La Garonne est bien bordelaise

Photo Icon Sport

 

 

Le résumé

 

“Willy Sagnol s’est adapté à son effectif à disposition » analysait Elie Baup en avant match. Effectivement, avec toujours beaucoup de blessés et aussi ce match en milieu de semaine, Willy Sagnol a quelque peu fait tourner en titularisant Abdou Traoré et Emiliano Sala. Ce sera aussi les premières minutes de Marc Planus en Ligue 1 cette saison, mais il sera épaulé de Grégory Sertic et Cédric Yambéré. C’est donc une nouvelle fois un 3-5-2 avec des latéraux très haut sur le terrain, qui avaient fait la différence en Coupe mardi dernier. Du côté de Toulouse, c’est également avec quelques absents que l’équipe débutera, peut-être avec un esprit de revanche ? En tout cas, l’entraineur bordelais a prévenu Wissam Ben Yedder : « Il n’y aura pas de vent de prévu », sous-entendu « Arrête de plonger tu seras mignon ». La composition bordelaise :

 

3

 

En avant match, le commentateur de BeIN Sports donnera une petite indication sur le club qu’il supporte « Patrice Ferri, lorsqu’il commente un match de Toulouse, sous la chemise il a un maillot violet et un numéro 17 dans le dos ». Mis à part cela, comme c’est le cas depuis le début de saison, des anciens bordelais donneront le coup d’envoi. Ce sera Bernard Lacombe et Nicolas Sahnoun pour l’occasion et l’hommage à Omar Sahnoun.

 

 

5

6

 

 

C’est un début de match équilibré, et la pluie vient faire son apparition au bout de cinq minutes. 7ème, Touré joue en relais avec Pasil qui, dans la surface, décale Sala à gauche. L’attaquant argentin veut contrôler et trébuche légèrement au moment de la frappe, qui s’envole. 9ème minute, Touré prend la profondeur : harcelé par plusieurs joueurs, il résiste pour essayer de déborder le gardien. C’est réussi mais la défense toulousaine s’est replacée et dégage cette frappe molle. Avant le passage aux vingt-cinq minutes de jeu, Touré (frappe), Khazri (coup franc) ou Contento à l’affut, se procureront une frappe sans trouver le cadre. 32ème, Touré résiste à ses adversaires dans la surface et après un excellent travail trouve Plasil qui ouvre son pied gauche : au-dessus. 36ème, une frappe de Ben Yedder non cadrée viendra nous rappeler que même si Bordeaux domine, elle n’est pas à l’abri d’un hold-up. Deux minutes plus tard, c’est Pesic qui récupère un ballon de Yambéré et frappe fort : aussi au-dessus, sur une frappe où Carrasso était sur la trajectoire. C’est Ninkov ensuite avec un centre en retrait pour Ben Yedder qui s’illustrera : la frappe du toulousain est repoussée par Carrasso (41ème) ! Les deux équipes rentreront au vestiaire sur un score nul et vierge. Beaucoup de frappes des deux côtés mais seule cette de Ben Yedder sera cadrée.

 

 

« Je ne voulais pas prendre le risque d’un deuxième carton jaune pour Grigore » déclarait Casanova au retour des vestiaires, d’où le changement pour Didot en première. 52ème, Planus va alors être remplacé après le coup franc tiré par Khazri. L’international tunisien s’exécute, le ballon est dévié au premier par Touré et qui surgit au second ? Planus qui trompe Boucher et va fêter son but devant les supporters (1-0) ! C’est Rolan qui le remplace et Bordeaux repasse à deux défenseurs centraux. A la 60ème, les Girondins se créeront une nouvelle grosse occasion sur un coup franc de Plasil, où Yambéré pique sa tête… sur le poteau ! Bordeaux est plus haut, se montre plus pressant. Un nouveau centre de Plasil côté droit voit Rolan plonger et mettre sa tête ! Buuuuutttttttt ! Bordeaux double la mise (63ème) ! 67ème, Sertic veut accompagner le ballon en sortie de but. Problème, deux toulousain montent presser et si le premier est effacé, le second récupère le ballon. Braithwaite entre lui dans la surface puis sert en retrait Pesic qui frappe fort et trompe Carrasso. Toulouse réduit le score et va se redonner de la confiance. 79ème, Sertic aura l’occasion de se rattraper sur un coup franc ! Parfaitement tiré, Boucher s’en tire bien puisqu’il repousse de justesse ce ballon bien enroulé et puissant, avec l’aide de son poteau. 89ème, Plasil décale Rolan lancé qui immédiatement met à Diabaté plein axe… L’attaquant malien crochète, et frappe… Sagnol réclame une main dans la surface mais ne sera pas entendu.

 

 

Plus rien jusqu’à la fin du match, si ce n’est beaucoup de fatigue des deux côtés. L’essentiel, c’est les trois points, comme on le dit souvent. Ce soir, avec les autres résultats, Bordeaux retrouve le peloton de tête du classement avec une quatrième place. S’ils sont retournés au vestiaire sur un 0-0, les bordelais ont beaucoup donné, tentant sans cesse de construire plutôt que de balancer. Ce changement de système en cours de seconde période a montré lui aussi de bonnes choses. Une petite erreur individuelle a relancé quelque peu Toulouse qui a tenté de pousser pendant quelques minutes. Mais Bordeaux, sur de son sujet, a tenu le coup, se créant même quelques occasions avant le coup de sifflet final.

