Avis de recherche dans le Chaudron

 

Le résumé :

 

Quatrième journée de Ligue 1 au stade Geoffroy Guichard pour les Girondins de Bordeaux ce dimanche après-midi. Les joueurs de Francis Gillot affrontaient une équipe stéphanoise amoindrie par les absences de Brandao, Tabanou, Brison, mais aussi Josuha Guilavogui, absent de dernière minute. Les bordelais devaient également profiter de la contre-performance européenne de leur adversaire au cours de la semaine, et une élimination en Europa League. L’entraîneur bordelais avait donc convoqué un groupe de dix-huit joueurs pour affronter les hommes de Christophe Galtier, et avait choisi de laisser de nombreux professionnels à disposition de l’équipe réserve (Orbán, Bréchet, Rolan, Ben Khalfallah, Chalmé, Savic, Traoré), afin de parfaire leur condition physique, voire leur préparation.

 

 

 

 

 

 

Au coup d’envoi, Francis Gillot avait donc décidé d’aligner une composition identique à celle qui avait débuté il y a une semaine au stade Chaban-Delmas contre Bastia (ndlr : Carrasso – Mariano, Sané, Henrique, Poundjé – Poko, Plasil, Obraniak, Maurice-Belay – Saivet, Diabaté). Malheureusement, dans les faits, nous recherchons toujours la majorité des joueurs qui devaient participer à cette rencontre, à quelques exceptions … Après un début de rencontre plutôt prometteur, et une domination durant les dix premières minutes, la défense girondine est prise à revers, et Saint-Etienne prend l’avantage dès la huitième minute grâce à Romain Hamouma, à la réception d’un centre parfait de Banel Nicolita, et fusille Cédric Carrasso au premier poteau.  Les bordelais auraient même pu être corrigés à deux reprises par Benjamin Corgnet, d’abord à la 22ème minute sur une frappe trop croisée, et à quelques secondes de la mi-temps, en trouvant le poteau de Carrasso. Les timides réactions de Cheick Diabaté, effectuant un « rush » le long de la ligne de touche et d’André Poko, frappant à côté du cadre de Ruffier,  ne suffisent pas à relever le niveau de cette première période girondine, clairement dominée par une apathie généralisée et un placement approximatif.

 

 

 

 

 

 

Francis Gillot tente alors d’apporter du changement à son équipe et effectue deux changements dès le retour des vestiaires : Julien Faubert et Jussiê remplacent Mariano et Nicolas Maurice-Belay, tandis qu’Henri Saivet coulisse dans le couloir gauche. Ces modifications de l’entraîneur bordelais n’ont pourtant aucune influence sur la rencontre. Au contraire, les girondins vont encaisser un second but cinq minutes après leur retour sur la pelouse. Laissé libre au second poteau, Loïc Perrin récupère un coup-franc stéphanois, et place sa tête devant Carrasso pour doubler la mise. Une réaction aura pourtant été aperçue trois minutes plus tard. A la réception d’une combinaison entre Poko et Plasil, Cheick Diabaté place une reprise de volée en extension dans la surface stéphanoise, mais trouve la barre transversale de Ruffier. Dommage ! Dès lors, il ne se passe plus rien jusqu’à la 90ème minute et un « exploit » individuel de Ludovic Obraniak, qui récupère un ballon aux abords de la surface, se recentre, et place une frappe du gauche imparable dans la lucarne de Ruffier.

 

 

 

 

Quelle conclusion peut-on apporter à cette rencontre ? Qu’il est totalement inadmissible de voir un tel manque d’implication … au delà même de la défaite subie sur la pelouse de l’AS Saint Etienne. Verra t-on apparaître de nouveau l’excuse des matchs à 14 heures pour tenter d’excuser l’inquiétante prestation des joueurs bordelais ?

 

 

Les joueurs :

 

 

Nous nous contenterons d’évoquer les prestations de joueurs réellement présents sur la pelouse stéphanoise.

 

 

Cédric Carrasso n’a clairement pas été aidé par ses coéquipiers ce soir, et notamment l’intégralité de sa défense. Laissé à l’abandon par des joueurs au placement approximatif, et démontrant autant d’énergie que des limaces, le gardien bordelais encaisse deux buts, en étant fusillé à bout portant par Hamouma, et ensuite Perrin. Il réalise toutefois quelques arrêts en seconde période, afin d’éviter une défaite plus importante.

 

Placé devant la défense centrale, André Poko est finalement l’un des rares joueurs au niveau ce soir. Omniprésent cette après-midi, ce qui n’était toutefois pas difficile comparé à ses coéquipiers. On notera toutefois sa présence offensive, et un effort dans la justesse de sa relance et dans ses passes, contrairement à ses précédentes prestations, où le gabonais semblait pour le moins perfectible dans cet exercice. Il était d’ailleurs présent dans les rares bons coups bordelais.

 

 

 

 

 

Nous n’évoquerons la prestation de Ludovic Obraniak que pour le but inscrit dans les toutes dernières minutes de cette rencontre, grâce à une belle frappe du gauche à l’entrée de la surface de réparation stéphanoise.

 

Enfin, malgré certaines maladresses, notamment dans les duels, et une propension à se retrouver en position de hors-jeu, Cheick Diabaté a finalement réalisé une prestation correcte, et aurait même pu être récompensé sur cette superbe reprise de volée en seconde période, qui trouve finalement la barre transversale de Ruffier. Il a également réalisé un rush en première période, qui aurait mérité un meilleur sort.

 

 

La feuille de match :

 

Dimanche 1er septembre 2013 à 14 heures

4ème journée de Ligue 1

Stade Geoffroy Guichard

26091 spectateurs

Arbitre : M. Benoit Millot

Saint-Etienne 2-1 Bordeaux

Buts : Hamouma (8ème), Perrin (50ème), Obraniak (90ème)

Cartons jaunes : Maurice-Belay (31ème), Lemoine (39ème), Clément (58ème)

Bordeaux : Carrasso – Mariano (Faubert, 45ème), Henrique, Sané, Poundjé – Poko (Sacko, 87ème), Plasil, Obraniak, Maurice-Belay (Jussiê, 45ème) – Saivet, Diabaté.

Saint-Etienne : Ruffier – Zouma, Sall, Perrin, Clerc – Clément, Corgnet (Mignot, 75ème), Cohade, Lemoine, Nicolita (Sissoko, 71ème), Hamouma (Saint-Maximin, 68ème)

 

 

 

Le résumé vidéo :

 

 

 

 

Les statistiques :

 

Saint-Etienne – Bordeaux

Possession : 44% – 56%

Tirs : 11 – 12

Tirs cadrés : 5 – 3

Passes réussies : 72% – 79%

Hors-jeu : 4 – 4

Corners : 4 – 4

Centres : 19 – 37

Fautes : 18 – 10

Cartons jaunes : 2 – 1

Cartons rouges : 0 – 0

 

 

Les notes Girondins4ever :

 

Carrasso : 5

Mariano : 0

Henrique : 0

Sané : 0

Poundjé : 0

Poko : 6

Plasil : 0

Obraniak : 2

Maurice-Belay : 0

Saivet : 0

Diabaté : 5

 

 

Crédits photo : AFP, ASSE.fr, Sofoot