Le nouveau Soporifico

Photo Icon Sport

Carrasso iconsport_mrv_031214_02_08

 

Le résumé

 

Bordeaux a un calendrier favorable pour les deux prochaines rencontres de championnat. Tout d’abord ce soir avec un déplacement à Metz, puis la réception de Lorient ce week-end… L’occasion est donc belle pour poursuivre notre dynamique positive et pour continuer de regarder vers le haut du classement. Mais attention ! Ce match ressemble étrangement à ceux contre Guingamp et Reims : deux déplacements qui s’étaient terminés par deux défaites ! Le FC Metz est en difficulté depuis quelques rencontres après un début de saison très prometteur. Il s’agit d’une équipe joueuse, qui ne ferme pas le jeu mais qui encaisse beaucoup de buts (20). Il s’agit de la 14ème défense de notre championnat à égalité avec Nice et Caen. Bordeaux, qui n’était pas vraiment à l’aise non plus dans ce domaine, a retrouvé une belle solidité défensive lors du match contre Lille. Le retour de Lamine Sané n’y est peut-être pas étranger. Tous les voyants sont au vert pour Bordeaux mais attention tout de même, Metz n’a perdu qu’un seul match à domicile depuis le début du championnat et c’était contre le PSG. Même si la dernière confrontation entre les deux clubs remonte à 2007, les messins ne réussissent pas aux Girondins : 24 victoires, 15 matches nuls et seulement 9 victoires pour Bordeaux. Méfiance donc ! L’entraîneur messin peut compter sur l’intégralité de son groupe. Ça sera donc l’occasion de voir le duel entre les frères Carrasso. Ça sera, assurément, l’image sympa de ce match. De son côté, Willy Sagnol pourra compter sur un groupe solide et quasi équivalent au dernier match de championnat contre Lille. Seul changement notable, le retour de Cédric Yambéré à la place de Tiago Ilori et Enzo Crivelli remplace Henri Saivet. Du coup, l’entraîneur bordelais a le loisir de faire tourner. Il effectue trois changements par rapport au dernier match. Voici la composition des Girondins de Bordeaux :

 

 

Sans titre

 

 

Les premières minutes seront marquées par des duels entre Sylvain Marchal et Cheick Diabaté. L’attaquant bordelais restera au sol après un premier contact et il se vengera deux minutes après en bousculant de l’épaule le défenseur messin. Le début de match est assez haché par des fautes et des erreurs techniques. Il faudra attendre la 9ème minute pour voir la première frappe de la rencontre. Elle sera l’œuvre de Wahbi Khazri mais elle passera assez largement à côté du but de J.Carrasso. Bordeaux domine en termes de possession de balle (58%) mais peine à se montrer dangereux. C’est d’ailleurs Metz qui va se procurer une belle occasion. Sur un ballon anodin, Krivets est à la retombée dans la surface et contrôle de la poitrine devant Pallois. L’attaquant messin enchaîne par un retourné acrobatique qui passera de peu à côté. A la 20ème minute, Monsieur Moreira sortira le premier carton jaune de la partie pour Kevin Lejeune. Ce dernier est l’auteur d’une faute à retardement sur Abdou Traoré. Le coup-franc enroulé de Khazri ne donnera rien puisqu’il sera capté sans soucis par le portier du FC Metz. Trois minutes plus tard, Touré est à la lutte dans la surface. Le jeune bordelais décale Contento sur la gauche qui va centrer instantanément pour la tête de Khazri. Le tunisien, à bout portant, propulse le ballon dans les filets ! Le but est refusé, à juste titre, pour une position de hors jeu. C’est sur une nouvelle action anodine que Metz va se procurer une opportunité. Nicolas Pallois juge mal la trajectoire du ballon et se fait lober. Du coup, Falcon en profite pour filer au but mais Sané revient et intervient magnifiquement dans les pieds de l’attaquant messin. Lors des minutes suivantes, le jeu sera de nouveau haché à cause de fautes à répétitions. Métanire pour une faute sur Traoré et Falcon pour une faute sur Contento, écoperont d’un carton jaune. Après ? Ben rien… Mi-temps à Saint-Symphorien.

