[Bilan 2013-14] Cédric Carrasso

 

 

Capitaine exemplaire

Cédric est (encore) l’auteur d’une saison irréprochable au niveau du terrain. Combien de fois a t-il sauvé les siens d’une dérouillée, d’une contre-performance ? Combien de points son équipe lui doit-il ? Le plus impressionnant, c’est que, contrairement à d’autres, les négociations quant à sa prolongation (intervenue en décembre 2013) n’ont pas amputé ses performances, et il a su être l’un des plus réguliers, une fois encore. Pourtant, on ne compte plus non plus les fois où il fut laissé seul par sa défense, qui ont vu son équipe encaisser le chiffre incroyable de 20 buts dans les six mètres, chose qu’il ne cesse de marteler depuis des années maintenant. Que peut-on lui reprocher ? Peut-être une sortie litigieuse en fin de saison ? Et encore…

 

 

Une blessure, et un capitanat remis en jeu

Connaissant très peu les blessures et ce malgré des articles parfois tendancieux quant à sa condition physique, « Carrass’ » repoussa l’échéance pendant deux rencontres avant de finalement laisser la place à d’autres pour prendre le temps de se soigner (après le match de Lyon, perdu à domicile dans les arrêts de jeu, comme un symbole – 31ème journée). C’est d’ailleurs au moment de son retour que la nouvelle va tomber et en surprendre plus d’un quant au capitanat qu’il redistribue. Va d’ailleurs se créer un quiproquo sur la manière avec laquelle cela va être annoncé – ou non – à ses partenaires et ses supérieurs hiérarchiques, mais peu importe. La raison clairement évoquée étant de responsabiliser d’autres joueurs : « Je peux tenir ce rôle comme je l’ai fait auparavant et comme je le ferai après. Mais j’ai juste voulu apporter quelque chose de nouveau. J’avais besoin de relais, j’avais l’impression de ne pas beaucoup en avoir, et parfois la sensation d’être tout seul à haranguer l’équipe ». Carlos Henrique était le désigné mais étant partant à l’issue de cette saison, Greg’ Sertic pourrait en être le digne héritier du brassard la saison prochaine…

 

 

 

 

Un regret, l’Équipe de France

Même si on s’y attendait, Cédric n’a pas été sélectionné en Équipe de France pour la Coupe du Monde au Brésil. Même pas parmi les réservistes. Hugo Lloris est intouchable, Steve Mandanda sera blessé et remplacé (logiquement) par Stéphane Ruffier. Et Didier Deschamps, le sélectionneur, a décidé d’inclure Mickaël Landreau, comme en récompense de sa carrière professionnelle (qu’il termine à l’issue de cette saison), pour avoir le rôle d’un membre du staff, plus que le rôle d’un troisième gardien. C’est un choix, que Cédric ne contestera pas, car ce n’est pas et cela n’a jamais été dans son caractère. Peut-être avait-il aussi besoin de vacances car ces dernières saisons à Bordeaux ont été éprouvantes. Chez les supporters, on crie au scandale et les thèses les plus improbables sont couchées sur les réseaux sociaux… Mais parfois, un choix ne s’explique pas que sur le terrain. Car là, à coup sûr, Cédric aurait été pris. Et c’est peut-être, au final, tout à son honneur.

 

 

Ses notes Girondins4ever (moyenne)

En Ligue 1 : 6,51

En Coupe de la Ligue : 6,50

En Coupe de France : 5

En Ligue Europa : 4,75

Trophée des champions : 8

 

Générale : 6,35

 

 

Les statistiques

Ligue 1

36 matches joués dont 36 en tant que titulaire

3189 minutes de jeu

40 buts encaissés (19 à domicile, 21 à l’extérieur)

44 arrêts (10 à domicile, 34 à l’extérieur)

77 ballons détournés (31 à domicile, 46 à l’extérieur)

0 carton jaune

0 carton rouge

9 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

2 matches joués dont 2 en tant que titulaire

180 minutes de jeu

4 buts encaissés

 

Coupe de France

2 matches joués dont 2 en tant que titulaire

210 minutes de jeu

1 but encaissé

 

Ligue Europa

4 matches joués dont 4 en tant que titulaire

360 minutes jouées

7 buts encaissés