Les pendules bordelaises remises à l’heure

 

 

Le résumé

 

Cette journée de Ligue 1 propose deux matches alléchants entre les quatre premières équipes du championnat : un choc entre les deux Olympiques et un PSG-Bordeaux. Qui aurait finalement cru que les Girondins seraient dans cette position avant le coup d’envoi de la rencontre ? Pas grand monde certainement… Après un début de saison plus que convaincant, notre équipe semble désormais marquer le pas. Nous avons tous en tête les dernières sorties et notamment la plus récente contre Caen. Un match ou Bordeaux est totalement passé à côté de son sujet. Dans la dynamique actuelle on se demande ce que peut nous réserver un match contre le PSG dans son antre du Parc des Princes, surtout que les Girondins n’ont plus gagné contre le club de la capitale depuis 2010. Si on rajoute à cela que Willy Sagnol devra se passer des services de Marc Planus, Tiago Ilori, Vieira Jussiê, Nicolas Maurice-Belay, Henri Saivet, Lamine Sané, Abdou Traoré… Du coup, le coach bordelais a fait appel à deux nouveaux jeunes du centre de formation, Cédric Yambéré et Steve Shamal. Pourtant, les ambitions sont claires, Sagnol vient au Parc pour jouer : «J’attends des joueurs qui jouent pour aller gagner à Paris, qu’ils prennent des risques pour pouvoir gagner. On n’a pas une équipe où on peut défendre. Forcément, on essayera de faire un résultat par le jeu». Voici donc la composition qui tentera l’exploit de ramener des points de ce périlleux déplacement. Une composition inédite avec la première de Cédric Yambéré :

 

 

Sans titre

 
 
Juste avant d’entrer sur la pelouse, Jaroslav Plasil confirme les propos de son coach au micro de Canal+ : “On va essayer, on est venu ici pour proposer du beau jeu et pour prendre des points. On est là, on a envie de faire un bon match et montrer qu’on sait jouer au football.” Pour ceux qui en doutaient, Bordeaux est bien venu avec des ambitions… Le match commence sur un rythme plutôt tranquille. Le PSG a la possession du ballon mais ne se montre pas trop tranchant. Du coup, ça permet aux défenseurs bordelais de bien rentrer dans la partie et ça permet donc à Cédric Yambéré de réaliser ses deux premières interventions de la tête en Ligue 1. Il faudra attendre un bon ballon de Marco Verratti à destination de Blaise Matuidi dans la surface pour voir un premier semblant d’occasion. Le milieu de terrain international tombe au contact de Rolan mais Monsieur Chapron ne bronche pas. Le match va s’équilibrer un peu plus par la suite. Bordeaux arrive à ressortir proprement le cuir de derrière mais dans les 30 derniers mètres, c’est beaucoup plus compliqué. Tiago Motta écopera du premier carton jaune de la partie suite à une grosse faute sur André Poko (16ème). Sur l’action suivante, l’italien sera de nouveau victime d’une faute, cette fois sur Rolan. Le coup franc de Khazri trouve Pallois au second poteau. Ce dernier est gêné par un défenseur parisien et ne peut qu’effleurer le ballon. Les bordelais sont disciplinés et le PSG ne trouve aucunes solutions par manque de mouvement devant. Il faudra attendre la 24ème minute pour voir Lucas déposer Poundjé côté droit. Le brésilien centre en retrait pour Verratti mais la frappe de ce dernier est contrée par Yambéré. Le jeune défenseur sauve son équipe du 1 à 0. Lucas mettra Poundjé aux supplices une deuxième puis une troisième fois. Quand intervient la 27ème minute et le premier fait de jeu de la partie. Van Der Wiel tacle à retardement et par derrière Wahbi Khazri. Monsieur Chapron n’hésite pas une seconde et bien placé : il sort le carton rouge direct ! On se dit alors que le vent tourne en faveur des Girondins. Surtout que cette supériorité numérique va se montrer bénéfique rapidement. Bordeaux évolue un poil plus haut et obtient un bon corner. Le ballon est dévié par Poko au premier poteau et retombe dans les pieds de Rolan. Ce dernier, gêné par David Luiz, reprend instantanément mais son ballon s’envole au-dessus du but… Quelle énorme occasion ! Le bordelais restera d’ailleurs quelques minutes au sol avant de sortir se faire soigner. Il n’y avait pas faute du défenseur du PSG. Laurent Blanc n’attend pas pour effectuer un changement tactique. Jean-Christophe Bahebeck est remplacé par Serge Aurier. Les Parisiens se montrent assez nerveux à l’image de Thiago Silva qui met un coup de coude à Plasil lors d’un duel aérien. Le coup-franc sera repoussé par le mur compact des joueurs de la capitale. 36ème minute de la partie et deuxième fait de jeu… André Poko tacle le pied à hauteur du genou de Verrati. Le geste est plus maladroit que méchant, pourtant Monsieur Chapron dégaine, encore une fois sans hésiter, et sort le carton rouge pour le milieu bordelais ! Les deux équipes se retrouvent donc à 10 contre 10. Sur le coup-franc, David Luiz s’élance et frappe de l’intérieur du droit. Carrasso est battu mais le ballon tape le poteau ! Oufff, Bordeaux a eu chaud ! Le match s’anime et Paris en profite pour remettre le pied sur le ballon. Un centre venant de la gauche mettra le feu dans la surface bordelaise. Trois parisiens sont seuls à la réception. Thiago Silva manque sa volée, Verratti est surpris car le cuir retombe dans ses pieds. Le ballon se lève et passe de justesse au-dessus de la barre de Cédric Carrasso. Quelle occasion manquée (43ème) ! Les dernières minutes sont très difficiles pour les Girondins. Il faudra un bon arrêt de Carrasso devant Aurier pour préserver le 0-0. On se dirige vers la mi-temps… Mais sur la dernière action, Cédric Yambéré fauche Marco Verratti dans la surface. Penalty indiscutable pour les parisiens que transformera Lucas en prenant à contre pied le portier bordelais (1-0, 48ème).