 

 

« On joue bien, on compose le jeu, on essaye de ressortir de derrière […] Il y a beaucoup de points positifs ». Greg’ Sertic n’a pas vécu la même première période que nous… On assiste pour le moment à une purge. Est-ce les premiers froids de l’automne qui ont endormi les acteurs de ce très, très pauvre Metz-Bordeaux ? Ce qui est encore plus énervant, c’est que l’opposition de ce soir est faible et que les trois points sont largement à notre portée…

 

 

 

diego contento iconsport

 

 

 

ZZZZZZzzzzzZZZZzzzzzzzzzz… Finalement, on continue de s’endormir au retour des vestiaires. Il faudra attendre dix minutes pour voir Metz « dangereux » dans la partie de terrain bordelaise… A la 58ème minute, Albert Cartier effectue un premier changement avec l’entrée de Maiga à la place de Krivets. Dans la foulée, il sera imité par son homologue bordelais puisque Traoré sera remplacé par Maurice-Belay. Ce dernier retrouve son côté gauche et Touré passe donc côté droit. Bordeaux, à la 64ème minute, va se procurer sa première vraie occasion du match. Julien Faubert centre dans le dos de la défense pour Cheick Diabaté. Le malien contrôle, pivote mais manque totalement sa reprise ! Quel dommage ! Une minute plus tard, Khazri tentera une frappe de l’extérieur du droit qui passera à côté du but de J.Carrasso. Metz va répondre suite à une mauvaise passe en retrait de la tête de Contento. Malouda récupère et se présente devant Carrasso mais ce dernier est impérial et se couche parfaitement sur sa droite. Le match s’anime doucement… Nouveau changement pour les Girondins : Enzo Crivelli remplace Cheick Diabaté. Dans la foulée, Thomas Touré reprend un corner de la tête au premier poteau. La tête puissante du jeune bordelais passe de peu au-dessus du but d’un J.Carrasso battu sur le coup. A dix minutes de la fin, Andrada remplace Falcon côté messin. Le nouvel entrant va se procurer une très belle occasion quelques secondes plus tard. Il récupère un mauvais ballon de Sané, efface Faubert dans la surface et frappe. C’est sauvé sur la ligne par Pallois ! Heureusement qu’Andrada a oublié Malouda… Oufff ! Ça ne sera que partie remise… Suite à long ballon, Cédric Carrasso sort de sa cage et percute l’attaquant messin dans la surface. L’arbitre n’hésite pas, la faute est claire, penalty ! Florent Malouda se présente devant le portier bordelais… Et Cédric se rattrape magnifiquement en sortant la frappe de l’international français ! Bordeaux a eu vraiment chaud en l’espace de quelques secondes mais s’en sort bien… Rien à signaler jusqu’à la fin du match, si ce n’est le carton jaune de Khazri qui sera remplacé par Rolan. C’est terminé sur ce score de 0-0.

 

 

Le match aurait pu tourner au vinaigre vu le scénario de fin de match. Heureusement que Cédric Carrasso a rattrapé sa mauvaise sortie en stoppant le penalty de Florent Malouda. Bordeaux n’aura rien montré ce soir. Après Guingamp et Reims, c’est un nouveau déplacement mal maîtrisé contre un adversaire largement à notre portée. Rennes a gagné à l’extérieur, Saint-Étienne aussi… Les Girondins font donc une mauvaise opération et reculent au classement.

 

 

Nicolas Pallois Icon Sport

 

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso est finalement « l’homme du match » de ce Metz-Bordeaux. Il a passé une première période plus que tranquille. En seconde, il réalise un bel arrêt devant Malouda et quand il est battu, il est suppléé par Pallois sur sa ligne. A la 86ème, sa sortie complètement manquée provoquera le penalty. Heureusement, il se rattrapera grâce à une belle parade devant son ancien coéquipier en Équipe de France.

 

 

Carrasso frères iconsport_mrv_031214_02_022

 

 

 

Diego Contento, victime d’une grosse faute en première période, sera pris en grippe par le public messin. Il n’a jamais semblé dans son assiette ce soir et il n’aura donc pas vraiment convaincu. Ses passes ne sont quasiment jamais portées vers l’avant mais trop souvent en retrait. D’ailleurs, une de ses passes en retrait a provoqué un face à face entre Malouda et Carrasso. De l’autre côté, Julien Faubert était préféré à Mariano. Comme à son habitude, il n’est pas vraiment pris en défaut défensivement et c’est quasiment le néant offensivement. Son seul centre aurait cela dit pu être décisif si Cheick n’avait pas manqué son enchaînement. Nicolas Pallois reste encore une des seules satisfactions ce soir. Il s’est montré très présent dans les duels et il a sauvé son équipe en dégageant un ballon sur la ligne de but en seconde période. La seule fois où il a été pris à défaut, c’est lorsqu’il juge mal un ballon en première mi-temps qui permettra à Falcon de partir au but. Heureusement, Lamine Sané est intervenu avec beaucoup d’autorité en tant que dernier défenseur. L’international sénégalais a vraiment stabilisé la défense depuis son retour. D’ailleurs, c’est le deuxième matche où Bordeaux n’encaisse pas de but. C’est à souligner.

