Attention à la… bulle !

 

 

 

 

C’est dans la bouteille que naît notre héroïne, après ajout de levures qui mangent le sucre et produisent du gaz carbonique qui va rester emprisonné dans le flacon (un peu de technique ne fait de mal à personne). Elle va ensuite être remuée pendant plusieurs semaines, la tête en bas, avant un repos bien mérité allant de quelques mois à plusieurs années.

 

Reims en sait quelque chose et le raccourci peut être fait…à ce jour, son club de football se retrouve aussi la tête en bas ! Après seulement 8 journées… au fond de la cave avec une peu reluisante 19ème place… les hommes de Vasseur traversent donc une très mauvaise passe, mais ne dit-t-on pas dans cette région que la vérité est une bulle de champagne… qui remonte toujours à la surface ?

 

 

Entraînement à la Bielsa à Reims, le cul sur la glacière le champagne au frais!

 

 

Aussi, à la veille de recevoir un Bordeaux des meilleurs crus, l’entraîneur champenois Jean-Luc Vasseur pourrait disposer de David Ngog qui avait disparu depuis le 20 septembre dernier… en effet il a fait sa réapparition mercredi au centre d’entraînement de Reims. L’attaquant a participé à la séance collective sans toutefois donner plus d’explications sur son absence.

 

Victime officiellement d’une gastro-entérite, le joueur arrivé en fin de contrat cet été en provenance de Swansea, s’est entraîné normalement, avec le sourire. Il s’est plié à l’usage du petit déjeuner en groupe à 8h30 raconte le quotidien L’Equipe. Il a repris une vie normale de joueur professionnel sans toutefois avoir levé le mystère qui entoure sa “disparition”.

 

Une bonne nouvelle en tout cas pour Vasseur attendu en conférence de presse ce jeudi : il pourra s’expliquer sur les deux cas : la situation du club et celle de son joueur.

 

 

 

 

La situation du club comme énoncé plus haut, n’est pas reluisante : 8 matches joués 2 victoires (une à domicile contre Toulouse (2-0) une autre à l’extérieur contre Lorient 1-0) un nul (2-2) à Auguste Delaune contre l’ogre Parisien, mais surtout cinq défaites (2 à domicile Caen 0-2 et surtout le dernier en date contre Marseille 0-5) et 3 à l’extérieur (St-Etienne 3-1, Lens 4-2 et Metz 3-0 la semaine dernière)…

 

Le Stade de Reims possède la plus faible défense avec 19 buts encaissés et une attaque de un but par match soit une différence négative de -11 … Courtet est le meilleur buteur du club avec 2 buts…

 

Le budget pour la présente saison se situe à la 17ème place avec 27 millions d’euros…

 

Il aura fallu vendre avant d’acheter comme la plupart des clubs de ligue 1, se séparer de l’entraîneur parti à Lyon mais également de joueurs confirmés comme Flyod Ayité (Bastia) mais surtout Grégor Krychowiak pour le Séville FC…

 

Au rayon des arrivées Grégory Bourillon (Lorient) Chris Mavinga en prêt (Rubin Kazan) Roberge en prêt également venu d’Angleterre (Sunderland) et surtout l’attaquant N’Gog en fin de contrat (Swansea Angleterre)

 

Après leur dernière rencontre contre Metz, Jean Luc Vasseur déclarait que son équipe était bien évidemment dans le ”dur” mais qu’il sentait que son groupe n’avait pas l’intention d’abandonner… «Tout ne nous a pas souri mais à aucun moment je n’ai senti l’équipe lâcher», a t-il déclaré après la défaite ….

 

Néanmoins il devra se passer des services de deux joueurs expulsés Mavinga et Albaek mais pourra peut-être enregistrer la rentrée de son attaquant N’Gog rétabli comme indiqué ci-dessus…

 

Le capitaine Aïssa Mandi ne dit pas autre chose sur cette rencontre face aux girondins :

 

 «  Le stade sera derrière nous contre une grosse équipe comme Bordeaux. C’est une équipe en forme donc ça ne sera pas évident, mais il faut se préoccuper uniquement de nous et avoir l’état d’esprit affiché sur les deux matchs où on a gagné contre Toulouse et à Lorient. Que ce soit maintenant ou au début du championnat, on a toujours besoin de notre public. On l’a vu à Metz et Lens, 2 équipes qui ont un public formidable, ils ont poussé leur équipe jusqu’au bout. A Reims, quelques fois ils sont comme ça et ça nous transcende sur le terrain, donc s’ils peuvent être comme ça sur tout le championnat ça nous aiderait beaucoup. De toute façon il faut réagir, ne pas subir les événements et faire tout pour inverser la tendance. »

