Une mi-temps, et rien

Le résumé

L’infirmerie côté bordelais est toujours bien remplie, mais cela pourrait être pire. Faubert, Henrique et Sané sont finalement de la partie côté bordelais, au contraire de Mariano, Nguemo, Saivet et Rolan. Côté lillois, Mavuba, Mendes et Gueye sont eux aussi absents. Evoluant pour la première fois dans le Grand Stade, les bordelais n’ont pas d’autre choix s’ils veulent continuer à espérer quelque chose en Ligue 1 que de réaliser quelque chose ce soir.  Et face à des lillois de retour dans le championnat et possédant 3 points d’avance avant ce match, la tâche sera loin d’être facile.

 

 

C’est Bordeaux qui se crée la première véritable occasion. Très bon centre en profondeur d’Obraniak pour Diabaté aux 6 mètres. L’attaquant met sa tête et c’est à côté ! (5ème) Comment a-t-il pu manquer ça ? En ce début de match, Bordeaux fait bloc et peut même parfois faire le jeu. Les lillois, eux, se contentent de quelques frappes de loin pour exister. 15ème minute, le LOSC se fait un peu plus pressant. Digne centre en retrait et c’est contré… Le ballon arrive sur Payet qui frappe et fait se détendre Carrasso qui est à la parade. 28ème minute, Payet lance Rodelin dans la profondeur qui marque ! Mais il était en position de hors-jeu. Bordeaux réagit par une bonne combinaison sur la gauche entre Tremoulinas et Maurice-Belay qui effectuent un une-deux. Tremoulinas récupère le ballon dans la surface et joue parfaitement le pénalty : Beria le touche. Ce sera Plasil qui sera le tireur et, à l’image de Diabaté, le tire extrêmement mal… Plein centre, sans puissance ; Elana est complètement surpris et le ballon passe entre ses jambes ! Bordeaux mène au score. 32ème minute, Traoré reçoit un carton jaune invraisemblable ! Le joueur glisse et le lillois simule… Au ralenti, il ne touche pas son vis-à-vis, mais est sanctionné d’un jaune… 33ème minute, frappe de Rodelin en dehors de la surface, que Carrasso accompagne en sortie de but. 38ème minute, Maurice-Belay se bat bien et obtient un corner. C’est Obraniak qui s’en occupe. Diabaté est à la réception et frappe de la tête avec force, mais Elana est sur la trajectoire et réalise un arrêt réflexe… 39ème, centre fort de Maurice-Belay que manque de peu de reprendre Diabaté en taclant… Lille a vraiment eu chaud une fois encore. Lille, justement, réagit par l’intermédiaire de Beria qui effectue une belle chevauchée, et efface Plasil dans notre surface. Centre en retrait pour Payet qui frappe largement au dessus. Ce sera Bordeaux qui se montrera une fois de plus dangereux en cette fin de première mi-temps (44ème). Par l’intermédiaire d’Obraniak sur corner qui trouve Sané au premier poteau : sa tête décroisée frôle le montant d’Elana, qui était clairement battu. Puis une nouvelle fois par Obraniak sur un coup franc à l’entrée de la surface : le coude d’un lillois dévie le ballon dans la surface, et Elana, bien que pris à contrepied, arrive à s’étendre pour sortir le ballon de ses cages.

 

Bordeaux revient logiquement au vestiaire avec l’avantage au score. Solidaires et combatifs, ils auraient même mérité de doubler la mise par Sané, Diabaté, ou Obraniak.

 

En ce début de seconde période, Lille revient avec d’autres intentions. Cela commence par une frappe de Kalou excentré : à côté (46ème). 49ème minute, passe dans le trou pour Rodelin qui se croit hors jeu et dévisse complètement sa frappe, bien que le but soit complètement ouvert. Ce même Rodelin, réalisant un match assez complet, va être récompensé à la 58ème minute. Après un corner mal dégagé qui revient à la limite de la surface, Kalou remet le ballon de ma tête sur la gauche du but de Carrasso : Rodelin reprend de volée du pied gauche et va loger sa frappe en pleine lucarne ! Le LOSC égalise ! La physionomie du match change complètement et s’inverse par rapport à la première mi-temps, dominée par les bordelais. C’est maintenant Lille qui se crée les occasions, fait le jeu, alors que Bordeaux semble émoussé. Il faut aussi signaler qu’au même moment du match, Francis Gillot a fait sortir Traoré (il est vrai peu en vue en seconde) pour faire rentrer Poko. 62ème, Carrasso accompagne une frappe de Payet à côté de ses buts. Ce même Payet, dans le couloir gauche, feinte le centre et remet pour Pedretti. Le milieu lillois ajuste parfaitement un centre au deuxième poteau pour Kalou qui contrôle de la poitrine (et aussi un peu de l’épaule), feinte la frappe, puis frappe finalement après s’être joué de Tremoulinas : But ! Bordeaux a complètement lâché prise… Bordeaux ne réagira plus que sur une superbe frappe de Ben Khalfallah (89ème) du gauche, que Elana parvient – on se sait pas encore comment – à détourner de ses buts.

