[Bilan 12-13] Yoan Gouffran

 

 

 

A un an de la fin de son contrat

On le savait en commençant la saison : il ne restait qu’une seule année de contrat à Yoan Gouffran. Des négociations ont bien été entreprises afin d’éviter de revivre « l’épisode Chamakh », mais l’ex attaquant bordelais a joué la montre, se laissant ainsi le temps de la décision, et se donnant aussi toutes les chances de partir au mercato d’hiver. Ne laissant presque rien transparaitre dans la presse jusqu’à la date de son départ, le meilleur buteur bordelais depuis deux ans a profité d’un recrutement « Frenchy » de Newcastle pour réaliser un de ses rêves : jouer en Angleterre. Bordeaux récupèrera 2.5 millions d’euros.

 

 

Des supporters mitigés

Car oui, nous, nous n’avons pas la mémoire courte. Lors de sa grave blessure au genou, le club n’a pas hésité à lui proposer une prolongation de contrat. Et même si le club clamait l’hiver dernier que l’ex attaquant bordelais avait été réglo avec Bordeaux, les supporters ne partagent pas tous cet avis. Étant clairement notre seule force offensive constante depuis un bon moment, et sachant très bien que le club n’allait pas débourser une grosse somme pour le remplacer, l’on craignait une baisse de régime de notre équipe. Et, globalement, cela n’a pas manqué… Car Bordeaux ne jouait qu’un une seule pointe, car Bordeaux jouait souvent pour lui. Après, on a tout de même compris le souhait de ce joueur présent au club depuis cinq années, mais l’abandon à mi-saison n’est pas passé chez tout le monde.

 

 

 

 

Des stats qui nous auraient bien aidées

Dès la première journée, il a marqué. Dès la première journée, il a affiché des liens d’amitié et de bonne entente avec ses partenaires (on pense notamment à Sané, Saivet ou encore Sacko). Il a aussi participé à de belles victoires comme celle à Lorient (0-4), ou encore à Chaban face à Marseille (1-0). Son dernier but sous nos couleurs sera inscrit à Rennes, pour une victoire intéressante (0-2). Ses buts, même avec une moitié de saison au compteur, représenteront encore à la fin de la saison 20% de ceux inscrits par son ancienne équipe. Mais on ne l’a plus toujours senti concerné, notamment au mois de décembre, juste avant son départ, où il connut une pénurie cinq matches sans le moindre but. Il s’agissait bel et bien de signes avant-coureurs annonçant son départ outre-manche.

 

 

 

Pour la petite histoire, il terminera 16ème avec Newcastle, à seulement cinq petits points du premier relégué, Wigan. 15 matches joués, dont 14 en tant que titulaire avec le club anglais, pour seulement 3 buts… (dont celui de la 37ème journée face au QPR, qui sauve officiellement son équipe de la relégation). Pas de doute possible, la Première League est d’un autre niveau. Mais avec la fin de saison des Girondins, et la (re)naissance de Diabaté à son poste, le public bordelais l’a (presque) déjà oublié… Bonne continuation à lui !

 

 

 

 

Les statistiques

Ligue 1

20 matches joués, dont 20 en tant que titulaire (10 domicile, 10 extérieur)

1700 minutes jouées

8 buts marqués (4 à domicile, 4 à extérieur)

3 buts dans une action de jeu, 3 buts sur un centre, 1 but sur corner, 1 but sur une déviation

4 buts du pied droit, 3 buts du gauche, 1 but de la tête

20% des buts de Bordeaux

1 but toutes les 213 minutes

0 passe décisive

13 fois signalé hors-jeu

0 carton jaune

0 carton rouge

25 fautes commises

38 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué en tant que remplaçant

20 minutes jouées

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

 

Ligue Europa

5 matches joués

400 minutes jouées

4 buts inscrits

11 tirs

0 passe décisive

6 fautes commises

2 fautes subies

1 carton jaune

 

 

 

 

Sa moyenne Girondins4ever

En championnat : 5.7/10

En Ligue Europa : 6.8/10