C’est déjà Capitole…

 

 

 

Il est vrai que l’adversaire du jour est dans le même cas de figure, il lui faut impérativement se rassurer après la déconvenue du week-end dernier face à une équipe de Valenciennes plutôt réaliste mais également aidée par des circonstances de jeu assez particulières dues à une décision arbitrale plus que confuse ayant eue pour conséquence de déstabiliser la défense toulousaine, l’équipe de Daniel Sanchez se retrouvant ainsi rapidement en supériorité numérique…

 

 

Quelle sera donc la réaction de ces deux formations ?…

 

 

Cette équipe girondine plus que séduisante contre les deux meilleures formations de l’hexagone en huit jours viendra t-elle confirmer ce renouveau avec le beau jeu face à une équipe de Toulouse amoindrie par les départs de l’inter-saison ? …un vent de rébellion semble donc nécessaire du côté du Capitole !

 

 

Ô TOULOUSE :

 

“Un torrent de cailloux roule dans ton accent

Ta violence bouillonne jusque dans tes violettes

On se traite de con à peine qu’on se traite

Il y a de l’orage dans l’air et pourtant” …

 

 

Le vent d’autan en serait il à l’origine ?

 

…vent d’autant plus….

 

que….. Toulouse vient de vendre justement Capoue (Tottenham) : après avoir fait pour Saint-Etienne un Taba…, …nou ”étions dans l’obligation de le laisser également partir” ….finances obligent dira le président Sadran qui ne fera pas de Rabiot non plus malgré ses souhaits…

 

 

 

 

Bien entendu, il aurait pu se battre contre vents et marées pour conserver ses pépites mais autant en emporte le vent après tout, il sait très bien le président Toulousain, que les promesses non tenues pourraient se retourner contre lui… se battre contre des moulins à vent n’est pas non plus dans son style !…

 

 

Bien que le vent d’autan puisse parfois le rendre non pas fou, mais vent debout en affaire, autant se faire une raison : le coup de vent de Rabiot était en fait court mais pour une belle histoire….

 

 

 

Le noir et le Blanc…

 

Voilà pour l’autan noir, ce vent marin chaud qui emmène donc des précipitations même si sa durée de souffle est de courte durée, il est lié à une dépression situé dans le golfe de Gascogne et se déplaçant vers le nord… au point de se diriger jusqu’à Valenciennes ? où les hommes de Casanova ont subi une sévère défaite, comme expliqué plus haut, avec l’expulsion très contestable du joueur toulousain Spajic qui a été pris pour cible par l’arbitre de la rencontre alors que c’est Yago qui avait fait faute, c’est dire que ce vent d’autan peut rendre fou même pour un directeur de jeu s’appelant Jo chème…(la tempête ?) !

 

 

Par contre, l’autan blanc durée de souffle un peu plus longue, chaud, associé généralement au beau temps, s’invitera t-il ce samedi soir contre Bordeaux…

 

 

Aussi, qui capitolera sur un match oh combien important pour les deux équipes ou un nul suffirait-il à leur bonheur ?

 

 

 

 

 

 

Comme son voisin à Toulouse c’est le calme plat… ce club ne fait que très rarement la ”une” des journaux… pour vivre heureux il faut vivre caché semble se dire le président Sadran… il fait partie du cercle très ouvert des clubs ”pauvres” très peu de mouvement en effet pendant la période du mercato… misère… :

 

 

Misère, misère!

C´est toujours sur les pauvres gens

Que tu t´acharnes obstinément

Misère, misère!

ça sera donc toujours les salauds qui nous bouff´ront

L´caviar sur l´dos

Misère, misère!

 

 

 

Même pas un projet de stade à se mettre sous la dent !

 

 

L´argent ne fait pas le bonheur des pauvres

Ce qui est la moindre des choses

Convenons-en

 

 

 

JL Triaud doit penser que ce n’est pas très sexy pour Sadran de ne pas avoir en perspective un nouveau stade ”…j’ai Noha qui m’a dit : c’est même ”gênant” malgré son CV….” répète t-il….

 

 

Et il sait de quoi il parle le président girondin… enfin presque!… a t-il découvert l’article d’un magazine spécialisé faisant état justement de la malédiction à construire un stade… sans devenir chat noir on peut en effet constater que la réalisation des récentes enceintes n’a pas forcément porté chance à certains clubs….

 

 

 

 

 

Le stade des Alpes par exemple, Grenoble se retrouvant aujourd’hui en CFA2, ou encore au Mans avec le stade MMA ”zéro tracas,zéro blabla” le club se débat maintenant en DH…

 

 

Et Lille ? qui tire la langue afin de faire face à ses engagements, et ce n’est pas JM Aulas qui dira le contraire lui qui effectue des parcours de combattant musclés afin de réunir les premiers sous pour son stade des lumières… et quelles lumières !

