Du trop souvent vu

Le résumé

Un petit air de match à l’extérieur ? Si peu. L’invasion allemande a bien eu lieu, avec plus de 12000 supporters de Francfort, ayant pris trois jours de congés pour soutenir leur équipe, à plusieurs centaines de kilomètres de chez eux. C’est beau, magnifique même. De notre côté, il n’y a pas le choix : victoire impérative, pour espérer, même s’il faudra compter sur un bon résultat sur l’autre match. Et pour cela, Francis Gillot a mis toutes les chances de son côté en mettant une belle équipe, offensive, avec des revanchards aussi. Voici la composition bordelaise :

 

 

Fumigènes, drapeaux, cotillons : le public allemand a parfaitement accueilli les deux équipes sur la pelouse. Résultat, le match est décalé de quelques minutes car on n’y voit plus rien.

 

 

Quelques errements défensifs girondins en début de match, mais rien de dangereux au final. Il faudra cela dit attendre la 23ème minute pour voir la première réelle occasion. Elle sera bordelaise lorsque NMB pique au-dessus de la défense. Saivet s’emmène le ballon mais belle/rapide sortie de Trapp qui évite à l’International sénégalais de marquer.

 

Et c’est la mi-temps… -_-

 

Ce sont les allemands qui vont parfaitement entamer cette seconde période. Après un coup franc en deux temps de Barnetta, ce dernier centre pour l’un de ses coéquipiers dans la surface, qui dévie le ballon de la tête pour Kadlec seul face à Carrasso, et qui manque sa frappe ! Grosse occasion manquée… Bordeaux répond à la 50ème par une frappe de Sertic contrée dans la surface de la main ! Mais l’arbitre ne bronche pas. Sur l’action suivante quelque secondes plus tard, la volée de Faubert est captée en deux temps par le portier de Francfort. 55ème minute, et Saivet viendra mettre un peu de piment au match avec une très belle reprise acrobatique, repoussée par Trapp brillamment.

 

 

64ème minute, une action typique de Diabaté, lancé dans la profondeur. Il prend son temps, s’emmêle un peu les pinceaux, et tarde à frapper, laissant ainsi le gardien fermer l’angle et repousser son semblant de frappe… 76ème minute, le centre de Saivet est boxé par Trapp… Le ballon revient sur Faubert qui tente le lobe : trop enlevé. La minute suivante, Diabaté, en pivot, remet de la tête en retrait : la reprise de Rolan est beaucoup trop molle. Et puis arrive ce qui nous pendait au nez… 82ème minute côté droit, la défense se laisse déborder et Francfort profite d’un trou de souris par Barnetta pour centrer fort devant le but et trouver Lanig au second poteau qui n’a plus qu’à pousser le ballon. Francfort mène, un peu contre le cours du jeu, mais élimine les Girondins de la compétition. L’amorti poitrine suivi d’une volée de Diabaté à la 90ème, ne changera rien, puisque cela terminera en plus dans les tribunes…

 

Comme le souligne Cédric Carrasso à la fin de la rencontre, c’était un match à l’image de notre campagne européenne. La réserve mérite vraiment d’aller à Nicosie pour le dernier match de Ligue Europa. Ils n’auront peut-être pas d’expérience, mais auront l’envie et les bonnes intentions. Bordeaux quitte probablement Chaban Delmas en ce qui concerne l’Europe. Ce sera sur son 100ème match européen.

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso reste stoïque sur la frappe manquée de la 47ème. Il intervient à la 68ème en deux temps. Puis concède une fois encore un but dans les six mètres. Une soirée ordinaire pour le capitaine bordelais.

