Avec nos moyens et les honneurs

FOOTBALL : Marseille vs Bordeaux - Ligue 1 - 23/11/2014

 

Le résumé

 

Bordeaux va connaître un vrai test ce dimanche soir avec cette affiche historique du championnat. Marseille réalise un début de saison assez tonitruant même s’ils ont perdu la première place avant le coup d’envoi. L’OM reste sur cinq victoires consécutives à domicile en Ligue 1, ce qui ne lui était plus arrivé lors d’une même saison depuis ses sept succès consécutifs à la fin de l’exercice 2009/10. Willy Sagnol ne s’y trompe pas : «Marseille est leader du championnat, nous on est quatrième, ils nous reçoivent, donc Marseille est largement favori pour ce match-là.» Pourtant le discours de l’entraîneur bordelais ne change pas, il viendra comme depuis le début de saison, avec des ambitions : «On jouera crânement notre chance, avec nos moyens, avec nos valeurs. Même si on sait que ça va être très compliqué, l’objectif, comme tous les matches, c’est de récupérer les trois points». La tâche s’annonce tout de même difficile avec toujours beaucoup de blessés (Diabaté, Faubert, Jussiê, Pellenard), avec d’autres absents pour cause de reprise ou de repos (Ilori, Saivet, Poko). Du coup Willy Sagnol met en place un 3-4-2-1 avec Marc Planus, Cédric Yambéré et Nicolas Pallois dans l’axe. Pour son retour, Lamine Sané prend place sur le banc des remplaçants. Du côté de l’Olympique de Marseille, un seul changement par rapport à la composition qu’avait annoncé Marcelo Bielsa en conférence de presse, Abdelaziz Barrada remplace Romain Alessandrini. Voici la composition Bordelaise :

 

 

Sans titre

 

“C’est comme un match de Coupe d’Europe” dit Sagnol au coup d’envoi. En tout cas, il est vrai qu’on sent une saveur particulière… Le match va commencer sans round d’observation avec une première attaque rapide de l’OM. Dimitri Payet cherche Abdelaliz Barrada au second poteau mais le centre de l’international français passe devant le but. Les Girondins vont réagir immédiatement et vont se procurer la première très grosse occasion de ce match. Récupération de Mariano qui talonne pour Yambéré. Le défenseur bordelais trouve son capitaine dans l’axe qui lance parfaitement Touré dans la profondeur. Touré fixe Fanni en un contre un pour tenter sa chance mais Mandanda est sur la trajectoire (5ème). Le match est bien lancé. Florian Thauvin a percuté et se retrouve côté droit devant Yambéré, il sert en retrait Payet. Ce dernier effectue un petit crochet et enchaîne une frappe au premier poteau. Carrasso avait bien anticipé et n’a aucun souci pour capter le cuir. Là encore, Bordeaux va répondre du tac au tac. Belle récupération défensive de Mariano, qui avec un très long ballon sert Thomas Touré dans la profondeur. L’attaquant bordelais enchaîne contrôle poitrine et frappe de volée. C’est magnifique mais c’est au-dessus. Sur l’action suivante, André-Pierre Gignac met le feu dans la surface mais Barrada et Imbula manqueront leurs reprises. Quelques secondes plus tard, Touré imitera son homologue marseillais et son centre devant le but ne trouvera pas preneur. On ne joue que la 15ème minute du match, ça va d’un but à l’autre, les attaques prennent le dessus sur les défenses. Khazri obtient un coup franc plein axe qui sera frappé par Sertic. Le capitaine bordelais trouve Pallois au second poteau qui prend le dessus sur Fanni mais sa tête manque un peu de puissance pour inquiéter Mandanda. Dimitri Payet est l’homme le plus dangereux côté marseillais. Il va encore le prouver en servant idéalement Florian Thauvin dans le dos de Mariano. L’olympien reprend de volée mais un peu trop de l’extérieur, du coup le ballon s’écarte du but et passe de peu à côté. Le rythme est un peu plus haché. L’OM domine globalement au niveau de la possession de balle et Bordeaux a des coups à jouer en contre attaque. A la 33ème minute de jeu, André-Pierre Gignac n’est pas loin de reprendre un centre de Dja DjéDjé. Sur l’action suivante, l’attaquant de l’OM se retrouve seul dans l’axe mais il manque son face à face avec un énorme Cédric Carrasso ! Marseille pousse et veut faire la différence avant la mi-temps. Barrada manque sa tête seul dans la surface de réparation suite à un très bon centre de Thauvin. Bordeaux à eu très chaud en l’espace de deux minutes. Les bordelais sont acculés devant leur but et ont du mal à terminer cette première période. Une nouvelle tentative d’Imbula passera à côté du but, heureusement car Carrasso était sur les appuis arrières (37ème). Gignac, encore lui, effectue une double feinte de frappe qui met dans le vent Yambéré et Sertic. C’est capté en deux temps par le portier des Girondins. Bordeaux ne rompt pas et aura même la dernière opportunité. Maurice-Belay sert parfaitement Khazri auteur d’un très bon appel dans la surface. Son contrôle l’est un petit peu moins en revanche car il s’écarte du but. La frappe sera repoussée des deux mains par Mandanda. Mi-temps !

