Un point ramené et deux perdus sur le chemin

Afin de bonifier ce match nul acquis à domicile face au favori du groupe Liverpool, un bon résultat du coté de Kazan ce jeudi soir était nécessaire. Tout en sachant qu’un turn-over était fort probable, Willy Sagnol se déplace sans Pablo et Poundjé qui sont laissées au repos. Aux joueurs de faire le maximum pour gêner cette redoutable équipe russe tellement en difficulté dans son championnat.

 

Le fil du match

3ème minute : Premier coup-franc pour les russes, tiré très fort juste au-dessus du but protégé par Cédric Carrasso.

6ème minute : Nicolas Maurice-Belay combine bien avec Contento avant d’adresser un centre fort et très précis que reprend Jussie juste au dessus des buts de Kazan.

14ème minute : Après un très bon mouvement collectif initié par Jussiê, Guilbert se retrouve à l’entrée de la surface et décoche une frappe bout du pied gauche qui vient heurter le montant de Ryzhikov.

29ème minute : Contre-attaque russe qui se termine par une frappe dangereuse de Kanunnikov bien arrêtée en deux temps par Carrasso, soutenu par sa défense.

34ème minute : Nouvelle occasion pour les bordelais après une faute obtenue par Jussiê. Coup franc très bien placé à l’entrée de la surface que Saivet dépose sur la barre transversale adverse.

44ème minute : Dernière offensive de cette première mi-temps et elle est russe. Après un contre rondement bien mené, un centre est ajusté et repris de la tête juste à coté du but bordelais.

56ème minute : Très nette domination depuis le retour du vestiaire pour Kazan qui se traduit par une demie-volée dangereuse proche du but.

64ème minute : Encore un très bon mouvement entre Nicolas Maurice-Belay et Contento qui arrive à centrer pour Crivelli, qui voit sa tête repoussée par la transversale. Troisième montant de la soirée !

69ème minute : Action chaude encore pour Crivelli qui coupe un centre cette fois-ci venu de Pallois qui avait récupéré le ballon très haut auparavant.

80ème minute : Carton rouge pour le Rubin Kazan ! Un second jaune est attribué à Kislyak pour une semelle sur Saivet.

84ème minute : Bordeaux pousse pour cette fin de match en infériorité comme le témoigne ce ballon récupéré très haut par Khazri qui part seul au but et arme un frappe plat du pied, trop au centre du but pour inquiéter le portier russe.

 

 

Cédric Carrasso

 

 

Les joueurs 

 

Les Girondins ont livré une très bonne performance que ce soit au niveau du collectif qu’individuellement. Il leur a manqué une touche de réalisme pour ramener les 3 points dans les valises. Revenons sur la performance de chacun des joueurs afin de mieux analyser les enseignements à apprendre de ce déplacement en terre russe.

 

A commencer par le portier Cédric Carrasso. Il n’a eu qu’une action dangereuse à traiter, et il l’a fait avec talent grâce à une double parade devant l’attaquant russe (29′). Quelques prises de balle et sorties faciles ont agrémenté son match relativement tranquille pour lui.

 

Vient ensuite les atouts défensifs de la composition mise en place en début de match par Willy Sagnol. Aligné sur le coté droit après avoir été sélectionné en Équipe de France Espoirs dans la journée, Frédéric Guilbert a vécu une journée mouvementée dans les deux sens du terme. Car oui, c’est lui qui a touché le premier montant pour les girondins (14′), mais il a été beaucoup trop de fois pris par les offensives russes. Pas assez tranchant dans les duels, il a laissé déborder et centrer les adversaires créant des situations de but. Il s’est repris en fin de rencontre en s’illustrant avec un bon tacle (86′) et plus d’envie à la récupération (86′). Autre latéral dont le turn-over profita, c’est Diego Contento. Beaucoup critiqué en ce début de championnat, il a répondu présent ce soir avec un bon match aussi bien défensif qu’offensif. Auteur de bons dégagements (2′ 36′), d’un très bon retour en taclant (16′), il a aussi effectué de nombreux centres notamment celui pour la transversale de Crivelli (85′). Il a lui aussi tenté sa chance de loin (60′). Seule fausse note, il récolta un carton jaune inutile et offrit un très bon coup franc pour les russes pas exploité (61′). La charnière centrale était à moitié renouvelée pour ce déplacement européen. Pablo laissé au repos, c’est donc Cédric Yambéré qui faisait son retour en défense centrale. Auteur d’un match solide sans erreurs importantes, il a effectué son travail défensif avec des dégagements importants (3′ 6′ 30′ 37′ 54′ 73′) et de bonnes sorties (27′ 66′). A priori touché au genou, il est remplacé en fin de match par Lamine Sané (88′). Nicolas Pallois lui enchaîne les matchs, et la reprise de confiance visiblement. Performance plus que satisfaisante pour l’ancien niortais, avec de bonnes sorties (9′ 72′ 79′) interceptions (86′ 94′) et des relances propres à l’image de son débordement pour Enzo Crivelli (69′).