 

 

 

 

 

Jean Luc Vasseur revient sur les préparatifs de ce match mais devra néanmoins se passer des services de deux joueurs expulsés Mavinga et Albaek mais pourra peut-être enregistrer la rentrée de son attaquant N’Gog rétabli comme indiqué ci-dessus … pour les blessés il espère :

 

« Sacha Bastien a une grosse déchirure au niveau des quadriceps, c’est embêtant car il y a un risque de rechute par rapport à sa dernière blessure. Kossi se blesse contre Marseille sur la sortie sur Thauvin qui nous amène le 3ème but, il a fini le match avec cette douleur. Il ne pouvait pas s’étendre, il a essayé il a tout fait pour qu’il puisse jouer ce match de Metz mais visiblement il n’était pas en capacité donc on a mis Bastien dans les buts. Aujourd’hui on pense, on souhaite le récupérer contre Bordeaux (Ndlr : Agassa), il va être ménagé jusqu’ ‘au dernier moment. Valentin Roberge a un énorme hématome sur le mollet, c’est l’évacuation de l’hématome qui fera qu’il pourra revenir ou pas.»

 

Bordeaux : ne pas revenir avec la bulle !….

 

 

 

 

Buller c’est aussi ce coincer la bulle, ne pas en faire beaucoup, voire se tourner les pouces et ne rien faire… obtenir une bulle c’est aussi un zéro pointé… c’est également un lieu où l’on se sent en sécurité (genre le Haillan) protégé des éléments extérieurs, une sorte de bulle, de cocon familial ! …

 

Une bulle est un élément de bande dessinée servant à inscrire les paroles…  exemple :

 

 

 

 

L’objectif des hommes de Willy Sagnol sera d’éviter la bulle justement ou attendre la fin du match pour l’avaler…

 

Car la bulle n’a de saveur que lorsque la victoire est au bout comme celle de dimanche après-midi contre le Stade Rennais.

 

Quelle était belle cette image de voir un gamin exulter, gesticuler en levant les bras en signe de victoire vers un public qui, instantanément, communiait avec lui dans l’ivresse d’un bonheur dont il se souviendra … de voir Thomas Touré allait quémander le maillot de Benoît Costil au coup de sifflet final, fut le moment fort de ce final qu’ il pourra raconter plus tard à ses enfants… ce maillot de Costil il a dû dormir avec !…

 

Seul le sport peut nous garantir ce genre d’émotion … un but de toute beauté à la José … Touré le ”Brésilien” son illustre homonyme, qui lui aussi nous avait fait vibré sur cette même pelouse….

 

 

 

 

La vérité comme une bulle de champagne, elle remonte un ballon de foot toujours dans la surface… à condition de produire du jeu… et c’est ce qui manque peut-être le plus aux hommes de Willy…

 

Cette semaine aura été celle des explications, qui en fait avaient déjà commencé dans le vestiaire à la mi-temps contre les bretons … même JL Triaud a rebroussé chemin tellement son entraîneur donnait de la voix…

 

”Ce qui nous intéresse c’est ce que nous pouvons faire. Nous sortons d’une belle semaine avec sept points sur neuf. Elle ne sera valorisée que si la performance dans le jeu est à la hauteur vendredi. La seule chose qui nous intéresse c’est nous, ce qu’on doit améliorer ou garder” précise l’ancien Stéphanois …

 

De plus il ne semble pas spécialement un accroc de la vidéo quand il ajoute : ”Très peu. La vidéo, il faut l’utiliser. Après, on peut leur faire tout et rien dire. On en fait, mais peu par rapport à d’autres. L’utilisation de la vidéo, c’est comme une émission tv en direct ou en différé. On peut manipuler les images”.

 

 

 

 

 

Pour cette rencontre à Auguste Delaune, Sagnol devra composer avec de nombreuses absences… Grégory Sertic est apte à revenir en tant que titulaire avec Abdou Traoré à ses côtés… La charnière centrale sera reconduite avec Ilori et Pallois… Mariano à droite et Poundjé devrait tenir le poste à gauche …

 

 

 

 

 

 

Le groupe :
Carrasso, Prior – Faubert, Ilori, Mariano, Pallois, Planus, Poundjé – Kaabouni, Khazri, Plasil, Sertic, Traoré – Diabaté, Maurice-Belay, Rolan, Sala, Touré.

 

 

 

 

Bon match à toutes et à tous

 

Allez Bordeaux, Allez !

 

Francis dit Napeso