 

Une première période assez bizarre finalement. Après un début de match équilibré et sur un faux rythme, le scénario a totalement changé après les exclusions de Van Der Wiel et Poko. C’est Bordeaux qui aura eu l’occasion d’ouvrir le score par Rolan mais Paris s’est lancé à l’assaut des buts de Carrasso et concrétisera sa domination grâce à un penalty de Lucas. Logique mais rageant encore une fois…

 

La seconde période commencera comme la fin de la première. Paris domine et grâce à un excellent ballon de Pastore dans la surface, Lucas contrôle et s’écroule, pénalty ! Là encore Monsieur Chapron n’a pas hésité et sanctionne donc ce tirage de maillot de Nicolas Pallois. C’est une nouvelle fois le brésilien qui va se présenter devant Carrasso. Il semble un peu plus crispé sur les images au moment de poser le ballon. Le portier bordelais est parti du bon côté, touche le ballon mais ne peut l’empêcher de rentrer dans le but… 2-0 ! Le scénario de ce match tourne à la catastrophe et on se dit alors que s’est terminé et plié. Pourtant, suite à un corner, Plasil tente sa chance sans contrôle. Le ballon prend la direction de la lucarne mais Sirigu se détend parfaitement. A la 56ème minute, le portier italien du PSG se retrouve au duel avec Pallois suite à un long centre de Poundjé. Chapron ne siffle pas faute et laisse jouer. Diego Rolan hérite du cuir et tente sa chance dans le but vide. Sa frappe est contrée par un bon retour de Thiago Silva. Là encore quel dommage ! L’intensité de ce match va baisser au fil des minutes. Les deux entraîneurs feront des changements. Tout d’abord, Sagnol qui sortira Rolan et Touré au profit de Kaabouni et Sala. Ensuite, Blanc fera sortir l’homme du match, Marco Verratti pour faire rentrer Yohan Cabaye. Le PSG se contente de maîtriser et de faire tourner le cuir. Un nouveau changement aura lieu avec la sortie du double buteur, Lucas. C’est Lavezzi qui fait son apparition et donc son retour sur les pelouses de Ligue 1. Bordeaux va se procurer une nouvelle occasion. Wahbi Khazri côté gauche repique dans l’axe pour centrer à destination de Sala. Ce dernier tend la jambe pour reprendre de volée. Sa tentative frôle le haut de la transversale de Sirigu.. Le portier du PSG écopera d’un carton jaune dans la foulée car il mettra du temps à relancer sur le six-mètres. Suite à un arrêt de jeu, Contento remplacera Sertic. Ce dernier donnera le brassard de capitaine à son compère du milieu de terrain, Jaroslav Plasil (77ème). Paris va de nouveau accélérer en fin de match face à des bordelais totalement résignés. Cédric Carrasso sortira un nouveau face à face, cette fois c’était Blaise Matuidi. Ce n’est que partie remise, puisque l’international français, décalé par Maxwell, centre instantanément pour Lavezzi. L’argentin exécute une reprise de volée qui sera déviée par Poundjé dans son propre but (3-0, 81ème)… Le public du Parc ne se fait pas prier pour chambrer puisque des “Mais ils sont ou les bordelais…” descendent des tribunes. Les parisiens ne seront pas loin du 4-0 mais Plasil d’abord, puis Yambéré (88ème) effectueront de très belles interventions défensives. C’est terminé.