 

 

Le risque dans tout ça ? plomber bien évidemment un club mais quoiqu’on puisse en penser endetter les finances publiques malgré le partenariat à grand renfort de publicité ”public-privé” tiens, une devinette en cas de banqueroute : qui paiera à la fin ?

 

 

En poursuivant la lecture de cet article, (très bien fait au demeurant) quand on a pas d’argent (du fait de la crise… à se demander des fois si elle existe vraiment ?) on fait du neuf avec de l’ancien; garder nos enceintes, n’est-ce pas dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ?

 

 

Pas besoin de regarder chez le voisin, même proche (il n’y a que la Garonne à remonter) pour s’apercevoir de la misère. Le supporter bordelais est en train de s’en rendre compte… pas même une petit morceau de contrat à se mettre sous la dent… avec un signe qui ne trompe pas : la fréquentation du Haillan, moins de touristes ce n’est pas rien et encore moins de supporters c’est dire ! …. de quoi réciter la fameuse fable quitte à la faire chanter par l’affaire Loui’s Trio… :

 

 

 

Loui’s Trio, ayant chanté

Tout l’été, se trouva fort dépourvu

Quand le maire Kato est venu:

Pas une seule petite thune

De flouze, d’oseille à mettre dans la corbeille

 

 

Il alla crier son inquiétude et son chagrin

Chez le p’tit Nicolas son voisin,

Le priant de lui prêter

Quelques sous pour subsister

Jusqu’à la fin de la saison prochaine.

“Je vous paierai, lui dit-il,

Avant l’Oût, foi de président,

Intérêt et principal. “

 

 

Mais le p’tit Nicolas n’est pas prêteur :

C’est là son moindre défaut.

Que faisiez-vous au temps chaud ?

Dit-il à cet éventuel emprunteur

Nuit et jour à tous vents

J’étais aux oursins, à l’île aux oiseaux ne vous déplaise

A l’île aux oiseaux ? j’en suis fort aise.

Eh bien! allez siffler maintenant.

 

 

 

Pour siffler il siffle bien notre président, pendant ce temps il n’entend pas les supporters… quand on lui rapporte qu’ils ne sont pas contents, que cela ne tienne, il renvoie tout ce beau monde dans les cordes, comme cet après midi sur les ondes de sa radio préférée des Roquets Malveillants Complexés, vous savez ces spécialistes qui l’ont élu grande gueule du mois de juin pour le statut monégasque !…

 

 

Il a déclaré : « le supporter est par nature jamais satisfait, c’est comme ça c’est dans les gènes (décidément gène ce n’est pas sexy)… quand on perd c’est la faute des joueurs, quand on joue mal c’est la faute de l’entraîneur, quand on ne recrute pas c’est la faute des dirigeants etc… à Bordeaux il ne se rend même pas compte que depuis 2009 on a gagné combien de trophées? ….je crois qu’après Lyon nous sommes l’équipe qui en a gagné le plus ! » mais comment fait-on, car la chance n’appartient généralement qu’aux audacieux, et l’audace par les temps qui courent… ce n’est pas notre fort !

 

 

Alors un supporter qui se plaint ou qui est inquiet ce qui est plus approprié aujourd’hui à Bordeaux, doit-il simplement applaudir, assister à des purges de matches, payer et comme disait un célèbre humoriste : fermer sa gueule ? ou encore : ”on veut du pain !… mangez de la brioche !…”

 

 

 

Francis Gillot règle les comptes

 

 

 

 

 

Une chose est sûre, le discours de Francis Gillot est en parfaite osmose avec celui de sa direction …”il faut se rendre à l’évidence on ne peut pas se payer une porche, (dit-il sous le auvent de la nouvelle salle de presse), donc on reste avec la même voiture, je ne suis pas manager mais simplement entraîneur, on ne m’a pas donné 10 millions à dépenser, je fais avec ce que j’ai et mes dirigeants me demandent de faire le mieux possible avec, c’est aussi simple que ça”… tu parles d’ambition… pas le moindre objectif… on verra….

 

 

Ensuite il est revenu sur les prolongations de contrat dont les accords ne sont pas encore finalisés ; il a parlé à Saivet et Sertic entre autres… il espère une issue favorable…

 

 

Il souhaite également éclaircir certaines situations :

 

 

L’entraîneur Bordelais a donc décidé de se passer jusqu’à la fin du mercato de l’attaquant brésilien Jussiê. Ce dernier cherchant un club il était difficile à Francis Gillot de le maintenir dans l’effectif : ‘‘il veut partir, si le 3 septembre il n’a pas de club, on verra à ce moment là” ajoute t-il…

 

 

 

Nguemo fait partie du groupe

 

 

Pour le déplacement dans la cité des violettes, le coach girondin devra encore se passer de Grégory Sertic pas totalement remis de son entorse, de l’argentin Orban qui est encore un peu court qui est prévu avec la CFA, mais surtout de Lamine Sané pour raisons disciplinaires (rentré en retard de sélection)… on ne badine plus (malgré que le jeune Badin participe régulièrement au séances d’entraînement) comme quoi…

 

 

 

Badin, un jeune prometteur

 

 

Quant à Rolàn, Bellion, Faubert, Savic et Traoré ils évolueront en plus d’Orban avec l’équipe de Patrick Battiston contre les Herbiers pour la première journée de championnat de CFA à Galin dimanche 18 Août à 15 heures….

