[Bilan 2013-14] Abdou Traoré

 

Première saison correcte avec les pros

Il aura fallu attendre longtemps, très longtemps, pour enfin voir Abdou Traoré enchaîner les matches. Après deux saisons catastrophiques (9 matches joués chacune), l’International malien a réalisé sa meilleure saison avec les professionnels de son club formateur avec 17 rencontres de championnat (+ 6 rencontres de Coupes). Il avait, en Ligue 1, pu enchaîner un plus grand nombre de matches mais ce n’était pas avec le club au Scapulaire, et donc avec Nice, où il avait été prêté lors de l’exercice 2010-2011. Est-ce pour autant suffisant ? Non, il faudra encore un petit coup de rein la saison prochaine pour avoir encore plus de temps de jeu, et surtout confirmer les bonnes choses entrevues ici, et là…

 

 

L’entente avec Sertic

Car outre le fait d’avoir plus de certitudes, Abdou Traoré a d’abord trouvé un poste où se stabiliser. Essayé souvent sur les côtés que ce soit lors de ses années de formation et avec ses précédents entraîneurs avec les professionnels, Abdou a, cette dernière saison, été placé milieu relayeur. Alternant avec Greg Sertic – tantôt relayeur, tantôt milieu défensif – il n’a cessé de louer son entente avec le vice capitaine bordelais, celle ci ayant été acquise depuis la réserve des Girondins, et surtout en parallèle d’une connaissance mutuelle de l’autre depuis de nombreuses années maintenant… C’est Francis Gillot qui en parlait le mieux : « Cette doublette est la force de notre équipe parce qu’elle fait plus de jeu. Le jeu part de derrière. A partir du moment où les défenseurs n’ont pas la possibilité de jouer avec les milieux, c’est compliqué d’amener les ballons devant, d’où les longs ballons. Ces deux milieux sont joueurs, et c’est ce que j’aime dans le foot […] Peut-être qu’il nous a manqué au milieu pour organiser le jeu. Quand il est là, comme par hasard, l’équipe est beaucoup plus technique ».

 

 

 

 

Une nouvelle hygiène de vie ?

C’est aussi cette raison et cette nouvelle ligne de conduite qui a été mise en avant par le joueur lui-même ; une nouvelle hygiène de vie. Les médecins ne trouvant pas l’origine de ses blessures, il lui a été programmé un programme alimentaire très strict, à laquelle il devait se tenir rigoureusement. Mi-avril, il assurait qu’ « Avant, je n’arrivais pas à contrôler mon poids. Maintenant, mon hygiène de vie a changé. Je pense que je ne blesserai plus, Inch’Allah (sourire). J’étais trop fragile, mais j’ai beaucoup changé au niveau de la nutrition, je mange bien », avant de réitérer ses propos quelques jours plus tard “C’est fini le Mcdo”. Il disait vrai, le soir même, il sortait du KFC de Mérignac avec deux grosses poches, bien remplies… A un an de la fin de son contrat, et comme l’avait rappelé en début d’année Jean-Louis Triaud, le malien va devoir devenir (très) sérieux s’il veut être prolongé au sein des Girondins de Bordeaux…

 

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

17 matches joués dont 13 en tant que titulaire (8 à domicile, 9 à l’extérieur)

1 but marqué (domicile)

0 passe décisive

2 cartons jaunes reçus

1 carton rouge reçu

25 fautes commises

20 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué en tant que titulaire

88 minutes de jeu

1 carton jaune reçu

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

73 minutes de jeu

1 carton jaune reçu

 

Ligue Europa

4 matches joués dont 4 en tant que titulaire

345 minutes de jeu

6 fautes commises

4 fautes subies

1 carton jaune reçu

 

 

Ses notes Girondins4ever (moyennes)

Ligue 1 : 5,21/10

Coupe de la Ligue : 4/10

Coupe de France : 5/10

Ligue Europa : 2,5/10