 

Bordeaux ne réussira pas à égaliser et subit donc sa quatrième défaite en quatre matches, se faisant ainsi distancer au classement et étant quasiment écarté de la course à l’Europe. Cette série de défaite n’avait plus été réalisée depuis la saison 95-96… Avec plus d’ambition, de mental, de fraicheur, de réalisme, Bordeaux aurait certainement pu réaliser un coup ce soir à Lille. Mais c’était sans compter sur nos vieux démons…

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso sort la parade dès le quart d’heure de jeu. Il va en revanche chercher le ballon dans ses filets en seconde sur le missile de Rodelin, pour son premier but en L1. Il aurait peut-être pu faire mieux sur le but de Kalou, tant sa frappe était molle, bien qu’à bout portant.

Benoit Tremoulinas a bien provoqué le pénalty bordelais, avec l’expérience. Il est en revanche baladé par Kalou sur le deuxième but lillois. Julien Faubert a fait une première mi-temps sérieuse, avant de plonger en seconde et de se laisser dépasser physiquement, en vitesse, et en perdant beaucoup de ballons. Pas d’apport offensif pour lui ce soir. Marc Planus était très émoussé. Pris de vitesse la plupart du temps, il a été le maillon faible de notre défense ce soir. Carlos Henrique a fait beaucoup de bien, surtout en première période. Avant de ne plus exister en seconde, à l’image de l’équipe.

Lamine Sané a fait beaucoup de bien une fois encore au milieu de terrain et aurait pu être buteur en fin de première période. Cela n’apporte malheureusement pas la victoire tout ça. Jaroslav Plasil a beaucoup couru et n’a pas été aussi mauvais que d’habitude. Mais son pénalty à la Diabaté nous rappelle que les maux bordelais sont profonds. Au final, il ressort avec une prestation moyenne. Ludovic Obraniak a été excellent sur coup de pied arrêté et notamment sur corner en première période. Dans le jeu, c’était un peu moins bon cela dit, et en seconde, ses coups de pieds arrêtés étaient sur Elana. Abdou Traoré a été la bonne surprise de la première période. Capable de tenir le ballon, il a bien tenu son couloir droit et a apporté sa technique. Avant de disparaitre en seconde période et d’être sorti par son entraineur. Nicolas Maurice-Belay a montré en première période des signes encourageants et de rédemption. Provocateur, tenant le ballon et effectuant de bons centres, sa combinaison avec Tremoulinas amène le pénalty. Puis plus grand-chose en seconde.

Enfin, Cheick Diabaté a eu deux grosses occasions de la tête : manquées. Un bon jeu dos au but et surtout dans le domaine aérien, avant de paraitre complètement essoufflé en seconde.

 

André Poko n’a rien apporté. David Bellion encore moins. Et Fahid Ben Khalfallah aurait pu être le joueur qui égalise pour notre équipe, sans un superbe arrêt d’Elana.

 

 

 

 

La feuille de match

Dimanche 3 Mars 2013 à 21 heures

27ème journée de Ligue 1

Grand Stade Lille Métropole (Lille)

40409 spectateurs

Arbitre : M. Ruddy Buquet

Lille 2 – 1 Bordeaux

Buts : Rodelin (58ème), Kalou (72ème) – Plasil (30ème)

Cartons jaunes : Beria (29ème) – Traoré (32ème)

Lille : Elana – Digne, Rozehnal (Pedretti, 57ème), Beria, Chedjou (Sidibe, 68ème), Basa – Balmont, Payet, Martin, Kalou – Rodelin (De Melo, 87ème).

Bordeaux : Carrasso – Tremoulinas, Faubert (Bellion 80ème), Henrique, Planus – Sané, Plasil, Obraniak, Troaré (Poko, 61ème) – Maurice-Belay (Ben Khalfallah, 80ème), Diabaté.

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 4

Faubert : 3

Tremoulinas : 5

Planus : 2

Henrique : 4

Sané : 6

Plasil : 3

Obraniak : 5

Traoré : 5

Maurice-Belay : 5

Diabaté : 4

 

 

 

 

Les stats du match

Lille – Bordeaux

Possession : 55% – 45%

Tirs : 16 – 7

Tirs cadrés : 6 – 4

Passes réussies : 82% – 79%

Hors-jeu : 7 – 2

Corners : 7 – 5

Centres : 22 – 17

Fautes : 17 – 14

Cartons jaunes : 1 – 1

 

 

 

 

Les stats des bordelais