Solides et solidaires !

Le résumé

De par les blessures et le rendement de ses joueurs lors du dernier match face à Lyon, Francis Gillot avait pour obligation de faire tourner son effectif. Contraint et forcé. Le turnover est alors effectué côté bordelais avec une défense remaniée : Poundjé est titularisé au poste d’arrière gauche, et Marange, bien que peu convaincant face à Lyon, est titularisé aux côtés d’un Marc Planus sorti sur blessure lors du même match à la mi-temps. Poko et Sertic font la paire de milieux défensifs, tandis que Tremoulinas évoluera ce soir un peu plus haut, au poste de milieu offensif. Enfin, Diabaté est seul en pointe et retrouve les Girondins à une place de titulaire, après sa troisième place à la CAN 2013. Voici à quoi ressemble la compo bordelaise au début de la rencontre :

 

 

C’est à Kiev de faire le jeu, et nos bordelais l’ont bien compris. Ils laissent alors les ukrainiens le faire. 8ème minute, Vidal rentre dans la surface et centre en retrait pour Kranjcar : Planus arrive vite et contre sa frappe. Kiev s’essaye aussi de loin par Veloso (20ème) mais sa frappe n’est pas cadrée. Deux minutes plus tard, bon corner de Kiev ; Yarmolenko arrive pour couper la trajectoire du ballon. Ce dernier passe au milieu de plusieurs joueurs mais Carrasso est attentif et se couche bien ! Première chaude alerte pour les Girondins. 27ème minute, un bon centre adverse passe devant les buts de Carrasso : au premier un joueur de Kiev est trop court, et au second aussi ! 32ème minute, centre tir de Veloso qui se dirige vers la lucarne du capitaine bordelais ; qui la capte facilement. Carrasso s’illustrera encore à la 36ème minute. Sur un nouveau centre-tir de Veloso, Carrasso détourne le ballon (qui au ralenti n’était pas cadré). Mais son dégagement est sur Yarmolenko qui reprend du gauche de volée : Carrasso est à la parade mais ne peut pas dégager suffisamment. Un autre ukrainien est en embuscade mais Carrasso se détend encore pour lui prendre dans les pieds. Ouf ! Et c’est sur un coup de pied arrêté que Bordeaux va exister. Corner de Tremoulinas : Saivet est au premier poteau mais ne touche pas le ballon ; Sertic est dans l’axe et la dévie légèrement sur sa droite : Diabaté est à la réception est met l’intérieur du pied Buuuuuuuuuuuuuuut bordelais ! (41ème) Plus rien jusqu’à la mi-temps…

 

 

 

 

Bordeaux a ouvert le score contre le court du jeu, on peut le dire. Et surtout sur sa seule occasion. Laissant le ballon à ses adversaires, Bordeaux évolue en contre et semble tenir bon, malgré la pression.

 

Avec les entrées de Ideye et Gusev, Kiev revient en seconde période avec de nouvelles armes. Et cela ne va pas manquer. Beaucoup plus entreprenants lors des premières minutes, ils arrivent à se créer plusieurs occasions chaudes, mais Carrasso est attentif. Bordeaux recule cela dit et ne fait que dégager loin devant, sans construire. Et joue toujours en contre. 62ème, jaillissement de Poundjé qui lance Diabaté en profondeur. L’attaquant s’excentre et frappe à côté. Quatre minutes plus tard, Taiwo rentre dans la surface bordelaise. Le latéral feinte plusieurs fois le centre avant de mettre au second poteau : Haruna est seul et n’a qu’à pousser le ballon de la tête mais c’est à côté ! Ouf ! Bordeaux s’en remet de son côté aux frappes lointaines de Sertic (74ème), au dessus, imité par Veloso (80ème). Bordeaux résiste parfaitement malgré les deux dernières « occasions » ukrainiennes. 81ème, Ideye est légèrement trop court au premier poteau et Carrasso capte le ballon. La tête de Kiev à la 90ème atterrit aussi directement dans les gants de Carrasso.

 

Bordeaux est qualifié ! Certes, l’équipe bordelaise n’a pas été flamboyante au niveau du jeu offensif, mais elle s’est montrée rigoureuse défensivement, solide et solidaire. Sur sa seule occasion, Bordeaux a aussi réussi à marquer par le revenant Diabaté. La réussite était bel et bien de notre côté ce soir ! Sur les deux matches donc, Bordeaux se qualifie pour les 8èmes de finale de la Ligue Europa, et garde son invincibilité contre les équipes ukrainiennes. Bordeaux rencontrera le Benfica Lisbonne au prochain tour. Match qui aura lieu à l’aller le jeudi 7 mars, pour un match retour le jeudi 14 mars.

