des noms d’oiseaux, d’autres traitent les Girondins de “coiffeurs”. Il faut dire que les Niçois sont devant les Marine et Blanc. Pour une fois… Mais pour des supporters d’un club qui n’a plus remporté le moindre trophée depuis 1997 (coupe de France), ça la fout mal… Bref. Chepa est le premier à se lancer et à émettre une idée sans la justifier : “Je veux qu’on batte Bordeaux car je ne peux pas me voir cette équipe. Que je monte au stade pour voir mon équipe gagner ! ” Point de “jeu ennuyeux” ou de “joueurs insupportables”, non c’est juste le fait qu’on aime pas Bordeaux. Point. Jpgl60 continue sur cette lancée et y va de son commentaire plein de bon sens : “Je ne supporte pas Bordeaux car c’est une équipe sans âme et on s’emmerde à les voir jouer. Leur point fort c’est la défense et le gardien en particulier et c’est pour ça que je ne m’aventurerais pas à donner un résultat. Mais je voudrais tellement qu’on les pète.” A pitchoun nissart d’en finir avec un “Il faut leur péter la rondelle aux Bordelais !” Fin.

 

 

Certains se méfient

 

Quelques supporters restent tout de même méfiants. PHI2B est de ceux-là : “On était aussi confiants contre Nancy… Alors, attention quand même.” Picard lui rappelle que malgré un classement moins bon que Nice, Bordeaux reste une équipe très solide et qui perd peu de matches : “Attention, Bordeaux n’a perdu que 3 matches. Tout comme Lyon et Paris. Mais une victoire serait la confirmation que Nice est taillé pour jouer les 5 premières places.”

 

 

Qu’importe le classement actuel ou l’avenir inconnu de certains de l’effectif, Bordeaux devra faire avec et trouver les solutions sur le court terme, au moins pour le match de dimanche. Que ce soit avec Bellion, Saivet ou Sacko en pointe, il faudra tout donner et faire fermer le clapet de ces vaniteuses de Niçoises !

 

Allez Bordeaux !!!