Bordeaux n’a pas eu chaud

Photo Icon Sport

 Joie Wahbi KHAZRI

 

Le résumé

 

 

10968182_10205624842198677_1097139221_n

 

 

En conférence de presse d’avant-match, Willy Sagnol a indiqué qu’il voulait des guerriers et pas des danseuses. Il va être servi dès le début de la rencontre puisque ça commencera avec deux fautes : une de Khazri dès le coup d’envoi sur Sorlin et une autre de Contento dans la foulée. La première tentative sera pour l’ETG. Le nouvel avant-centre d’Evian, Mathieu Duhamel, reprend de la tête un centre de la gauche de Barbosa mais ça manque de puissance (2ème). Le match est assez haché et Wahbi Khazri est dans tous les coups puisqu’il fait quelques fautes et en subit aussi. Bordeaux, comme d’habitude, a la possession du ballon mais ça pêche dans les 30 derniers mètres. On joue alors la 11ème minute… Khazri, après une passe de Chantôme, s’avance tout en vitesse dans l’axe et décoche une magnifique frappe qui vient se loger dans la lucarne de Leroy ! Buuuuuuuutttttttttt ! C’est sur un exploit individuel que les Girondins ouvrent le score et c’est plutôt mérité. 19ème minute de jeu, Mariano centre sur son côté droit mais c’est dévié de la main en corner par le défenseur. Le corner est très bien frappé par Khazri mais plusieurs joueurs dont Sané passent au travers. Au second poteau, Ilori manquera sa reprise. Bordeaux a la maitrise du ballon, cela dit il ne se passe rien. C’est même Evian qui va reprendre doucement du poil de la bête en étant un peu plus entreprenant dans le jeu et en étant surtout un peu plus présent dans les duels. Ce n’est pas folichon non plus puisque Cédric Carrasso n’est pas sollicité et passe une soirée très tranquille pour le moment. Le premier « frisson » interviendra à la 40ème minute de jeu quand Duhamel et Wass se gêneront au second poteau après un centre de la droite de Barbosa. Dans la minute suivante, Mariano écopera d’un carton jaune après une faute très peu évidente. Mi-temps !

 

Il a fallu un exploit individuel de Wahbi Khazri pour décanter cette première période. Bordeaux a maîtrisé dans l’ensemble mais ne parvient pas à se procurer des occasions. Evian, de son côté, est assez inoffensif et ne parvient pas non plus à s’approcher des buts de Cédric Carrasso. Il va falloir « tuer » rapidement ce match pour passer une soirée tranquille.

 

La seconde mi-temps débute comme la première, c’est-à-dire avec un jeu haché. Diego Contento effectuera une nouvelle faute et Gilles Sunu écopera du premier carton jaune évianais de la partie après un tacle en retard sur l’ancien munichois (49ème). C’est ce même Gilles Sunu qui tentera sa chance cinq minutes plus tard à 25 mètres mais Carrasso boxera le ballon, sans prendre de risque, avec ses deux mains. A l’heure de jeu, Henri Saivet décale Mariano sur le côté droit. Le brésilien ajuste son centre pour la tête de Kiese Thelin. L’avant-centre des Girondins prend le meilleur sur les défenseurs mais sa tête lobée passera à côté du but de Leroy. Evian va répondre dans la foulée. Suite à une remise en jeu rapidement jouée, Cédric Barbosa centre instinctivement ; Duhamel est bien gêné par Ilori au point de penalty et ne peut reprendre correctement le ballon. Sur l’action suivante, Mariano ajuste un nouveau centre sur son côté droit. Henri Saivet est à la réception et claque une belle tête. Leroy détourne le ballon grâce à une belle parade. 67ème minute de jeu, Khazri écope d’un carton jaune pour contestation. Pascal Dupraz effectue un premier changement avec l’apparition de Ramirez à la place de Sunu, puis un deuxième avec la sortie de Wass au profit de Fall. Willy Sagnol répond avec les entrées d’Abdou Traoré et Thomas Touré et les sorties de Wahbi Khazri et André Poko. Après ces changements, le match va s’animer, non pas sur le terrain mais sur le banc de touche. Nous entendrons Pascal Dupraz lancer un « Ça fait une heure et quart que tu m’emmerdes, arrête toi un moment, ça va maintenant ! » à Willy Sagnol. Le coach de l’ETG effectuera son dernier changement avec l’entrée de Nielsen à la place de Barbosa. Juste avant, Thomas Touré avait régalé avec un petit pont dont il a le secret. Dernier remplacement aussi pour Bordeaux puisque Kiese Thelin sort et Maurice-Belay rentre (85ème). Trois minutes plus tard, Mathieu Duhamel reçoit un ballon dans l’axe à 25 mètres du but. Il contrôle parfaitement et enchaîne la frappe en pivot. Cédric Carrasso n’était pas loin d’être surpris puisqu’il repousse le ballon difficilement avec les pieds. Dans les arrêts de jeu, suite à un long ballon anodin, Duhamel s’écroulera au contact avec Pallois mais l’arbitre ne bronchera pas. Sur un dernier coup-franc de l’ETG (93ème), un dernier frisson aura lieu devant la cage de Carrasso mais aucun attaquant ne parviendra à couper la trajectoire et le ballon filera en sortie de but. Terminé !