 

Finalement, les bordelais n’auront jamais pu rivaliser dans ce match, Paris étant bien trop fort ce soir. Les Girondins subissent donc leur troisième défaite de la saison. Une défaite qu’on pouvait prévoir avant le début du championnat mais c’est surtout la manière qui inquiète. Cette équipe manque cruellement de caractère. Il va vraiment vite falloir se remettre au travail pour ne pas gâcher ce bon début de saison…

 

 

Paris AFP2

 

 

Les joueurs

 

Soirée difficile pour Cédric Carrasso qui encaisse trois buts dont deux sur penalty. Il manquera de peu de sortir le deuxième mais sa main ne sera pas assez ferme. Sur celui de Lavezzi il ne peut rien faire non plus. Il aura réalisé des beaux arrêts malgré tout, notamment en face à face contre Aurier ou encore Matuidi en fin de match. Il sera aussi sauvé par son poteau sur un coup-franc de David Luiz.

 

Milieu défensif, milieu droit, arrière gauche, axe central, arrière droit… Voici la liste des postes occupés par Julien Faubert depuis le début de saison. Aujourd’hui ça sera à droite car Mariano, touché le week-end dernier contre Caen, est trop juste pour être titulaire. Le pompier de service bordelais aura réalisé une solide prestation dans le secteur défensif ce soir. Pas ou peu mis en danger sur son côté, il reste cela dit toujours autant inefficace dans le camp adverse. De l’autre côté, Maxime Poundjé a vécu une soirée cauchemardesque. Les offensives parisiennes sont quasi exclusivement passées sur son côté. Lucas s’est chargé de lui en faire voir de toutes les couleurs. Il dévie également la volée de Lavezzi dans son propre but en toute fin de match… Bref, une soirée à vite oublier ! Cédric Yambéré a donc connu sa première en Ligue 1 ce soir. Commencer en pro au Parc des Princes, il faut avoir un sacré mental ! Et le capitaine de la réserve a prouvé ce soir qu’il en avait un ! Seul bémol, c’est lui qui provoque le premier penalty de la rencontre suite à une faute sur Verratti. Comment lui en tenir rigueur ? Surtout qu’à côté de ça, il fut très serein et très propre dans ses interventions comme le prouve ce sauvetage en fin de match devant Lavezzi. Il n’a pas hésité à donner de la voix et à replacer ses coéquipiers. Une bonne surprise sauf pour ceux qui suivent régulièrement les matches de la CFA. Même son de cloche pour son compère de l’axe, Nicolas Pallois. Ce dernier réalise encore une prestation de haute volée. L’addition aurait pu être encore plus salée sans sa présence. Seul bémol pour lui aussi, il provoque le second penalty sur un léger tirage de maillot sur Lucas. Assurément la meilleure recrue de ce mercato estival.

