[Bilan 2014-15] Wahbi Khazri

Photo Icon Sport


 

 

Une intégration parfaite à l’effectif

Tout proche de signer en Gironde lors du mercato d’hiver de janvier 2014, Wahbi Khazri avait dû faire face au refus de Francis Gillot de le prendre en remplacement de Ludovic Obraniak. Étant donné l’accord de Jean-Louis Triaud à l’époque, ce n’était que partie remise. L’arrivée de Willy Sagnol et l’intérêt que portait celui-ci à l’international tunisien ont donc permis au transfert de se réaliser. Une bonne opération à deux millions d’euros pour surement le joueur de l’année côté Girondins. Le début de saison du franco-tunisien a dû donné des regrets à l’ancien entraîneur. Une intégration parfaite à l’équipe puisque Khazri, placé, comme le voulait le coach, « au cœur du jeu », permit à Bordeaux de virer en tête du championnat fin août. Dans tous les bons coups, il se fit notamment remarquer en allant provoquer des penaltys contre Monaco et Nice. Mais au-delà de ça, on avait surtout l’impression d’avoir trouvé un meneur de jeu capable de débloquer des situations à tout moment. Une impression confirmée tout au long d’une saison pleine.

 

 

Joie Wahbi Khazri

 

 

Le joueur clé de l’équipe

Pour mesurer l’influence de Wahbi Khazri dans le jeu bordelais cette saison, il suffit de regarder ses statistiques. Avec des buts inscrits régulièrement (9 au total), il remplit bien plus que ses fonctions de meneur de jeu. Auteur d’un nombre impressionnant de tirs (74), il cherche constamment à créer le danger. Ses frappes longues distances se sont parfois conclues en de petits bijoux. Evian en a fait les frais au match aller à Lescure avec une frappe enroulée en lucarne opposée depuis l’angle de la surface, mais aussi au match retour où il déclencha une frappe puissante pleine lucarne après une chevauchée au milieu de terrain. Connu comme spécialiste des coups francs, il en inscrira un plein de classe contre le FC Metz. Wahbi se donne sans relâche et, signe de son activité incessante au milieu de terrain, il est aussi le bordelais à avoir récolté le plus de cartons jaunes avec 8 avertissements au total. Joueur clé de la sélection tunisienne, Wahbi Khazri n’aura pas été perturbé par la Coupe d’Afrique des Nations en janvier. Une Coupe d’Afrique où la Tunisie se fit éliminer en quart de finale de manière injuste par la Guinée équatoriale avec un arbitrage plus que limite. Preuve de la confiance qui règne chez le joueur, il permit aux Girondins de retrouver le chemin de la victoire dès son retour avec ce fameux but à Evian.

 

Une saison à venir pleine de promesses

La question de savoir s’il allait confirmer dans une équipe de plus haut niveau que Bastia a donc largement trouvé une réponse cette saison. Avec ses meilleures statistiques individuelles depuis qu’il est en Ligue 1, il est assurément LA recrue de la dernière saison et probablement le rouage essentiel à une machine Girondine dépourvue de sa plus belle arme durant un triste mois de janvier 2015. A 24 ans, l’international tunisien a encore une marge de progression à exploiter. Tout juste de retour de vacances pour cause de matchs en sélection, il va revenir en pleine forme pour cette nouvelle saison. Avec l’expérience de la saison dernière, Wahbi est dans des conditions optimales pour faire exploser ses stats, comme un grand, et avec toutes ses dents…

 

 

Ses statistiques
Ligue 1
32 matches joués dont 29 en tant que titulaire
2364 minutes de jeu
9 but marqués
4 passes décisives
31 tirs cadrés sur 74
8
 cartons jaunes reçus
0 carton rouge reçu
41 fautes commises
56 fautes subies

 
Coupe de la Ligue
1
 match joué en tant que titulaire
73 minutes de jeu

 
Coupe de France
1 match joué en tant que titulaire
71 minutes de jeu

 

 

Sa moyenne

7/10