Bonnet d’Anne…cy ça continue !

 

 

 

Eux, ils y sont déjà dans l’eau, ils souhaitent au plus vite remonter sur la terre ferme, une victoire leur sera obligatoire pour y parvenir…

 

Le parcours des deux équipes se ressemble, il suffit de jeter un petit coup d’œil sur les six dernières journées : sur 18 points Bordeaux a obtenu 3 points et Evian TG.. 4 !… c’est dire que l’allure est pratiquement identique, un rythme dit de “relégable”…

 

On peut également rentrer dans le détail pour s’apercevoir que les résultats sont pratiquement identiques sur ces 6 rencontres : 3 nuls et 3 défaites, 3 buts pour, 10 contre, pour une différence de buts de -7 pour Bordeaux… 4 défaites 1 nul et 1 victoire, 12 buts contre, 6 buts pour pour une différence de buts -6 pour Evian TG .

 

C’est vrai qu’il y a plus mauvais, mais cela doit se situer juste avant le… pire !

 

Aussi il faut positiver et croire au paroles et à l’optimisme de Willy Sagnol… il n’y a pas de mal à se faire du bien, c’est bon pour le moral !

 

 

 

 

“Par rapport à notre mois de décembre on revoit un contenu intéressant” a t-il dit au lendemain du match contre Guingamp… évidemment tout n’est malheureusement encore parfait surtout en défense où le duo Ilori-Pallois a semblé fébrile mais avec le retour de Sané, l’entraîneur Bordelais semble rassuré… au milieu cela a été beaucoup mieux avec la bonne entrée de Chantôme… devant ça reste le chantier, le manque de finesse, de technique dans les choix doit s’améliorer, Thelin n’est pas approvisionné en ballon comme il faudrait… Khazri pourrait être l’homme de la situation pour satisfaire le buteur Suédois….

 

Mais il faut bien se l’avouer, rien n’autorise à ce que tout soit définitivement gommé et que ces quelques progrès aperçus dans le jeu au cours de la seconde mi-temps contre les bretons, puissent nous garantir tout à coup, à jouer les tous premiers rôles en finissant européens….

 

L’actionnaire agite désormais des objectifs élevés…. normal, car il a consenti des efforts qui n’étaient pas budgétés tout en étant pour l’avenir dit-il… c’est aux joueurs et entraîneurs à faire le “boulot” et Willy le sait bien, il en a averti son groupe : les places vont devenir très très chères pour les quinze matches restant à disputer … car hormis Carrasso il va falloir gagner sa place ce qui aura comme incidence à se surpasser et surtout à ne pas calculer : les meilleurs joueront !

 

 

 

 

L’entraîneur Bordelais peut compter désormais, hormis Diabaté, sur tout son effectif pour cette fin de championnat… le retour de tous ses sélectionnés à la CAN ont repris les séances d’entraînement avec le groupe ce qui est de bon augure à la veille de ce déplacement à Annecy….

 

Seuls les trois points de la victoire sont l’objectif, tout autre résultat ne pourra satisfaire le club, il faut désormais faire des bonds en avant… changer l’allure, prendre la vitesse de croisière européenne… de l’escargot en passant par la tortue au Kangourou !

 

Willy Sagnol ne sous-estime pas son adversaire mais veut néanmoins rafler la mise :

 

“Les objectifs à tenir sont encore réalisables, souffle-t-il. On a des impératifs comptables dès le match d’Evian pour continuer à espérer. Maintenant, il faut prendre les points. » Notamment à Annecy face aux Roses. « Evian est un club qu’il n’est jamais évident d’affronter » estime-t-il. Ses joueurs devront être sérieux sous peine de se « casser les dents » au Parc des Sports dans un match que Willy Sagnol voit comme « un combat ». Et auront sans doute à l’œil Daniel Wass et Kassim Abdallah « très intéressant sur le côté, dans le timing de ses montées » cités par l’ex-Bavarois.

 

 

Henri Saivet

 

 

Le froid pourrait-être un handicap pour Henri Saivet :

 

Evian est une équipe compliquée à appréhender. Suivant la forme du moment, ça peut être une équipe très différente. Ça sera un bon adversaire avec de bons joueurs, il est certain que ce sera un match compliqué. En plus, je pense qu’il fera très froid, et ils y sont plus habitués que nous !

 

 

 

 

Le groupe :
Carrasso, Prior – Contento, Ilori, Mariano, Pallois, Poundjé, Sané, Yambéré – Chantôme, Khazri, Maurice-Belay, Poko, Sertic, Traoré – Rolan, Saivet, Kiese Thelin, Touré, Crivelli.

 

 

Pour Pascal Dupraz son discours ressemble étrangement à celui de son homologue bordelais…

Certains de ses joueurs ne l’ont pas satisfait lors de la première partie de la saison, il semble décidé à durcir davantage son discours avec certains… il y a ceux dont il connaît désormais leurs capacités à travailler et sont compétitifs et ceux qui vont le devenir… il vont être donc confrontés à la concurrence …

 

 

 

 

“De plus, avec le recrutement de 5 nouveaux joueurs lors de ce mercato nous allons apporter une certaine fraîcheur à l’effectif avec entre autres Sunu, Mathieu Duhamel un joueur habitué à marquer des buts ! le besoin s’en faisait sentir, on voulait un buteur autre que Wass et Barbosa…” . précise Dupraz

 

Pour ce match contre Bordeaux, il déclare de ne pas se soucier des rencontres passées … seuls aujourd’hui les points comptent pour lui éon joue la Champions League tous les Week-ends… Bordeaux sera compliqué c’est sûr, c’est un club prestigieux on va aborder cette rencontre avec nos armes, on ne craint personne…”

 

Le groupe retenu par Dupraz :

Leroy, Hansen – Angoula, Cambon, Nounkeu, Sabaly, Abdallah, Sorlin, Koné, Tejeda, Wass, Barbosa, Duhamel, Sunu, Sougou, Juelsgaard, Fall, Ramirez, Nielsen.

 

 

Bon match à toutes et à tous

Allez Bordeaux, allez !

 

Francis dit Napeso