Les larmes de la victoire, et du pardon

sagnol diabaté planus touré poundje

 

Le résumé

 

Nous avons suffisamment parlé de tout ce qui a entouré les propos malheureux de Willy Sagnol tout au long de la semaine. Pour ce résumé, nous allons nous concentrer sur le terrain et le ballon rond. La poignée de main d’Antoine Kombouaré vers le banc bordelais, les larmes du coach bordelais, tout ça est déjà largement évoqué dans les différentes brèves du site.

 

Place au terrain donc sur la pelouse du stade de la Licorne, lieu d’accueil du RC Lens qui est obligé de s’exiler en ce début de saison en raison des travaux de rénovation de Bollaert pour l’Euro 2016. Le coach bordelais aligne pour la troisième fois une défense à trois, qui accueille le retour de Pallois et qui confirme le retour en grâce de Planus. Petite surprise avec les deux latéraux, Faubert et Poundje, qui prennent la place de Contento et Mariano, pourtant convaincants contre Toulouse dimanche dernier. La raison est simple : le coach bordelais souhaite faire tourner au maximum son groupe pour impliquer tout le monde.

 

Le match démarre doucement et seul une frappe ratée à la 5ème minute de Diabaté vient réveiller les spectateurs. Les lensois ont besoin de points et prennent les choses en main. A la 13ème minute, Guillaume déboule côté gauche en prenant de vitesse Yambéré et parvient à centrer pour Touzghar. Carrasso anticipe et se couche bien pour récupérer le ballon. Puis c’est au tour du très remuant Baal, qui profite d’une mauvaise relance de Yambéré, de s’enfoncer sur son couloir gauche une nouvelle fois et inquiéter Carrasso, qui stoppe avec chance (et avec sa cuisse) une frappe vicieuse.

C’est au moment où Bordeaux est acculé que Khazri délivre ses coéquipiers. A la 24ème minute, Thomas Touré réalise un joli travail plein axe et parvient à servir le tunisien qui, décalé sur la gauche de la surface, aligne Belon d’un plat du pied au ras du poteau opposé. Très joli contre. Plasil dans la foulée, à la 27ème minute, réalise une belle transversale en profondeur mais Khazri rate un peu son contrôle et ne parvient pas à frapper correctement son ballon.

 

Les lensois répliquent. A la 31ème minute, suite à une action initiée par Chavarrias, Baal récupère une passe en retrait dans la surface, mais ne trompe pas Carrasso, avec une frappe assez molle.

Diabaté, assez discret jusqu’alors, commence à faire parler de lui à la 36ème minute en n’arrivant pas à cadrer sa tête sur un centre aérien de Touré. La 41ème minute restera gravée dans la mémoire des Girondins et de son coach. Bien lancé à la limite du hors-jeu et plein axe par Khazri, Diabaté fixe le gardien lensois, le dribble et inscrit le deuxième but bordelais, qui va entraîner des effusions de joie entre Sagnol et ses joueurs.

Le plus dur semble fait à la mi-temps de ce match agréable, à défaut d’être de haut niveau.

 

Cheick Diabaté iconsport_leb_081114_05_09

 

La deuxième mi-temps baissera nettement d’intensité. A la 51ème minute, Diabaté encore lui s’infiltre côté gauche, réalise plusieurs passements de jambe pour éliminer son vis-à-vis et inquiète Belon d’une frappe au premier poteau. Puis Poundje à la 56ème minute se retrouve à son tour seul sur le côté gauche, décidément très libre ce soir, mais se précipite en croisant trop sa frappe. Dommage, l’occasion de boucler le match était belle. Bordeaux doit faire le break, tant les Girondins dominent. Touré à la 63ème minute puis Sertic à la 69ème minute ratent le cadre en positions favorables.

Puis, comme lors de l’ouverture du score des bordelais, c’est au moment où ils sont dominés que les locaux vont revenir au score. La faute à l’arbitre ? Peut-être bien puisqu’à la 71ème minute, M. Lesage estime que l’épaule contre épaule entre Planus et Chavarria est illicite et sanctionne le défenseur bordelais. Incompréhensible mais Touzghar ne se fait pas prier pour réduire la marque. Carrasso était pourtant bien parti sur le pénalty. Les différents remplacements vont complètement couper le rythme des lensois, qui devront attendre la toute fin du match pour se montrer dangereux. Dans les trois dernières minutes du temps additionnel, trois grosses occasions auraient pu permettre aux locaux d’accrocher le point du nul. Mais Nicolas Pallois notamment sur un centre aérien restera vigilant jusqu’au bout.