 

 

Plasil Icon Sport

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso a un brillant arrêt à effectuer en fin de première période, où Toulouse s’est montré le plus dangereux. Il ne peut rien sur ce but à bout portant de Pesic.

 

Filho Mariano et Diego Contento, nos deux latéraux hauts du soir, ont beaucoup tenté et ont donc beaucoup perdu de ballons. Moins décisifs ce soir, avec du déchet, ils ont été moins en vue que lors du match de Coupe de la Ligue mardi. La défense centrale a été brillante. A commencer par Marc Planus, très regardé, qui est intervenu plusieurs fois en première période et d’entrée de match, par l’intermédiaire de tacles ou d’interventions en restant sur ses appuis. Il brillera en inscrivant le premier but bordelais juste avant de sortir. Cédric Yambéré ne connait pas de coup de mou. Si parfois il a connu une relance hasardeuse et dans l’axe, il ne se pose la plupart du temps pas de questions et dégage tout ballon dangereux. Il est le second bordelais à avoir gagné le plus de ballons aujourd’hui, le premier étant Grégory Sertic. Le capitaine bordelais n’a pas été épargné par les coups et a gagné 29 ballons. Une copie qui aurait été parfaite s’il ne se laisse pas prendre par deux joueurs toulousains en voulant relancer trop proprement. Il manque de peu de se rattraper avec un coup franc sur le poteau quelques minutes plus tard.

 

Abdou Traoré a fait du « petit Zizou » ce soir. Au point techniquement au milieu, il a su temporiser ou distribuer au bon moment. Après plusieurs semaines sans compétition, il se montre comme une alternative sérieuse au milieu de terrain. Jaroslav Plasil est lui dans la continuité. Véritable bol d’oxygène au milieu de terrain, il est parfaitement dans le rôle habituel de Greg Sertic. S’efforçant à jouer à une touche de balle, il accélère considérablement le jeu vers l’avant. Cerise sur le gâteau, il est passeur décisif sur le second but bordelais. Depuis ses matches internationaux, Wahbi Khazri a baissé d’un ton. Ou est-ce que ce début de saison était trop fort ? Nul n’a encore le recul suffisant pour tirer des conclusions. Peu d’impact sur le jeu, si ce n’est sur quelques coups de pieds arrêtés, comme sur le but de Planus. Sur le but de Planus justement, Thomas Touré est celui qui dévie le ballon au second poteau et offre cette balle de but au défenseur bordelais. Vraiment métamorphosé en comparaison de certaines performances en CFA, il est l’une des révélations de ce début de saison. Virevoltant, presque inarrêtable tellement il peut s’avérer imprévisible face au jeu, il est une solution pour le moins inattendue mais ô combien plaisante. Prenant plusieurs fois ses responsabilités, il aura plusieurs fois sa chance face au but, sans concrétiser toutefois.

 

Devant, Emiliano Sala parlait en conférence de presse d’apprentissage et de temps d’adaptation au niveau de la Ligue 1. L’argentin a beaucoup donné, notamment au niveau du pressing. Il manquera malheureusement de justesse devant le but. Jouant presque toute la rencontre, il sera félicité par ses coéquipiers en retournant sur le banc. Espérons que ça le mette en confiance, même si c’est encore trop peu en Ligue 1.

 

Diego Rolan est le premier à entrer. Il amena sa fraicheur et son envie de se projeter vite vers l’avant. Buteur sur une belle tête plongeante, il devient le meilleur buteur du club cette saison. Le second à entrer était Younès Kaabouni. Remplaçant poste pour poste Wahbi Khazri, il a tenté aussi d’aller vite de l’avant et de jouer simple. Enfin, Cheick Diabaté, en quelques minutes, s’est créé une belle occasion repoussée par le toulousains.

 

 

Plasil, Sertic Icon Sport

 

 

La feuille de match

Dimanche 2 novembre 2014 à 17 heures

12ème journée de Ligue 1 2014-2015

Stade Chaban Delmas, Bordeaux

16618 spectateurs

Bordeaux 2-1 Toulouse

Arbitre : Monsieur Saïd Ennjimi

Buts : Planus (52ème), Rolan (63ème) – Pesic (68ème)

Cartons jaunes : Grigore (14ème), Moubandje (49ème), Akpa-Akpro (56ème), Didot (81ème)

Cartons rouges : Néant

Bordeaux : Carrasso  – Contento, Mariano, Planus (Rolan, 53ème), Yambéré, Sertic © – Plasil, Traoré, Khazri (Kaabouni, 70ème) – Sala (Diabaté, 84ème), Touré.

Toulouse : Boucher – Spajic, Ninkov, Grigoire (Didot, 35ème), Moubandje (Braithwaite, 64ème), Goumbia – Akpa-Akpro, Regattin (Trejo, 81ème), Aguilar © – Ben Yedder, Pesic.

 

 

Plasil, Sertic, Rolan, Contento Icon Sport

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 6

Mariano : 6

Contento : 6

Yambéré : 7

Planus : 8

Sertic © : 5

Traoré : 6

Plasil : 8

Khazri : 4

Touré : 9

Sala : 4

 

 

 

 

Les statistiques d’après match

Bordeaux-Toulouse

Possession : 49%-51%

Tirs : 14-10

Tirs cadrés : 4-3

Passes réussies : 75%-75%

Hors-jeux : 1-6

Corners : 4-9

Centres : 14-31

Fautes : 11-24

Cartons jaunes : 0-4

 

Photos Icon Sport