Un Bordeaux encore malade, repart en avant à Guingamp

Pour ce déplacement en terre bretonne, Bordeaux se devait d’être d’abord plus rassurant et de ramener des points en Aquitaine. Pour cela, une solidité défensive était de rigueur au vu du nombre de buts encaissés sur ces dernières rencontres. Voyons ce que nos imprévisibles Girondins nous ont proposés en ce samedi pluvieux. Qui sait, peut-être que nos défenseurs auront la bonne idée de devenir un peu plus imperméables ce soir…

 

 

Capture d’écran 2016-02-13 à 20.39.07

Le fil de la rencontre
12ème minute : Ounas percute dans l’axe et décoche une frappe pied gauche qui vient se loger dans la niche de Lossl.

20ème minute : BUT ! Sur une action venant de la droite et un centre de Rolan, Lossl se dégage mal sous la pression de Diabaté. Le ballon retombe dans les pieds d’Ounas qui trompe la défense guigampaise d’un intérieur du pied imparable. 0-1

36ème minute : BUT ! Suite à un corner suivi d’un cafouillage sauvé sur sa ligne par un guingampais, c’est l’opportuniste Rolan, étant bien placé, qui marque. 0-2

42ème minute : BUT ! Réduction du score de l’équipe hôte par l’intermédiaire de Giresse sur coup-franc direct. 1-2

45ème minute : Ounas se présente seul face aux cages adverses mais le jeune bordelais bute sur Lossl.
58ème minute : BUT ! Remise en touche bien dévié pour Coco qui claque une reprise de volée sans contrôle dans la lucarne de Bernardoni. 2-2

67ème minute : BUT ! Corner tiré par Malcom au second poteau remis dans la boite par Rolan. Et c’est Chantôme qui en profite pour glisser ce ballon flottant dans les buts. 2-3

82ème minute : Centre venant de la droite de Blas au second poteau pour Privat qui loupe sa tete à bout portant des buts bordelais.
88ème minute : BUT ! Diabaté scelle le sort de cette rencontre grâce à un tête croisée sur un bon service de Poko parti en contre-attaque. 2-4

 

 