 

Bravo Bordeaux pour cette solide réaction ! Rendez-vous dimanche à Chaban contre Brest !

 

Allez Bordeaux !

 

 

 

 

Les joueurs

Capitaine de soirée, Cédric Carrasso a répondu présent sur plusieurs frappes ou centres vicieux. Il est auteur d’une triple parade en première période (qu’il aurait pu en partie s’éviter), assurant ainsi le spectacle.

Julien Faubert a été solide et a bénéficié d’une bonne défense de Saivet face à Taiwo tout au long du match. Une bonne combativité, qui a aussi connu quelques failles sur certains centres, heureusement sans danger derrière. De l’autre côté, Maxime Poundjé a réalisé une prestation époustouflante ! Plein d’envie, il a su se canaliser lorsqu’il le fallait, tout en intervenant proprement la plupart du temps. Avec en prime quelques montées intéressantes, même s’il était plus destiné à défendre ce soir. La paire de centraux a tenu le choc. Marc Planus en premier qui a été présent dans les duels, même au niveau des duels aériens ! Florian Marange a lui aussi été bien en place, dégageant souvent les ballons chauds sans trop se poser de question. Du solide, malgré le peu d’automatismes.

Excellente prestation également d’André Poko. Beaucoup d’envie encore une fois, et il a réussi la plupart du temps à la canaliser pour ne pas faire trop de fautes. Il a sans cesse harcelé ses adversaires et acquiert petit à petit de l’expérience au plus haut niveau. Une prestation presque similaire de la part de Grégory Sertic qui, grâce à sa technique, nous a permis de conserver un peu plus le ballon au milieu de terrain. Il dévie enfin le ballon pour le but de Diabaté, étant donc décisif sur cette action. Nos deux défensifs ont cependant pris un carton jaune chacun pour des fautes anéantissant des actions adverses. Mais c’était un peu le jeu ce soir. Le bonus défensif pour Henri Saivet ! Très peu sollicité dans son couloir droit, le milieu bordelais a la plupart du temps défendu dans la zone ou en individuel sur Taiwo. Une prestation solide. Benoit Tremoulinas a participé aux quelques montées bordelaises mais s’est lui aussi souvent retrouvé au milieu de terrain pour défendre et conserver le ballon au maximum. Ludovic Obraniak a été la touche technique côté bordelais. Quelques mauvais choix, mais aussi de la participation au niveau du pressing et de la défense. Positionné numéro 10, il a tenté tant bien que mal de presser avec l’attaquant bordelais. Il est enfin l’auteur d’une super demi-volée qui fait briller le gardien adverse ; mais il était en position de hors-jeu au départ de l’action.

De retour de la CAN, Cheick Diabaté s’est montré décisif dès son premier match. Conservant à merveille le ballon et jouant parfaitement dos au but lors de la première demi-heure, il se montre décisif d’un plat du pied appuyé juste avant la mi-temps. Il a en revanche collectionné les hors-jeu en seconde période, étant le seul bordelais dans la partie adverse.

 

Jaroslav Plasil et Nicolas Maurice-Belay ont apporté leur énergie lors des dix dernières minutes.

 

 

 

 

La feuille de match

Jeudi 21 Février 2013 à 21h05

Seizièmes de finale Retour de Ligue Europa

Stade Jacques Chaban-Delmas

Arbitre : Ivan Bebek

11 889 spectateurs

Bordeaux 1– 0 Kiev

Buts : Diabaté (41ème)

Cartons jaunes : Diabaté (28ème), Sertic (31ème), Poko (77ème) – Khacheridi (39ème), Kranjcar (70ème)

Bordeaux : Carrasso © – Faubert, Marange, Planus, Poundjé – Sertic, Biyogo Poko – Saivet, Obraniak – (Plasil, 84ème), Trémoulinas (Maurice-Belay, 84ème) – Diabaté.

Kiev : Koval, Mikhalik ©, Taiwo, Khacheridi, Vida, Veloso, Yarmolenko, Kranjcar (Garmash, 80ème), Haruna, Mehmedi (Ideye, 46ème), Bezus (Gusev, 46ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 9

Faubert : 7

Marange : 7

Planus : 7

Poundjé : 8

Sertic : 7

Poko : 8

Saivet : 7

Obraniak : 6

Tremoulinas : 6

Diabaté : 8

 

 

 

 

Les stats du match

Bordeaux – Kiev

Tirs cadrés : 2 – 5

Tirs non cadrés : 5 – 6

Corners : 2 – 6

Hors-jeu : 3 – 2

Fautes commises : 11 – 10

Cartons jaunes : 3 – 2

 

 

Crédit Photos : Foot01, L’Equipe, Panoramiq, AFP, Eurosport, So Foot, Sport24