 

 

 FOOTBALL : Marseille vs Bordeaux - Ligue 1 - 23/11/2014

 

 

 

Bordeaux a souffert dans l’ensemble mais reste dangereux sur quelques coups. C’est Sertic qui va résumer le mieux cette première période : “Ils sont en supériorité numérique au milieu de terrain. A nous de boucher un peu les trous et les espaces. Après on a vu qu’on pouvait procéder en contre-attaque. A nous de les mettre au fond maintenant. Il faut trouver le bon équilibre. On l’a bien trouvé en première mi-temps. Maintenant on a des occasions, on les gâche un peu. Sur ces contres on peut mieux faire. On perd des ballons un peu trop vite. Notre bloc n’a pas le temps de monter. Il faudra gérer je pense les temps forts et les temps faibles.” Tout est dit.

 

 

 

grégory sertic marseille

 

 

 

La seconde période va recommencer comme la fin de la première. Les marseillais sont à l’assaut du but bordelais. Il faudra un triple arrêt de Cédric Carrasso pour préserver le score. Sur le premier, il est attentif sur une reprise de volée de Florian Thauvin. Ensuite, il s’interpose devant Lemina à bout portant sur un centre en retrait de Barrada. Enfin, il se détend parfaitement sur une frappe puissante d’Imbula. Monstrueux Carrasso ! Sur le corner qui suit, le portier bordelais est battu sur une tête d’Aloé mais sa barre transversale repousse le cuir ! Ouffff ! Bordeaux a eu vraiment très chaud en quelques secondes et est vraiment acculé sur son but.. A la 55ème minute, l’arrière gauche de l’OM, Mendy, a le ballon dans les pieds mais subit un gros pressing de Khazri. Les deux hommes s’accrochent le maillot et Mendy rate complètement sa relance qui termine dans les pieds de Sertic. Le capitaine prolonge juste devant lui jusqu’à Maurice-Belay. Ce dernier revient à l’intérieur, fixe et décale parfaitement Touré esseulé dans l’axe. L’attaquant bordelais ne tremble pas et fusille Mandanda de l’intérieur du pied ! BBBBUUUUTTTTTTTTTT !!!!! Bordeaux, pourtant dominé jusqu’alors, ouvre le score. Quelques secondes après l’engagement, Cédric Yambéré écopera du seul carton jaune de la partie pour une grosse faute sur Imbula. D’ailleurs, Yambéré sera suspendu pour le match face à Metz puisqu’il s’agit de son 3ème carton en moins de 10 matches. Les bordelais ne profitent pas vraiment du but pour se remettre en scelle. On joue l’heure de jeu, Dimitri Payet est décalé côté droit par Dja Djédjé. L’international français ajuste son centre au second poteau et Mario Lémina saute plus haut que tout le monde. Égalisation marseillaise, égalisation logique…

 

 

 

7775515554_mario-lemina-a-marque-le-but-de-l-egalisation-pour-l-om

 

 