Capture d’écran 2016-02-13 à 20.36.54

Les joueurs
Malgré la victoire, Bordeaux reste encore fragile. Deux nouveaux buts encaissés ce soir, c’est encore trop. Heureusement que l’équipe compte de bons atouts offensifs, qui ont fait la différence ce soir. Nous allons donc décortiquer les points forts et les points faibles de l’équipe ce soir, afin de mieux comprendre la physionomie du match.
Commençons avec le retour de Paul Bernardoni dans les cages. Pas grand-chose à se mettre sous la dent en début de match avec seulement deux ballons faciles à capter (9′ 15′). Un premier but encaissé sur coup-franc direct où il anticipe mal la trajectoire (44′). Le second est magnifiquement bien placé en lucarne, il n’y peut rien (58′). Pas encore de match référence pour lui, mais il doit persévérer. Surtout après les blessures/mises à pied de ses prédécesseurs..
En défense, Willy Sagnol a fait confiance à une autre recrue hivernale en la personne de Mathieu Debuchy. Excellent match de l’international français aussi bien défensivement (23′ 82′) qu’offensivement où il a été dans tous les bons coups sur son coté. Notamment à l’origine d’un débordement conclu par un centre (28′) et aussi d’une présence continue dans les combinaisons (25′ 51′). Un peu juste physiquement sur la fin, il prouve tout de même qu’il a encore le niveau pour accéder à l’Équipe de France. De l’autre coté, Maxime Poundjé enchaîne une seconde titularisation d’affilée avec la blessure de Contento. Il a beaucoup tenté avec son habituelle envie de bien faire. Pas beaucoup de déchet pour lui ce soir, il a plutôt bien réussi tout ce qu’il a fait que ce soit des défenses (55′ 87′) ou même des montées offensives (frappe 54′). Il confirme qu’on peut compter sur lui à son poste, c’est une bonne chose. En défense centrale, on retrouve un peu de solidité pour cette rencontre (Il faut l’avouer la paire d’anciens Briand-Erding n’a pas non plus posé trop de soucis). Frédéric Guilbert a encore rayonné par son aisance défensive et sa propreté dans les interventions (tacle 10′ 39′ 80′). A ses cotés, toujours le même acolyte, Cédric Yambéré qui tient la baraque plutôt bien lui aussi. Comme en témoigne cette défense en 1 contre 1 près du but (76′). Un exemple parmi tant d’autres (4′ 34′) qui confirme la belle prestation du jeune défenseur.
En sentinelle, le poste était attribué à Clément Chantôme. L’ancien parisien commence à vraiment s’affirmer en enchaînant les matchs pleins, comme celui de ce soir. Du jeu bien distillé vers l’avant, des bonnes récupérations (24′ 48′) et surtout un but très important (69′). Devant lui, au poste de relayeur, Jaroslav Plasil était présent dans le onze. Une performance intéressante de sa part avec un bon apport offensif dans la construction du jeu. Il a pas mal gratté de ballons et relancé vers l’avant. Une grosse alerte à la fin du match, après le choc avec Privat (93′) en espérant que les ligaments ne soient pas endommagés… André Poko retrouve, quant à lui, son poste de prédilection qui est au milieu de terrain. Il a prouvé à son coach qu’il avait eu raison de lui faire confiance en sortant une bonne prestation. Avec d’abord un travail de récupération sans répit récompensé par sa très bonne passe décisive enfin de match (88′).
Devant, Adam Ounas a réalisé un bon match lui aussi. Premier buteur (20′) pour mettre son équipe sur les bons rails, il a apporté sa vivacité et sa technique comme à son habitude. Une seconde grosse occasion (45′) qu’il négocie mal en butant sur Lossl. Sorti sur blessure (63′) et remplacé par Malcom. Sur l’autre aile, Diego Rolan a surement réalisé sa performance la plus aboutie de la saison. Il est à l’origine du premier but sur le centre (20′), il a marqué le second but (38′) et aussi passeur décisif sur le troisième but (67′). Vous l’aurez compris, il a été dans les bons coups dans le jeu. Mais le domaine où il est progresse le plus, c’est sûrement dans la maturité mentale. Il est en train de s’adjuger le poste de leader qui manque tant à cette équipe girondine. Autant dans le pressing, dans l’encouragement ou dans la motivation personnelle, il s’investit dans tout ce qu’il fait. Et ça fait plaisir. Remplacé par Vada (83′). En pointe, Cheick Diabaté a été préféré à Enzo Crivelli aligné en Coupe cette semaine. Pas beaucoup d’occasions pour lui, mais il a encore été d’une efficacité affolante. Passeur décisif (20′) et donc buteur en toute fin de match (88′). Une présence aérienne et une conservation de balle toujours aussi précieuses pour le joueur malien qui a pas fini de nous rendre de fiers services.
Pour les remplaçants, Valentin Vada a juste eu le temps de conserver la possession du ballon et de temporiser intelligemment. Malcom a apporté sa vitesse sur son coté et Thomas Touré n’a pas eu le temps d’exister.

 

 

Capture d’écran 2016-02-13 à 20.19.41

La feuille de match

 

 

Guingamp-Bordeaux
Samedi 13 février 2016 20 heures
Stade du Roudourou, Guingamp
26ème journée de Ligue1 2015-2016
Arbitre : Hakim BEN EL HADJ
Buts : Guigamp : Giresse (42′), Coco (58′) et Bordeaux : Ounas (18′), Rolan (37′), Chantôme (67′), Diabaté (88′)
Cartons jaunes : Guigamp : Privat (90′)
Cartons rouges : aucun
Guingamp : Lössl – Jacobsen – Sorbon (Angoua 60′) – Kerbrat – Daos Santos – Diallo – Coco (Blas 73′) – Salibur – Giresse – Briand – Erding (Diallo 70′)
Bordeaux : Bernardoni – Debuchy – Guilbert – Yambéré – Poundjé – Chantôme – Plasil(c) (Touré 93′) – Poko – Rolan (Vada 83′) – Diabaté – Ounas (Malcom 63′)

 

 

Capture d’écran 2016-02-13 à 21.20.40

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

 

Bernardoni : 4
Debuchy : 9
Guilbert : 7
Yambéré : 7
Poundjé : 6
Chantôme : 7
Poko : 7
Plasil : 6
Rolan : 8
Ounas : 8
Diabaté : 7

 

 

Capture d’écran 2016-02-13 à 21.28.29

 

 

Les stats d’après match

 

 

Guingamp-Bordeaux
Possession : 46%-54%
Tirs : 10-13
Tirs cadrés : 2-7
Passes : 350-417
Passes réussies : 71%-76%
Hors-jeux : 2-4
Corners : 4-4
Duels gagnés : 54-68
Fautes : 18-9