L’avant match de Francis. “Ramé… Anjou !”


 

Aussi, cette semaine aura été celle de la réflexion, changer carrément son fusil d’épaule mettre en place une nouvelle tactique dite offensive en produisant du jeu et faire enfin plaisir au public !

 

Ulrich Ramé et Pierre Espanol

 

A l’intérieur du groupe, tous les joueurs sont unanimes : ils désirent dès ce samedi soir contre Angers, assurer les trois points par du beau jeu et ainsi satisfaire leurs supporters  !

 

C’est l’objectif de cette soirée « Je pense que le public est en attente de jeu depuis le début de saison. Avec les joueurs disponibles, nous essaierons de trouver un équilibre entre défendre et attaquer. Il ne faut pas se tromper d’objectif. Il y a trois semaines, nous pensions au maintien. Maintenant il faut s’adapter à la situation et prendre les choses comme elles viennent. » prévient l’entraîneur girondin.

 

Pour se faire, il compte sur la nouvelle dynamique de ses hommes, des joueurs concernés pour qu’enfin, ils puissent évoluer sans pression du résultat car, libérés de leur soucis concernant le maintien pratiquement assuré grâce à ce petit point ramené de Marseille !…

 

Le beau jeu aura été au centre des conversations toute cette semaine, que se soit dans le vestiaire ou en dehors, en particulier des fidèles supporters le long de la main courante… qui ne comprennent toujours pas la disparition de Valentin Vada du cœur du jeu bordelais, lui qui semblait être un élément incontournable avant l’arrivée de …Ramé!…

 

Arambarri et Malcom dans le groupe

 

C’est sûr qu’il fallait stopper l’hémorragie et surtout assurer le maintien, telle était la priorité… le second étage de la fusée est maintenant en reconstruction afin de produire ou reproduite du jeu !

 

Une rencontre qui pourrait donc déboucher sur du grand spectacle offensif avec bien évidemment pour couronner le tout, de nombreux buts… pas très courant ce genre de scénario au Matmut Atlantique, mais les paroles sont des paroles il faut y ajouter maintenant les actes !

 

D’autant plus que l’adversaire est lui aussi rassuré de son maintient qui était son objectif en début de saison, Olivier Auriac formé au Girondins de Bordeaux qui fera le déplacement malgré son absence sur la feuille de match  : “C’est sûr ! si on nous avait dit qu’on décrocherait le maintien à sept journées de la fin, nous aurions signé des deux mains et même des deux pieds! C’est agréable de terminer le championnat sans cette pression et avec un tout autre objectif que le maintien. Cela change pas mal de choses”.

 

 

Cheik N’Doye

 

Quant à la tenue d’une belle rencontre entre les deux équipes, Olivier Auriac ne dit pas autre chose, il y croit : “On pourrait assister à un beau match, un peu débridé. Ce serait bien de produire du spectacle, de voir des buts. Les deux équipes n’ont pas grand-chose à jouer dans ce championnat si ce n’est finir à la meilleure place possible. Pour moi, il y aura de l’enthousiasme, l’envie de jouer. Cela peut nous donner un beau match !”.

 

 

Mangani

 

Pourtant, lors du week-end dernier, les deux équipes ont rendu des copies plutôt médiocres lors de leur confrontation contre Marseille pour les Girondins au Vélodrome, et pour le SCO en recevant le premier relégable le Gazelec d’Ajaccio… Un match pour le moins détestable au Vélodrome ,une rencontre pour laquelle de nombreux observateurs ont dénoncé le contenu avec une telle faiblesse que le temps de jeu leur a paru très très long ! Mais Bordeaux, bien organisé à défaut d’être flamboyant a ramené ce qu’il était venu cherché, à savoir le point du match nul, ce qui fît dire à l’entraîneur bordelais dans le vestiaire ‘je pense que le maintien est validé !’ ouf !…

 

 

La douceur ‘Angevine’…

 

 

 

 

Pour l’entraîneur du SCO rien ne sera facile sur la pelouse du Matmut , il faudra rendre une copie conforme à l’état d’esprit du club qui respire la douceur… “Ça va être l’objectif, sachant qu’on va jouer contre une équipe revigorée puisque ils sont eux aussi sauvés de la relégation… on a vu qu’ils avaient beaucoup plus de rigueur, sur le plan tactique d’abord mais aussi une grande débauche d’énergie de chaque joueur, assez visible lors des rencontres à l’extérieur contre Monaco et Marseille, jusqu’à en dégager une grande solidarité !”.

 

Puis il ajoute que chaque match est différent… il est difficile de comparer les rencontres disputées contre ce même adversaire, difficile de savoir ce qui va se passer ce soir car la forme des joueurs a également son importance… “nous, on va y aller avec détermination nous voulons encore démontrer des choses… on sait qu’ils ont de la qualité individuelle mais également un fort collectif qui est très difficile à bouger”

 

Sur les 3 derniers matches Angers est invaincu avec 2 victoires et un nul soit 7 points sur 9… 6 buts pour et un contre !…. A l’extérieur le SCO compte 6 victoires 2 nuls et 8 défaites sur 16 matches joués…

 

Le groupe retenu par S. Moulin :

Letellier, Petric – Andreu, Angoula, Bourillon, Thomas, Traoré – Benrahma, Bouka-Moutou, Capelle, Diers, Mangani, Ndoye, Saïss – Karanovic, Ketkéophomphone, Sunu, Yattara.

 

 

Les hommes de Ramé devront donc également se méfier tout en prenant le jeu à leur compte, ils doivent démontrer sur le terrain leurs bonnes dispositions morales qui seront nécessaires pour faire de ce rendez-vous, une belle rencontre… Pour nos Girondins la victoire est donc souhaitée d’autant plus que les trois dernières rencontres sur leur pelouse se sont soldées par trois matches nuls (Bastia1-1 , Ajaccio 1-1 et Nice 0-0)…

 

 

Valentin Vada, nombreux sont les supporters qui souhaitent son retour… afin de produire du jeu justement !

 

Le groupe Bordelais :

Bernardoni, Prior – Contento, Debuchy, Guilbert, Pablo, Poundjé, Sané – Arambarri, Plasil, Poko, Vada, Yambéré – Crivelli, Diabaté, Jussiê, Malcom, Rolan, Kiese Thelin, Touré.

 

Bon match à toutes et à tous…

Allez Bordeaux, Allez !….

 

L’équipe réserve de Patrick Battiston jouera sa rencontre de championnat contre Fleury-Mérogis en espérant qu’ils ‘s’évadent’ de la dernière place… c’est cet après-midi au stade Ste Germaine du Bouscat à 16 heures, équipe renforcée par Sertic, Pallois et Gajic…

 

 

Grégory Sertic