 

 

Florian Marange aussi :

 

 

 

 

Quelle mouche a donc piqué Florian ? Toujours est-il qu’il devait en avoir gros sur le cœur le garçon… d’après ses dires il a en fait été poussé dehors ! JL Triaud a simplement effleuré le sujet sur RMC cet après midi, se réfugiant derrière la formule consacrée ”choix de l’entraîneur”… donc il est bien vrai que c’est Francis Gillot qui n’en voulait plus ….pourquoi ?

 

 

Le supporter jamais satisfait (comme dit JLT) prétend qu’il n’aurait pas eu le niveau pour cette saison surtout avec l’émergence de Maxime Poundjé au poste de latéral gauche, mais quand bien même il devait y avoir anguille sous roche ou du plomb dans le cristal pour que Florian formé au club, pur girondin ne rentre plus dans le système Gillot….. alors que ce dernier ne tarissait pas d’éloges quand il le faisait évoluer en défense centrale !

 

 

Florian, a lui la sensation de faire partie des ”mal aimés”, surtout la faiblesse de croire que Francis Gillot n’aime pas trop les Bordelais de l’effectif formés au club… ce mal qui pourrait remonter à l’épisode Jean Tigana qui avait lui aussi eu des déboires avec certains comme Planus ou encore Chalmé… si c’est son ressenti pourquoi ne pas le dire ?

 

 

Ce genre de déclaration met effectivement tout ce beau monde mal à l’aise, d’autant plus que Florian est effectivement un gentil garçon peut-être pas encore un homme de ”palace” mais bien élevé, qui aura toujours été disponible, très estimé par le collectif…

 

 

 

Le groupe pour Toulouse :

 

 

 

 

Joyeux anniversaire Maxime !

 

 

 

Gardiens : Carrasso, Olimpa

Défenseurs : Mariano, Planus, Henrique, Poundjé, Chalmé, Bréchet

Milieux : Ben Khalfallah, Obraniak, Plasil, Biyogo-Poko, Nguemo

Attaquants : Saivet, Diabaté, Sacko, Maurice-Belay.

 

 

 

 

Casanova est tombé sous le charme !…….De Cheick Diabaté

 

 

 

 

 

”………..qui est un joueur atypique parce qu’il n’y a plus d’attaquants de cette taille-là, avec autant de puissance dans les contacts, de force pour résister aux charges et de qualité dans le jeu de fixation souligne l’entraîneur du TFC. Je reste persuadé qu’il y a beaucoup de gens qui pensent qu’il est maladroit, mais en réalité c’est quelqu’un qui est très juste dans ce qu’il fait, avec une grande qualité de finition. Il sera à surveiller mais il y en a beaucoup d’autres à surveiller aussi.”

 

 

De très bonnes nouvelles également pour l’entraîneur toulousain….

 

Le milieu de terrain offensif Adrien a prolongé son contrat de deux ans, il est désormais lié jusqu’en juin 2016… arrivé au TFC en 2009 en provenance de Sète, l’international marocain compte bien s’imposer cette saison comme titulaire…

 

Signature de Martin Braithwaite….

 

Le jeune international danois de vingt-deux ans est un attaquant de talent, et en pleine confiance, qui a encore inscrit un but ce mercredi en amical avec le Danemark contre la Pologne (2-3). Âgé de 22 ans, Martin Braithwaite compte déjà trois sélections avec son pays et deux réalisations à son bilan international.

 

Pour ce match contre les Girondins, il n’y aura donc pas de suspendu … la commission de discipline a annulé le carton rouge d’Uros Spajic qui pourra ainsi tenir sa place de même que Steeve Yago le fautif mais qui ne sera convoqué devant la commission que le 5 septembre prochain …

 

Par contre Zébina est toujours en phase de reprise, Tréjo est très incertain et Abdennour est revenu blessé après sa sélection contre le Togo… l’entraîneur Toulousain attendra donc le dernier moment pour communiquer son groupe ..

 

 

 

 

Bon match à toutes et à tous, Allez Bordeaux !

 

 

 

 

 

Attention à la route !….chassé croisé en perspective entre Toulousains et Bordelais ….il ne faut pas oublier le rugby avec le match Bordeaux-Bègles – Stade Toulousain à Chaban-Delmas … Vive le sport !

 

 

Francis, dit Napeso