 

Au milieu de terrain, Jaroslav Plasil a tenté au mieux de faire le lien entre la défense et l’attaque. Fidèle à ses dernières sorties, ça joue propre, dans les pieds de ses partenaires. Sa frappe en seconde période aurait mérité un autre sort. Sirigu était à la parade. Une prestation sans grand relief pour Grégory Sertic. Le capitaine bordelais se sera contenté de défendre et de harceler ses vis-à-vis. Il est vrai qu’avec Motta, Matuidi et surtout Verratti, il y avait du boulot. Très peu en vue offensivement. André Poko aura fait vivre à Tiago Motta un début de match bien compliqué. En harcelant constamment l’italien dès sa prise de balle, il lui fera écoper du premier carton jaune de la rencontre. Le gabonais dévie également le ballon au premier poteau sur le corner qui amène la première grosse occasion de Rolan. Malheureusement, après celle-ci, il fera preuve d’un excès d’engagement sur Verratti. Son tacle à hauteur du genou sera sanctionné par un carton rouge. Dommage, tant son début de match était convaincant.

 

On peut mettre Wahbi Khazri et Diego Rolan dans le même panier. Après un début de saison tonitruant des deux hommes, les prestations sont beaucoup moins convaincantes… L’Uruguayen aura vendangé deux énormes occasions. Tout d’abord lors de la première période, à deux mètres des buts, il envoie le ballon au dessus. En seconde, sa frappe sera contrée par Silva alors que le but était vide. Il sera remplacé par Kaabouni. Le Tunisien a eu du mal à tenir le cuir ce soir à cause de fautes techniques. Ses coups de pieds arrêtés n’étaient pas toujours bien frappés non plus. Son seul bon ballon du match sera son centre pour Emiliano Sala en fin de partie. Il provoquera également l’exclusion de Van Der Wiel. C’est bien trop peu pour les deux joueurs.

 

Thomas Touré a montré ses limites ce soir. Est ce vraiment de sa faute ? C’est la première fois qu’il occupait ce poste depuis le début de la saison. Physiquement il a eu du mal à exister entre la paire Thiago Silva/David Luiz. Trop esseulé, il n’a pas réussi à garder le peu de ballons qu’il a eus à exploiter. Une soirée difficile pour le jeune bordelais.

 

Emiliano Sala a un poil plus pesé que Touré mais ça reste quand même faible et décevant. Il sera l’auteur cela dit d’une très belle reprise qui aurait du mériter un meilleur sort. Younes Kaabouni essaye d’aller de l’avant mais que d’imprécisions.. Il y a toujours ce problème lors de la dernière passe. Diego Contento remplacera Sertic au milieu de terrain pour retrouver un peu de temps de jeu et de rythme. Vivement qu’il reprenne sa place à gauche car on sent que techniquement c’est au-dessus.

 

 

Paris AFP

 

 

La feuille de match

 

Samedi 25 octobre 2014 à 17 heures.

11ème journée de Ligue 1 2014-2015

Arbitre : Monsieur Chapron

Stade du Parc des Princes, Paris

45 000 spectateurs

Paris Saint-Germain 3 – 0  Bordeaux

Buts : Lucas (s.p 48ème et 50ème), Lavezzi (81ème)

Cartons jaunes : Motta (15ème), Sirigu (73ème)

Cartons rouges : Van Der Wiel (27ème) – Poko (36ème)

Paris Saint-Germain : Sirigu – Van Der Wiel, Silva (c), Luiz, Maxwell – Motta, Matuidi, Verratti (Cabaye, 58ème)- Lucas (Lavezzi, 64ème), Pastore, Bahebeck (Aurier, 30ème)

Bordeaux : Carrasso – Faubert, Yambéré, Pallois, Poundjé – Plasil, Sertic (c) (Contento, 77ème), Poko – Khazri, Touré (Sala, 56ème), Rolan (Kaabouni, 56ème)

 

 

Paris AFP3

 

 

Les notes Girondins4ever

 

Carrasso : 5

Faubert : 5

Pallois : 6

Yambéré : 6

Poundjé : 2

Plasil : 6

Sertic : 5

Poko : Non noté

Khazri : 4

Touré : 2

Rolan : 4

 

 

FOOTBALL : PSG vs Bordeaux - Ligue 1 - 25/10/2014

 

 

Les statistiques du match

 

Paris Saint-Germain – Bordeaux :

Possession : 60% – 40%

Tirs : 12 – 8

Tirs cadrés : 6 – 2

Passes réussies : 90% – 84%

Hors-jeux : 4 – 0

Corners : 5 – 4

Centres : 18 – 11

Fautes : 16 – 12

Cartons jaunes : 2 – 0

Cartons rouges : 1 – 1

 

 

Crédit Photos : Fifa/AFP, Icon Sport