 

En soutien des ces 4 défenseurs, on trouve un Clément Chantome une nouvelle fois flamboyant ce soir. Il s’est battu sur tous les ballons montrant beaucoup de détermination avec de belles récupérations (21′ 60′). Il a aussi était très précieux dans le domaine de la relance, et s’essayant aussi à la frappe de loin (94′). On espère revoir ce guerrier au plus vite même si on apprend en fin de match qu’il serait forfait face à Lorient ce dimanche. Il fut néanmoins très bien épaulé par son capitaine Henri Saivet, lui aussi très présent dans l’entre-jeu avec beaucoup de ballons grattés (20′ 59′ 71′), ainsi qu’une aisance technique irréprochable qui lui a permit de bien emmener les offensives girondines. Il touche lui aussi la transversale sur un magnifique coup-franc (34′). Très concerné par son rôle important dans le collectif, on l’a souvent vu encourager ses partenaires et les aider au placement sur le terrain. Autre milieu de terrain qui s’est bien battu, comme à son habitude, c’est André Poko. Il a récupéré pas mal de ballons et débordé autant qu’il a pu avec parfois un petit manque de justesse dans le dernier geste. Remplacé par Wahbi Khazri (57′). Un peu plus transparent que les autres, Viera Jussiê a vécu une première titularisation cette saison de manière décevante. Mis à part cette tête juste au-dessus des cages sur un service de Nicolas Maurice-Belay en début de match (6′), il n’a pas eu d’autre occasion à se mettre sous la dent. Remplacé par Jaroslav Plasil (57′). Sur le coté gauche, l’animation était au rendez-vous grâce à Nicolas Maurice-Belay. Une performance de qualité qui s’est forgée par l’intermédiaire de nombreux centres réussis (5′ 20′ 23′) et d’un apport défensif ultra précieux avec des récupérations (40′ 42′ 68′ 82′). Sa technique et sa patte gauche ont offert à ses partenaires de bons ballons et des espaces qu’ils n’ont pas réussi à concrétiser.

 

Enfin, la tache du buteur était décernée à Enzo Crivelli ce soir. Après avoir purgé sa suspension face à Lyon samedi dernier (suite face à Lorient dimanche), il revenait avec de meilleures intentions. Il a joué de ses atouts physiques pour dévier de bons ballons et jouer un rôle d’appui pour les attaques bordelaises. Il trouve tout d’abord la barre (66′) puis le petit filet sur l’action qui suit (69′). Un manque de réussite pour l’Espoir français lui aussi convoqué pour les prochains matchs internationaux.

 

Au sujet des remplaçants, l’homme à tout faire des girondins cette saison, Wahbi Kahzri, est entré en jeu pour la dernière demi-heure de ce match. Il a apporté sa vitesse et sa fraîcheur dans le jeu qui ont fait le plus grand bien à l’équipe. Il s’est illustré par un raid en solo (83′) et une frappe lointaine ratée (85′). Entré au même moment, Jaroslav Plasil a lui contribué pour une meilleure maîtrise du ballon en administrant des passes justes et intéressantes pour accélérer le jeu. Lamine Sané faisait son retour dans le groupe cette semaine et a joué les dernières minutes de cette rencontre après la blessure de Cédric Yambéré (88′). Il a tout de même eu le temps de dégager quelques ballons dangereux en fin de match.

 

 

Enzo Crivelli iconsport_ria_011015_05_02

 

 

La feuille de match

1er octobre 2015 à 21 heures
2ème journée de poule B de Ligue Europa
Stade Central, Kazan
Arbitre : M. Gediminas Mažeika
Rubin Kaza 0-0 Bordeaux
Buts : Néant
Cartons jaunes : Portnyagin (46ème), Kislyak (75ème) – Crivelli (56ème), Contento (61ème)
Cartons rouges : Kislyak (80ème)
Kazan : Ryzhikov – Kuzmin, Kverkvelia, Kambolov, Nabiullin- Carlos Eduardo, Kislyak, Devic (Bilyaletdinov, 46ème), Ozdoev, Kanunnikov – Portnyagin (Dyadyun, 74ème).
Bordeaux: Carrasso – Contento, Yambéré (Sané, 89ème), Pallois, Guilbert – Saivet, Chantôme, Poko (Khazri, 58ème), Jussiê (Plasil, 58ème), Maurice-Belay – Crivelli.

 

 

Groupe Ligue Europa Kazan

 

 

Les statistiques

Rubin Kazan-Bordeaux

Possession : 48%-52%

Nombre de tirs : 9-9

Tirs cadrés : 2-1

Tirs sur le poteau : 0-2

Corners : 3-3

Hors-jeux : 1-0

Cartons jaunes : 3-2

Fautes commises : 17-9

Fautes subies : 7-16

Passes : 361-389

Passes réussies : 313-355

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 6

Guilbert : 5

Contento : 6

Yambéré : 5

Pallois : 6

Chantôme : 7

Saivet : 6

André Poko : 5

Jussiê : 4

Maurice-Belay : 6

Crivelli : 5