Maxime Poundjé prend l’eau, car trop seul, sur le but allemand. Il a montré beaucoup d’envie, surtout en première période, dans son couloir au niveau offensif. Même si c’était très brouillon. Julien Faubert a mis dix minutes avant de rentrer dans son match. Puis il s’est beaucoup proposé, s’est rendu disponible et a cherché à combiner avec ses milieux. Il perd un peu son sang froid en donnant un coup à son adversaire lors d’un duel où il était pourtant passé. Il est aussi en retard sur Lanig sur le seul but du match. Enfin, les images de W9 nous ont montré une belle altercation avec Henrique, en fin de match. Sale soirée. Marc Planus nous a fait part de ses magnifiques relances en première période et ne s’est pas montré des plus rassurants. Mais ça, c’était avant de sortir à la mi-temps, touché à la cuisse. Probablement sa meilleure action du match. Carlos Henrique a réalisé un très bon début de rencontre en étant solide et combatif. Il a poursuivi sur cette lancée en seconde période et a montré du caractère avec cet « énervement » sur Faubert.

Ludovic Sané était positionné milieu défensif. Du combat, mais très peu d’impact au final. Il est redescendu défenseur central à la mi-temps. Même copie pour Abdou Traoré qui n’a vraiment rien apporté. Henri Saivet est l’auteur des deux plus grosses occasions. Il tarde un peu sur la première avant de frapper, et fait briller Trapp sur un superbe ciseau en seconde période. Mis à part cela, beaucoup d’approximations dans son jeu et ses passes. Nicolas Maurice-Belay a apporté en provoquant dans son couloir gauche. Il est l’auteur d’une excellente passe pour la première occasion de Saivet. Diego Rolan a démontré beaucoup d’envie en première période, avant de s’éteindre complètement. Pas décisif, sans réel impact au final. On attendait son retour dans la peau d’un titulaire, on a été servi.

Enfin au niveau des titulaires, Cheick Diabaté. De l’impact au niveau aérien mais seulement par phases, il a commis beaucoup de fautes et s’est une nouvelle fois mis en difficulté sur un face à face avec le gardien, manqué par manque de vitesse et des approximations.

 

Les remplaçants étaient censés apporter un plus. Que ce soit pour Grégory Sertic (qui aurait cela dit pu bénéficier d’un pénalty sur une frappe), pour Vieira Jussiê qui n’a rien montré, ou Ludovic Obraniak qui a accumulé les mauvaises passes, ce fut le néant de chez néant.

 

 

 

 

La feuille de match

Jeudi 28 novembre 2013, à 21h05

5ème journée de Ligue Europa 13-14, Groupe F

Stade Chaban Delmas (Bordeaux)

20000 spectateurs

Arbitre : M. Raúl Cabanero Martínez

Bordeaux 0-1 Francfort

But : Lanig (82ème)

Cartons jaunes : Poundjé (47ème), Faubert (82ème) – Rode (41ème), Oczipka, (54ème), Schwegler (66ème), Barnetta (84ème)

Cartons rouges : Néant

Bordeaux : Carrasso © – Poundjé, Planus (Sertic, 46ème), Henrique, Faubert – Traoré (Obraniak, 75ème), Sané, Saivet, Maurice-Belay (Jussiê, 65ème) – Diabaté, Rolan.

Francfort : Trapp, Zambrano, Oczipka, Jung, Kempf, Flum, Rode (Lanig, 66ème), Barnetta, Schwegler, Joselu (Schröck, 46ème), Kadlec (Lakic, 79ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 4

Poundjé : 4

Planus : 3

Henrique : 5

Faubert : 3

Traoré : 2

Sané : 4

Saivet : 4

Maurice-Belay : 4

Diabaté : 3

Rolan : 3

 

Sertic : 4

 

 

 

 

Les statistiques

Bordeaux –Francfort

Tirs : 16 – 7

Tirs cadrés : 6 – 3

Arrêts : 2 – 7

Corners : 7 – 1

Attaques : 38 – 24

Grosses occasions : 2 – 1

Hors-jeux : 2 – 1

Cartons jaunes : 2 – 4

Fautes commises : 13 – 22

Fautes subies : 22 – 12

 

 

Crédit Photos : Reuters, Fifa, AFP