 

Après avoir débuté sur le banc lors du dernier match, Gregory Sertic a retrouvé sa place de titulaire. C’était l’homme le plus en vue au milieu de terrain côté bordelais. Efficace dans le pressing, il a tenté d’effectuer au mieux les transitions entre la défense et l’attaque. Jaroslav Plasil avait réalisé une prestation de très haute volée contre le LOSC. Ce soir, il a été moins à son avantage. Précieux dans la récupération de ballon, il a montré un déchet inhabituel dans ses passes vers l’avant. Abdou Traoré était titularisé mais cette fois sur le côté droit. Ce n’est vraiment pas un poste fait pour lui car il manque de vitesse. Il a d’ailleurs passé plus de temps à revenir dans l’axe. Grâce à sa technique balle au pied, Abdou a provoqué beaucoup de fautes et notamment deux cartons jaunes. Il sera remplacé par Maurice-Belay à l’heure de jeu. A gauche, Thomas Touré continue d’avoir la confiance de son entraîneur. A l’image de l’équipe, c’est sa prestation la moins convaincante depuis ses débuts en professionnel. Thomas a eu beaucoup de mal à faire la différence face à ses vis-à-vis et il a semblé assez émoussé.

 

On ne reconnaît plus Wahbi Khazri. Pourtant placé dans sa position préférentielle, il n’aura pas pesé sur le jeu. Son but en première période est logiquement refusé pour une position de hors-jeu. Pour le reste, pas grand chose à signaler. Même ses coups-francs n’étaient pas bien frappés… Enfin, Cheick Diabaté n’aura pas eu à se mettre grand chose sous la dent. Il aura mis un peu de temps avant de rentrer dans la partie, la faute à plusieurs duels avec Marchal. Il n’aura qu’une seule occasion, sur un centre de Faubert. Malheureusement, il manquera totalement sa reprise.

 

Nicolas Maurice-Belay est rentré pour tenter d’apporter de la vitesse sur les ailes. Chose qu’il n’aura pas réussi à faire. Enzo Crivelli a participé à son deuxième match de Ligue 1 ce soir. Difficile de se mettre en évidence dans un match aussi fermé. Enfin, Diego Rolan est rentré à la 90ème et n’a pas eu le temps de se mettre dans la partie.

 

 

 cheick-diabate iconport

 

 

 

La feuille de match

Mercredi 3 décembre 2014 à 19 heures

16ème journée de Ligue 1 2014-2015

Stade Saint-Symphorien, Metz

17 866 spectateurs

Metz 0-0 Bordeaux

Arbitre : Monsieur Moreira

Buts : Néant.

Cartons jaunes : Lejeune (20ème), Metanire (32ème), Falcon (35ème) ; Carrasso (86ème), Khazri (89ème)

Cartons rouges : Néant.

Metz : Carrasso – Métanire, Marchal (c), Milan, Bussmann – Ndaw, Doukoure – Lejeune, Malouda – Falcon (Andrada, 79ème), Krivets (Maiga, 57ème)

Bordeaux : Carrasso – Contento, Pallois, Sané (c), Faubert – Traoré (Maurice-Belay, 59ème), Sertic, Plasil, Khazri (Rolan, 90ème), Touré – Diabaté (Crivelli, 69ème).

 

 

 

648x415_gregory-sertic-milieu-girondins-lutte-krivets-lors-metz-bordeaux-3-decembre-2014

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 7

Contento : 4

Sané : 5

Pallois : 6

Faubert : 4

Sertic : 6

Plasil : 5

Traoré : 4

Khazri : 4

Touré : 4

Diabaté : 4

 

 

 

topelement

 

 

 

Les statistiques d’après match

Metz – Bordeaux

Possession : 40% – 60%

Tirs : 10 – 14

Tirs cadrés : 4 – 2

Passes réussies : 56% – 75%

Hors-jeux : 2 – 6

Corners : 4 – 3

Centres : 15 – 11

Fautes : 21 – 15

Cartons jaunes : 3 – 2

 

Crédit photos : IconSport / AFP / Fifa