Willy Sagnol va alors effectuer un changement tactique. Planus et Yambéré sortent, Traoré et Sané rentrent. Bordeaux repasse à une défense classique à 4 et Traoré vient renforcer le milieu de terrain aux côtés de Plasil et Sertic. Ce changement tactique va rééquilibrer un peu les débats. Khazri, à la 68ème minute, réceptionne un long ballon dans la surface. Il fixe et se sert de l’appel de Maurice-Belay pour rentrer dans l’axe. Malheureusement, le tunisien manquera sa frappe alors que le but était ouvert. Quel dommage ! Trois minutes plus tard, Barrada a des crampes et il est remplacé par Batshuayi. Khazri est aussi victime de crampes et demande le changement. C’est Diego Rolan qui fait son apparition (78ème). On sent que les joueurs ont les jambes lourdes et moins de fraîcheur. Bordeaux va se procurer une nouvelle opportunité. Nicolas Maurice-Belay décale Plasil dans la surface. Le Tchèque remet en retrait pour Rolan qui voit sa frappe contrée en corner. A cinq minutes du terme de la rencontre et sur un ballon anodin, Mariano manque complètement son dégagement. Corner pour l’OM… Payet dépose le ballon sur la tête de Gignac au premier poteau qui propulse le ballon filet opposé… 2-1 pour l’OM, c’est cruel.. ! Juste avant que le jeu reprenne, Omrani remplace Thauvin. Marseille ne va pas reculer et Bordeaux va même craquer… Batshuayi manque un face à face avec Carrasso. Les Olympiens récupèrent et Fanni envoi une frappe puissante de demi-volée. Le portier des Girondins est encore à la parade mais sa défense ne suit pas et Pallois couvre Batshuayi qui a bien suivi et qui met le cuir au fond (90ème). 3-1… Un dernier coup-franc de Plasil ne donnera rien puisque Rolan ne cadre pas sa reprise de la tête. C’est terminé !

 

 

 

1358179-29157484-1600-900

 

 

Le score est sans doute mérité pour l’OM mais le scénario de la rencontre laisse place à beaucoup de déception au coup de sifflet final. Les deux premiers buts de Marseille sont évitables : une erreur de marquage sur le but de Lemina et un corner mal défendu et obtenu suite à un mauvais dégagement de Mariano… En tout cas, nous avons assisté à un excellent match de football et pour ça, il faut deux équipes. Nous perdons avec nos moyens ce soir, un peu inférieurs à ceux de l’OM, mais tout de même avec les honneurs.

 

 

 

FOOTBALL : Marseille vs Bordeaux - Ligue 1 - 23/11/2014

 

 

Les joueurs :

 

Cédric Carrasso réalise une excellente prestation ce soir malgré la défaite et les trois buts encaissés. En première mi-temps, il s’interpose magnifiquement dans les pieds de son ancien coéquipier, Gignac. En début de seconde, il réalise un triple arrêt de haute volée. Il sera suppléé dans la foulée par sa barre transversale. Il ne peut rien sur les trois buts marseillais, surtout sur le dernier où il est laissé à l’abandon par sa défense après deux parades. Si on cherche la petite bête, il manque un joueur au second poteau sur le corner. Cédric est bien de retour.

 

 

flop ménès défense bordeaux

 

 

Pierre Ménès l’a souligné lors de l’après match sur Canal+ : Cédric Yambéré, Marc Planus et Nicolas Pallois sont les “flops” de cette partie. Le premier a passé à une soirée assez difficile dans l’ensemble. En même temps, passer du statut de capitaine de l’équipe réserve à être titulaire au Vélodrome pour une affiche de haut de tableau… Il y a un grand fossé et ce soir on l’a un peu plus remarqué que lors de ses premières apparitions. Il sera remplacé par Lamine Sané. Marc Planus a eu du mal, lui aussi, ce soir. Souvent pris de vitesse dans l’axe, sa relance n’a pas toujours été précise. Il sera fautif sur l’égalisation de l’OM avec une faute de marquage sur Mario Lemina. Nicolas Pallois réalise une prestation un peu plus remarquée que ses deux compères. Il s’est mis en évidence offensivement sur deux coups-francs en première période. Quelques bonnes interventions grâce à son physique mais il est en retard sur le corner qui amène le but de Gignac et il couvre Batshuayi sur le dernier… Marseille a tiré 26 fois dans la partie, c’est beaucoup trop.

 

Prestation décevante également pour Filho Mariano. Le brésilien a connu un début de match bien compliqué à cause de la vitesse de Florian Thauvin. Il s’en est sorti par moment grâce à sa technique comme sur un long ballon à destination de Touré ou encore la talonnade pour Yambéré qui amènera la première occasion du match pour Bordeaux. En seconde période, il s’est contenté de défendre sur son côté droit. Thauvin a moins fait de différence. En revanche, un dégagement en catastrophe, alors qu’il n’était pas vraiment sous pression, amènera le corner du deuxième but marseillais. De l’autre côté, Maxime Poundjé réalise un match assez sérieux dans l’ensemble mais sans grand relief. Il n’a pas beaucoup apporté offensivement. Il s’est contenté de jouer proprement. Défensivement, il fait un match correct. Il arrive cela dit en retard sur Payet qui ajustera son centre pour l’égalisation olympienne.

