“Diabaté nous manque, Chalmé…”

 

Loïc, supporter de l’AC Ajaccio, a répondu à nos questions avant la rencontre à domicile des Girondins face à l’équipe corse. Une interview intéressante qui va vous aider à connaitre notre adversaire du week-end et va peut-être vous convaincre que nous avons de la chance d’avoir Cheick Diabaté, pour les plus réfractaires.

 

Bonjour Loïc. Peux-tu te présenter en quelques lignes, ainsi que le site pour lequel tu es rédacteur ?

Bonjour à tous les supporteurs bordelais et merci de me donner la parole sur votre site. En ce qui me concerne, je suis rédacteur sur Horsjeu.net, et je suis en charge de l’Aiacciu Académie. Toutes les semaines, je note donc les performances des joueurs ajacciens. J’écris également pour lamadjer.fr. Sans oublier que j’ai tenu pendant un an le site spécialisé sur l’ACA pallopallo.com. Mais l’aventure est terminée.

 

On espère ne pas prendre du plomb avec cette question. On entend parler beaucoup de « l’esprit Corse », sur le fait que vous vous sentez souvent corses avant d’être français. Au niveau des supporters, est-ce une motivation supplémentaire de rencontrer une ville de métropole, ou au final le choc face à Bastia est encore plus fort ?

La motivation est forcément plus exacerbée lorsque l’ACA rencontre le Sporting Club de Bastia, parce que forcément, il y a l’histoire de suprématie dans le football corse. D’ailleurs, les incidents, lorsqu’il y en a, sont lors des derbys corses. Rencontrer un club du continent ne représente donc pas une motivation supplémentaire. Sauf lorsque l’on rencontre Nice ou Marseille, des adversaires historiques.

 

Quelles sont, depuis le début de saison, les forces et les faiblesses de ton équipe ?

On va commencer par les faiblesses, et il y en a un paquet. A commencer par l’attaque. Ravanelli et Bracconi n’ont pas encore trouvé la bonne solution devant. A chaque fois, l’attaquant de pointe est trop isolé. Et que ce soit Mutu, Arrache ou Tallo, personne n’a vraiment fait l’unanimité. Cela changera peut-être avec le retour d’Eduardo mais il lui faudra du temps. Et du temps, on n’en a plus. Déployer du jeu est aussi difficile chez les Acéistes. Cavalli se démène tant bien que mal mais cela ne suffit pas. L’ACA ne se procure que trop peu d’occasions. Pour ce qui est des forces, on va dire la défense, même si l’on se prend beaucoup de buts. Ochoa est toujours aussi rassurant et Ronald Zubar fait un gros début de saison. Heureusement pour vous, il est blessé. Son cousin Claude Dielna se débrouille bien également, et lui devrait être titulaire.

 

 

 

 

On a beaucoup entendu parler de la méthode Ravanelli ; la préparation physique, les produits pris par une partie des joueurs… Penses-tu qu’il y a une relation entre ses méthodes et les mauvais résultats de l’équipe ?

Sans doute. Les joueurs n’ont pas digéré le contraste entre la méthode Emon et la méthode Ravanelli. Si on oublie les compléments alimentaires (etc) qui ne jouent pas sur les performances pures et dures des joueurs, ce sont plutôt les blessures liées à la préparation qui ont posé problèmes. Tous nos joueurs ont été blessés, la plupart musculairement, si bien qu’à un moment il y avait sept titulaires potentiels blessés en même temps. Ravanelli en lui-même n’était pas un problème sachant que les joueurs l’ont toujours soutenu alors qu’ils avaient provoqué le départ de Dupont et de Emon. Pour en savoir plus sur Fabrizio Ravanelli et sa méthode, j’ai fait un article il y a quelques jours, il vous donnera tout ce que vous recherchez. (ICI)

 

Nous venons d’apprendre et nous sommes un peu surpris, le probable départ de Mutu dès cet hiver… Comment l’expliques-tu ? Un peu déçu de son bilan ?

