Pas décalés…

 

 

 

Deux déplacements successifs dans le Nord Pas de Calais… (à Lille ce samedi, puis huit jours plus tard à Valenciennes) qui ne peuvent que réjouir Francis Gillot, lui, le régional de ces deux étapes…. puisque né à Villers-Sire-Nicole près de Maubeuge où il a inauguré l’an dernier le stade portant son nom….

 

 

 

 

 

 

Un entraîneur girondin soulagé semble t-il, non seulement de prendre l’air du ”pays”, mais également grâce depuis ce dimanche de Pâques, au succès contre les bretons de Guingamp, victoire encourageante s’il en est, avant les quatre dernières journées dont trois se joueront à l’extérieur dans des régions complètement décalées entre le grand Nord et le grand Sud sans tenir compte que la seule réception à Chaban Delmas sera de rencontrer….un Marseille PACA (P) ?

 

Pas décalés non plus les propos d’avant match… ceux de René Girard qui peste toujours sur le contenu du match aller qui avait vu le record de son gardien Enyeama être battu sur un tir plutôt heureux de Landry Nguemo, mais surtout la joie manifesté par les Girondins dont un ancien… Gaétan Huard…… le principal concerné de cette belle histoire bordelaise qui dure encore !

 

 

 

http://video.lequipe.fr/video/9beca8874e5s.html?&t=1m34s

 

 

 

Une attitude jugée plutôt déplacée par l’entraîneur Lillois vis à vis d’un consultant télé qui avait une tout autre mission ce jour là….. en tout cas il semble que le temps n’ai toujours pas atténué cette déception… mais il en a vu d’autres le brave René et une victoire ce dimanche soir pourrait à elle seule refermer cette malheureuse parenthèse….

 

L’entraîneur du LOSC est plutôt confiant à la veille de rencontrer une équipe Bordelaise qui aurait dû viser d’après lui le top 5 … une équipe pas décalée au niveau effectif mais qui a manqué de constance dans ses performances… aussi bien qu’il puisse se méfier le l’ irrégularité des hommes de Francis Gillot, il prétend que les siens sont dans une spirale positive et qu’ils doivent prendre désormais les matches comme ils viennent… plus que quatre rencontres et une avance de sept points la troisième place leur semble pratiquement acquise….

 

 

 

 

 

 

Possédant la deuxième défense du championnat (20 buts) derrière celle du PSG (19) … 6 buts encaissés seulement au Stade Pierre Mauroy contre Nice( 2) Reims (2) Bastia (1) et Rennes (1)…. c’est dire la forteresse !

 

Pourtant René Girard n’était pas très optimiste en début de la saison pour sa défense, il avait la certitude que cela serait quand même dur surtout après les départs durant l’intersaison de quelques éléments de base (Chedjou, Digne…) sans pouvoir véritablement les remplacer…

 

Mais le plus dur reste de marquer… autant la défense lilloise a su tirer profit de sa solidarité entre les lignes autant l’attaque restera bien timide pour un prétendant au top 5 et pourtant… pas décalée dans la performance globale…

 

Bien que les buts se soient fait attendre pratiquement toute la saison (38 buts) en tout et pour tout au bout de 34 journées le ratio semble tout de même suffisant pour obtenir une différence de buts bien au dessus de la moyenne avec un +18 qui situe l’équipe de René Girard au troisième rang de notre élite derrière les intouchables PSG (+55) et Monaco (+28)… conclusion pas décalé du tout bien au contraire !

 

Le score d’une victoire référence de Lille restera donc le 1-0 score fétiche réalisé 9 fois cette saison dont 6 fois à domicile et 3 fois en déplacement…. résultat, le LOSC a été contraint de traverser toute la saison avec des stats étriquées !

