[Bilan 12-13] Mariano Ferreira Filho

 

Quarante-sept !

 

Ce chiffre représente tout simplement le nombre de matchs disputés cette saison par Mariano. Toutes ces rencontres, le latéral droit brésilien les a débuté sur la pelouse, uniquement devancé par Cédric Carrasso et Lamine Sané. Preuve en est qu’il est d’ores et déjà devenu le titulaire indiscutable du poste, s’il en fallait une preuve … Pourtant, une blessure contractée début février en Corse l’avait tenu éloigné des pelouses durant quelques semaines. Pas une surprise toutefois. Dès son arrivée durant l’hiver 2012, le brésilien a acquis la confiance de son entraîneur, Francis Gillot, et avait participé à l’intégralité des rencontres bordelaises de la seconde partie de saison 2011-2012, à l’exception du 32ème de finale de Coupe de France, première rencontre du mois de janvier.

 

 

 

 

 

 

Offensif, et enfin décisif …

 

Fidèle à la tradition des défenseurs latéraux brésiliens, Mariano ne déroge pas à la règle, et ne cesse de démontrer ses qualités offensives. Son apport continuel dans le couloir droit était indéniable, mais l’auriverde restait cependant muet durant sa première saison bordelaise, ne parvenant pas à se montrer décisif à la manière de Benoit Tremoulinas. La délivrance intervient pourtant dès le mois de septembre en Europa League, véritable découverte pour le brésilien. Il participe notamment à la large victoire girondine sur le club belge de Bruges, en délivrant un superbe centre pour le quatrième but de son compatriote Jussiê. Il récidive un mois plus tard en centrant idéalement sur la tête de Ludovic Obraniak au premier poteau face au LOSC. Pour débuter l’année 2013, le brésilien s’offre une nouvelle passe décisive en lançant parfaitement Henri Saivet dans la profondeur, pour le second but bordelais à Rennes. Au niveau des buts, les réalisations de Mariano nous feraient presque oublier leur rareté si nous n’étions pas gourmand. Il ouvre tout d’abord son compteur but lors d’un 32ème de finale de Coupe de France à Châteauroux, d’une superbe frappe tendue depuis l’extérieur de la surface, placée dans le petit filet opposé. Son second but n’a rien a envier à cette réalisation avec un missile, repris en demi-volée, et terminant sa course dans la lucarne du portier sochalien, Simon Pouplin, lors de la 33ème journée de Ligue 1. Enfin, on ne peut passer sous silence les automatismes trouvés en cette fin de saison avec Cheick Diabaté, qui se concluent par trois passes décisives lors des trois derniers tours de Coupe de France.

 

 

 

 

 

 

… mais bon aussi défensivement !

 

Un latéral se doit également de savoir défendre, ce que l’on reproche souvent à son homologue bordelais du couloir gauche, Benoit Tremoulinas. Pour sa part, le brésilien se montre à l’aise dans les duels, sans être pourtant irréprochable. Certaines interventions réussissent à nous faire hurler devant une prise de risque maximum. Mais il parvient généralement à s’en sortir sans dommage grâce à sa technique, parfois avec brio, surprenant son adversaire … et les supporters. Les statistiques confirment aussi l’importance prise par nos latéraux, et plus particulièrement Mariano, dans la mise en place du jeu bordelais cette saison, avec pas moins de 1960 ballons joués, soit le meilleur total en Ligue 1 cette saison pour les Girondins.

 

 

 

Un temps d’adaptation réduit

 

Bien aidé par la présence de joueurs brésiliens, et plus précisément Carlos Henrique, à ses côtés dans la défense girondine, Mariano n’a finalement eu besoin que d’un temps d’acclimatation réduit. La mise en place d’un schéma tactique adapté à son arrivée par Francis Gillot ne doit pas y être étranger également. Apparaissant en difficulté avec la langue, les cours de français semblent enfin porter leur fruit depuis quelques semaines.

 

 

 

 

 

 

Les statistiques


Ligue 1

32 matches joués en tant que titulaire (16 à domicile, 16 à l’extérieur)

2743 minutes jouées

1 but

2 passes décisives

4 tirs cadrés sur 15

1 corner

5 cartons jaunes reçus

19 fautes commises

27 fautes subies

 

Coupe de France

5 matches joués en tant que titulaire

450 minutes jouées

1 but

3 passes décisives

 

Europa League

9 matches joués en temps de titulaire

792 minutes jouées

1 passe décisive

1 faute commise

6 fautes subies

 

 

Ses moyennes Girondins4ever

En Championnat : 5,94/10

En Coupe de France : 8,7/10

En Europa League : 4,6/10

 

 

 

Crédits photos : Girondins4ever, Girondins.com, Globo Esporte, Reuters.