 

Bordeaux reste très solidaire et arrache finalement une victoire qui réchauffera le coeur de son coach, qui aura vécu une semaine très éprouvante, et qui laissera quoiqu’il arrive des traces. Si Lens va devoir batailler toute la saison pour sauver sa peau en Ligue 1, les Girondins restent bien calés derrière le trio PLM. La meilleure des positions, en attendant pourquoi pas du renfort cet hiver et espérer décrocher une qualification européenne.

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso : Solide, rassurant, il a failli arrêter le pénalty sans un rebond capricieux du ballon. Dans la tourmente, Bordeaux peut compter à nouveau sur son gardien qui réalisa de bons arrêts en début et en fin de match.

 

Julien Faubert : Si les lensois se sont baladés sur le côté gauche en début de match, c’est que Julien n’était pas au marquage. Un peu perdu sur son couloir droit, il apporta un soutien intéressant offensivement. Mais assez discret dans l’ensemble.

 

Cédric Yambéré : Il dû colmater, assez péniblement, le mauvais marquage de Faubert en première mi-temps. Comme depuis le début de sa carrière chez les pros, on voit du très bon par moment, notamment dans les duels, mais également quelques moments d’inattention qu’il faudra gommer dans l’avenir.

 

Marc Planus : Le vieux grognard revient en grâce dans la défense bordelaise. Encore une prestation très solide de Marc, qui a été très injustement sanctionné sur le penalty lensois. Mais il fait du bien à la stabilité défensive de l’ensemble, dès lors qu’il n’est pas gêné par ses blessures.

 

Nicolas Pallois : Solide et discret, comme d’habitude. S’il a été moins en vue tout au long du match que d’habitude, il sauva ses coéquipiers à la dernière minute en dégageant en corner un ballon aérien très brûlant.

 

Maxime Poundje : Un bon match sous le maillot bordelais, par rapport à ses dernières prestations. Très peu pris en défaut, il a essayé de soutenir ses coéquipiers offensifs et rata, par précipitation, une grosse occasion en deuxième mi-temps.

 

Grégory Sertic : Précieux au milieu, il a retrouvé de l’influence sur le jeu bordelais. Quelques belles transversales, le capitaine retrouve un second souffle, après des prestations mitigées.

 

Jaroslav Plasil : Assez discret, il a distillé également quelques bons ballons dans le jeu long. Mais relativement insuffisant pour bonifier un jeu qui doit être plus fluide et rapide.

 

Wahbi Khazri : Il a enfin réalisé une prestation relativement pleine, après avoir déçu ces derniers temps. Décisifs sur les deux premiers buts, il semble se plaire dans cette position très haute, derrière ses attaquants. A lui de devenir régulier.

 

Thomas Touré : Très remuant, il fut un des principaux agitateurs dans la défense lensoise. Encore une belle prestation, et auteur de la passe décisive sur le premier but de Khazri. Un bon début de carrière chez les pros, pour un joueur très apprécié de Willy Sagnol.

 

Cheick Diabaté : Très bon match de Cheick, qui a mis un peu de temps à rentrer dans le match. Puis au fil des minutes, il a pesé sur la défense lensoise et marqua ce deuxième but, qui délivra tout le groupe bordelais.

 

Remplaçants : Les trois joueurs entrés en fin de match, André Poko, Abdou Traoré et Diego Rolan, n’ont pas pesé sur les débats, alors que Lens tentait vainement de revenir dans le match.

 

iconsport_leb_081114_05_13

 

La feuille de match

 

Samedi 8 novembre 2014 à 17 heures

13ème journée de Ligue 1 2014-2015

Stade de la Licorne, Amiens

21000 spectateurs

Lens 1-2 Bordeaux

Arbitre : Monsieur Mikaël Lesage

 

Buts : Touzghar (74ème, SP) – Khazri (24ème), Diabaté (41ème)

Cartons jaunes : Chavarria (27ème), Cyprien (43ème) – Touré (50ème), Yambéré (68ème), Planus (73ème)

Cartons rouges : Néant

 

Lens : Belon  – Cavaré, Landre, Kantari, Baal © – Gbamin (Nomenjanahary, 65ème), Valdivia (Poko, 76ème), Cyprien (El-Jadeyaoui, 53ème), Guillaume – Touzghar, Chavarria (Coulibaly, 82ème).

Bordeaux : Carrasso  – Faubert, Yambéré, Planus, Pallois, Poundje – Sertic ©, Plasil (Poko, 76ème), Traoré, Khazri (Traoré, 86ème) – Diabaté, Touré (Rolan, 82ème).

 

 

Les notes Girondins4ever

 

Carrasso : 7

Faubert : 4

Yambéré : 6

Planus : 7

Pallois : 6,5

Poundje : 5,5

Sertic : 6

Plasil : 5

Khazri : 7

Diabaté : 7

Touré : 6,5

 

Crédit photo : Icon Sport, lensois.com