 

 

title

 

Le milieu de terrain avait du travail ce soir. Gregory Sertic réalise une prestation convaincante. Il lance Touré dans la profondeur pour la première action bordelaise du match. Défensivement, il réalise plusieurs bonnes interventions dans les pieds de ses adversaires. C’est d’ailleurs lui qui intercepte le ballon de Mendy qui amène le but des Girondins. Son partenaire, Jaroslav Plasil était un peu plus haut sur le terrain. Il a sans cesse harcelé le duo Lemina/Imbula. Dans le jeu, il a fait ce qu’il sait faire de mieux : jouer le plus proprement possible, dans les pieds de ses partenaires.

 

Où est passé le Wahbi Khazri du début de saison ? Le tunisien a été fantomatique lors de la première période. Une seule occasion à la fin avec un face à face manqué contre Mandanda. Il l’avait confié lui même, il a vraiment du mal à revenir à son niveau après une trêve internationale. Il y a eu un peu de mieux cela dit en seconde mi-temps. Il est l’auteur du pressing qui amène la perte de balle de Mendy pour le but bordelais. Il aurait même pu inscrire un joli but s’il n’avait pas manqué sa frappe. Khazri, victime de crampes, a cédé sa place à Diego Rolan à la 78ème. Thomas Touré ne cesse de nous surprendre. Il se procure la première occasion du match en un contre un avec Fanni. Il réalise ensuite un enchaînement de toute beauté, contrôle poitrine/reprise de volée, qui aurait mérité un meilleur sort. C’est lui qui inscrira le seul but bordelais du match. Cela dit, sa jeunesse et son manque d’expérience ont fait qu’il aurait pu mieux gérer quelques coups. Nicolas Maurice-Belay a effectué son grand retour après plusieurs semaines d’absence. Ce que l’on peut dire, c’est qu’il a été le meilleur bordelais ce soir. Omniprésent sur le front de l’attaque, il essaye de mettre ses coéquipiers dans les meilleurs conditions. C’est le cas pour Khazri en fin de première mi-temps, ou encore sur le but de Touré. Un match plein pour ‘Coco’.

 

Lamine Sané a, lui aussi, effectué son grand retour en remplaçant Cédric Yambéré. Il n’empêchera pas sa défense de céder en fin de match. Espérons qu’il retrouve vite ses sensations, nous aurons besoin de lui. Abdou Traoré réalise une entrée positive. Il a bien gardé le ballon grâce à sa technique et il a tenté d’apporter le danger. Enfin, Diego Rolan n’aura pas eu le temps de se mettre en évidence. Il sera même visé par son entraîneur au coup de sifflet final car il n’était pas présent au second poteau sur le corner victorieux de l’OM.

 

 

 

FOOTBALL : Marseille vs Bordeaux - Ligue 1 - 23/11/2014

 

 

La feuille de match

Dimanche 23 novembre 2014 à 21 heures

14ème journée de Ligue 1 2014-2015

Stade Vélodrome, Marseille

54 323 spectateurs

Marseille 3-1 Bordeaux

Arbitre : Monsieur Antony Gautier

Buts : Lemina (60ème), Gignac (85ème), Batshuayi (90ème) ; Touré (55ème)

Cartons jaunes : Yambéré (57ème)

Cartons rouges : Néant

Marseille : Mandanda (c) – Dja DjeDje, Aloé, Fanni, Mendy – Lemina, Imbula – Barrada (Batshuayi, 72ème), Payet, Thauvin (Omrani, 85ème) – Gignac.

Bordeaux : Carrasso – Yambere (Sané, 61ème), Planus (Traoré, 61ème), Pallois – Mariano, Sertic (c), Plasil, Poundje – Touré, Khazri (Rolan, 78ème), Maurice-Belay

 

 

 

1358181-29157524-1600-900

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 7

Yambéré : 4

Planus : 4

Pallois : 4

Mariano : 4

Sertic : 7

Plasil : 7

Poundjé : 5

Khazri : 5

Touré : 7

Maurice-Belay : 8

 

 

 

apres-un-match-rythme-marseille-et-dimitri-payet-(a-droite)-ont-domine-le-bordeaux-de-jaroslav-plasil-(a-gauche)

 

 

Les statistiques d’après match

Marseille – Bordeaux

Possession : 60% – 40%

Tirs : 26 – 12

Tirs cadrés : 13 – 4

Passes réussies : 82% – 80%

Hors-jeux : 5 – 0

Corners : 4 – 7

Centres : 29 – 19

Fautes : 11 – 14

Cartons jaunes : 0 – 1

 

Crédit photos : AFP / Dauphine / 20 minutes / But / Canal+