 

Bordeaux s’impose finalement sur la plus petite des marges. Grâce à la défaite de Montpellier, les Girondins gagnent une place au classement (6ème). Ils profitent également des deux matches nuls de Saint-Étienne et l’OM pour recoller un peu. Bordeaux affrontera justement les Verts le week-end prochain à Chaban ! Allez Bordeaux !

 

 

Joie Wahbi KHAZRI

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso a été sollicité pour la première fois à la 25ème et a arrêté ce ballon tranquillement. Il ne prendra pas de risques ensuite sur la frappe flottante de Sunu qu’il dégage des deux poings. Il sera enfin attentif à la 88ème sur une frappe aussi puissante que soudaine de Duhamel.

 

Filho Mariano est l’auteur de deux mauvaises passes dans l’axe qui heureusement ne se sont pas montrées dangereuses au final. Il faudra attendre la 63ème minute pour enfin voir un bon centre pour Saivet. Diego Contento ne cesse de décevoir. Auteur de nombreuses fautes très bêtes, il procure des coups de pieds arrêtés qui peuvent être intéressants pour ses adversaires. A l’image de ce tacle où il se jette stupidement à la 92ème, donnant une dernière cartouche à Evian. Si les latéraux ont été moyens, ce n’est pas le cas de la charnière centrale. Tiago Ilori tout d’abord qui a montré sa pointe de vitesse en un contre un. Ainsi que son sang-froid dans les duels comme face à Duhamel dans la surface (57ème), ou encore en tant que dernier défenseur (76ème). Nicolas Pallois, en première période, n’a pas fait de fioritures en dégageant systématiquement, comme pour se rassurer. Puis il remportera ses duels notamment face à Duhamel (57ème), ou encore du bout du pied (80ème). Les ballons semblaient aimantés par notre défenseur, les renvoyant systématiquement.

 

Lamine Sané était placé en sentinelle, devant la défense. Impressionnant de sérénité, il s’est appliqué dans la relance et a répondu présent physiquement dans les duels. André Poko n’a pas semblé émoussé par le froid. Peut-être aussi parce qu’il a beaucoup couru et a fourni beaucoup d’efforts. Une bonne rentrée à un poste de titulaire. Clément Chantôme est resté dans la même lignée que son premier match face à Guingamp. Se montrant disponible, que ce soit défensivement comme offensivement, il a été très juste dans ses passes en première, avant de l’être un peu moins en seconde et ne pas assez lever ses ballons sur les coups de pieds arrêtés.

 

Wahbi Khazri a incontestablement apporté sa touche technique au milieu. Très en jambes, il sera rapidement récompensé par une magnifique frappe de 25 mètres en pleine lucarne. Un retour qui va faire du bien. Henri Saivet aura tenu toute la rencontre. Quelques mouvements intéressants avec des actions arrêtées, suivies d’accélérations tranchantes. Il manque encore ce second souffle mais l’on sent que cela commence à revenir. Il faudra attendre la 63ème pour qu’il se montre cela dit dangereux sur une tête. Enfin, Isaac Kiese Thelin a encore une fois beaucoup couru et pressé, mais n’a été que très, très peu trouvé. Pourtant, il fit quelques bons appels et manqua de peu de tromper le portier adverse sur une tête à reculons (59ème)… Il sortit à la 85ème minute.

 

Thomas Touré avait rendez-vous avec son petit pont par match : ce fut encore chose faite. De bonnes incursions aussi, mais a souvent manqué sa dernière passe. Abdou Traoré n’a pas été mauvais lors de son entrée, sans se montrer tranchant. Enfin Nicolas Maurice-Belay fut préservé jusqu’au tout dernier moment, puis fit son entrée avec quelques ballons à conserver.

 

 

Khazri2 IconSport

 

 

La feuille de match

 

Samedi 7 février 2015 à 20h00
24ème journée de Ligue 1 2014-2015
Stade Parc des Sports d’Annecy, Evian
10033 spectateurs
Arbitre : M. Jaffredo
Evian 0-1 Bordeaux
Buts : Khazri (11ème)
Cartons jaunes : Sunu (49ème) – Mariano (42ème), Khazri (67ème), Contento (93ème)
Carton rouge : Néant
Evian : Leroy – Abdallah, Cambon, Nounkeu, Sabaly – Sorlin, Koné – Sunu (Ramirez, 69ème), Barbosa (Nielsen, 81ème), Wass (Fall, 74ème) – Duhamel
Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ilori, Pallois, Contento – Sané (c), Chantôme, Poko (Traoré, 74ème) – Khazri (Touré, 74ème), Saivet, Kiese Thelin (Maurice-Belay, 86ème

 

 

 

Les notes Girondins4ever

 

Carrasso : 9

Mariano : 5

Contento : 3

Pallois : 9

Ilori : 8

Sané : 7

Poko : 6

Chantôme : 6

Khazri : 9

Saivet : 6

Kiese Thelin : 5

 

 

Pour voter pour l’homme du match :

 

 

Sorry, there are no polls available at the moment.

 

 

Les statistiques de la rencontre

Evian-Bordeaux

Possession : 49%-51%
Tirs : 9-4
Tirs cadrés : 4-1
Passes réussies : 74%-75%
Hors-jeux : 2-4
Corners : 5-1
Centres : 26-10
Fautes : 19-18
Cartons jaunes : 1-3

 

Photos : Icon Sport