Mutu n’apporte plus rien depuis cette année et des rumeurs couraient un peu depuis l’été. Il était question qu’il parte lors du dernier mercato. Finalement ce sera en janvier. C’est la meilleure solution pour tout le monde. Son salaire n’est plus proportionnel à ce qu’il apporte sur le terrain. Donc en le prêtant ou en le libérant, on économise un gros salaire et on libère une place devant, un secteur bien étoffé avec Arrache, Tallo, Oliech, Eduardo, Camara voire Belghazouani. On le regrettera car, malgré ses quelques sorties nocturnes, il n’aura pas fait de remous ni de caprices de stars. Il s’est très bien intégré au club et au groupe et la saison dernière, sans lui, c’était la Ligue 2. 11 buts, ce n’est pas rien. Cette saison, le bilan aura été différent mais on ne lui en voudra pas : sa préparation a été tronquée par une blessure et depuis impossible pour lui de revenir au top niveau, bien qu’il ait perdu pas mal de poids.

 

Est-ce que la place des Girondins te surprend-elle, et comment perçois-tu les Girondins de Bordeaux en tant que supporter d’une autre équipe ? Parce qu’on se plaint de chez nous, avec nos pauvres 18 points. Mais vous, vous n’en avez que huit. Donc on n’est pas à plaindre…

J’ai beau être supporteur d’Ajaccio, de regarder tous les matchs et de faire certains déplacements, cela ne m’empêche pas de suivre les résultats des autres clubs. Surtout des Girondins de Bordeaux qui comptent dans son effectif… Cheick Diabaté. A Ajaccio, personne n’a oublié Cheick, il a été très important chez nous dans une période difficile. Il revient quand il veut d’ailleurs. Si je suis surpris du classement de Bordeaux oui, surtout avec des joueurs comme Obraniak ou Diabaté. On vous envie vous savez. Donc merci de ne pas trop vous plaindre.

 

 

 

 

D’ailleurs, vous ne voulez pas reprendre Chalmé ? On a aussi du Bellion ou du Ben Khalfallah en stock pour animer un peu votre attaque… Suffit de demander !

Si Diabaté nous manque, Chalmé pas du tout. Ses six mois chez nous ont été assez catastrophiques. Et lui aussi aurait connu quelques soirées nocturnes arrosées à Ajaccio. Bref, un mec qui ne restera pas dans les annales.

 

Il y aussi un joueur passé par Bordeaux qui évolue actuellement à l’ACA, Paul Lasne… Tu as certainement pu suivre son évolution depuis ses débuts professionnels, réellement démarrés en Corse. Qu’en est-il aujourd’hui ?

En plus d’être notre meilleur buteur (2 buts), Paul Lasne est également notre joueur le plus régulier. Ce n’est pas pour rien qu’il est en tête dans le vote du meilleur joueur acéiste du mois. Avec la concurrence au milieu cette saison, il a changé de place sur le terrain. Il est maintenant ailier droit. Et ça fonctionne plutôt bien. Il défend aussi bien qu’il attaque et surtout il ne lâche jamais rien. Sur son côté droit, il est toujours en mouvement, toujours en train de vouloir créer, de vouloir se projeter vers l’avant et de vouloir tirer. Et puis son excellente conservation de balle nous aide énormément. Paul Lasne, c’est le modèle. Si tous les autres joueurs étaient comme lui, l’ACA ne serait pas 19ème au classement.

 

Pour le match de dimanche, rassurez-nous, vous ne comptez pas monter à Bordeaux avec 12000 supporters ? Parce qu’en ce moment on a l’impression d’évoluer à l’extérieur à Chaban…

Déjà qu’il n’y a jamais 12000 spectateurs à Timizzolu, alors à l’extérieur… Peut-être y aura t-il 12 spectateurs en parcage visiteurs, tout au plus. Les supporteurs acéistes vont se déplacer indépendamment. L’Orsi Ribelli n’a pas prévu de déplacement, idem avec les I Sanguinari. Seulement certains d’entre eux, immigrés dans la région bordelaise iront à Chaban.

 

Pour terminer, quel est ton pronostique pour cette rencontre ?

Malheureusement pour nous, Ricardo Faty est blessé, donc il ne pourra pas reproduire sa magnifique retournée de l’année dernière. Mais je parie quand même sur le même score, un petit 0-1 avec un but de Salim Arrache. Parce que merde, il faut bien qu’on gagne des matchs aussi ! Merci à vous pour l’intérêt que vous apportez à l’ACA et à ses supporteurs et surtout bon match. Et si l’ACA gagne 1-0 sur un but d’Arrache, je paie une bière à tous ceux qui auront partagé cette interview.

 

 

Un grand merci à Loïc pour sa sympathie et pour la précision de ses réponses ! Nous lui souhaitons un bon match et bonne chance pour la suite de la saison de son club !