 

Mais Rio Mavuba analyse la situation d’une façon plutôt réaliste… “la solidité de notre défense et de son rendement nous permet de ne pas marquer beaucoup pour pouvoir gagner des points… l’invincibilité de Vincent Enyeama nous y a aidé également …les 1-0 suffisaient pour récolter 3 points…”

 

René Girard ajoute qu’il est hors de question de penser que son équipe ne veut pas jouer l’offensive… bien au contraire ! Gagner péniblement 1-0 n’a rien de simple non plus! …

 

 

 

 

 

 

Pas décalé non plus la comparaison avec une certaine équipe des Girondins de Bordeaux pendant la saison 2005-2006, équipe entraînée par Ricardo … Rio Mavuba s’en souvient bien… “Nous avions terminé cette année là, vice-champion minimaliste et il vrai est que notre saison ressemble comme deux gouttes d’eau à celle du Bordeaux de Ricardo à laquelle j’appartenais… mais avec une petite différence…. à Lille nous possédons une meilleure qualité de jeu !”….

 

 

Le groupe retenu par René Girard :

Enyeama, Elana – Sidibé,Soumaoro, Kjaer, Basa, Rozehnal, Souaré, Béria – Mavuba, Balmont, Gueye, Delaplace, Martin, Meïté – Kalou, Rodelin, Roux, Origi, Mendes.

 

 

Alors il n’y a qu’à Lille qu’il existe la radinerie ? Avec de tels arguments il est évident qu’on ne peut répondre que non… une fois encore pas décalé le raccourci…. Bordeaux est radin, par la force des choses diront encore les puristes… par la faute de volontarisme diront les plus critiques….

 

Car, comme le temps passe vite… quinze ans !!…. déjà quinze ans que la petite chaîne qui monte nous a demandé de faire un tour de manège en leur compagnie….. bien sûr on a attrapé quelquefois le Mickey, pas encore la queue (du classement) diront les plus pessimistes ! mais le quotidien régional ”Sud-Ouest” nous l’a rappelé cette semaine… M6 voulait mettre dans un premier temps un pied dans le football pour ensuite mettre les deux….

 

En fait aujourd’hui, ils les ont dans la merde ou à moindre mal c’est un gros caillou qu’ils ont dans une des chaussures et bientôt dans les deux avec ces fameux 75% avec lesquels les choses vont devenir encore plus difficiles… un désengagement a même été envisagé…. mais chercher sans chercher un ou des partenaires dans un premier temps, ne semble pas motivant aussi il faudra faire avec ou…. sans, selon de quel côté on se place… on joue en fait déjà dans le…. ventre mou… et nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

 

Il ne reste plus longtemps à attendre afin de connaître les grandes orientations et décisions pour la saison à venir … Alain Deveseleer est partout… sur le front de l’attaque il annonce des prolongations de contrat comme celui de Maurice-Belay mais également celui de Jussiê… signature en vue de Théo Pellenard (3ans) et celui de Clément Badin (1an) ….

 

 

 

 

 

 

Mais le Directeur financier qui semble désormais prendre les rennes en s’occupant du sportif, joue également en défense… pour les ultras (où il ira plaider leur cause le 22 mai prochain à la Ligue) qui auraient fait parlé encore d’eux à Ajaccio… voilà que maintenant on risque un match de suspension pour la première journée….

 

 

 

 

 

 

En attendant ne restons pas décalés avec ce match de Lille qui s’annonce malgré tout comme une rencontre plus équilibrée qu’il n’y paraît…

 

« Nous allons voir si nous sommes capables de le refaire face à des équipes avec des ambitions européennes. » explique Francis Gillot

 

Lille voudra bien évidemment remporter ce match afin d’asseoir définitivement sa place de troisième, qualificative pour la ligue des Champions pour les tours préliminaires… mais leur aisance sur leur propre pelouse est loin d’être établie… Bien sûr ils sont super dangereux sur les coups de pieds arrêtés… de plus ils restent sur 11 matches successifs sans défaite…

 

 

 

 

 

 

Le groupe retenu par Francis Gillot :

Carrasso, Jug – Chalmé, Henrique, Mariano, Orban, Planus, Poundjé, Sané – Faubert, Maurice-Belay, Poko, Sertic, Traoré – Bellion, Diabaté, Jussiê, Rolan.

 

 

Bon match à toutes et à tous

Allez, Bordeaux, Allez !

 

Francis dit Napeso