L’après-match. Bordeaux retombe dans ses travers à Toulouse


Pour ce derby de la Garonne, Bordeaux se déplaçait en terre toulousaine sur une pelouse qui n’était absolument pas à la hauteur. Néanmoins, les joueurs étaient prévenus, ils devaient miser sur les coups de pieds arrêtés ainsi que le jeu aérien pour réussir. Reste à voir laquelle des deux équipes s’est exprimée le mieux dans ce domaine….

 

 

La composition toulousaine :

 

Capture d’écran (159)

 

La composition bordelaise :

 

Capture d’écran (160)

 

 

Le fil de la rencontre

 

3ème minute : BUT ! Ouverture du score pour les toulousains. Diop reprend de la tête un coup de pied arrêté venant de la gauche et tiré par Trejo. 1-0.

5ème minute : Toivonen réalise une volée en arrière pour propulser le ballon au point de pénalty. Somalia devance Poundje et manque de doubler la mise de la tête.

8ème minute : Lancé en profondeur sur un ballon pourtant anodin à la base, Braithwaite se présente devant Prior mais Pallois revient bien et tacle sa tentative.

10ème minute : BUT ! Jullien marque le deuxième but, une nouvelle fois de la tête, et c’est fois-ci sur corner. Il a gagné son duel face à Guilbert, en difficulté dans ce domaine.

67ème minute : BUT ! Braithwaite marque à son tour sur un coup-franc tiré directement. 3-0.

78ème minute : Malcom trouve l’équerre de Lafont sur coup-franc direct.

82ème minute : BUT ! Lancé en profondeur par Pi, c’est une nouvelle fois Braithwaite qui est servi. Il crochète Guilbert dans la foulée avant de crucifier Prior lors d’un face à face. 4-0

90ème minute : BUT ! Réduction de l’écart pour les bordelais. Le nouvel entrant Kiese Thelin smashe un ballon centré par son capitaine Plasil.

 

 

Une rencontre qui ressemble malheureusement beaucoup trop à la saison passée. Des errances défensives, beaucoup trop de fragilité sur coups de pied arrêté et des transitions vers les attaquants trop souvent approximatives. Une fessée dans le derby tôt dans la saison qui devrait réveiller les joueurs et le staff, s’ils ne veulent pas vivre une saison cauchemardesque comme l’an passé… Passons désormais à l’analyse des joueurs, afin de mieux comprendre cette débâcle collective.

 

 

 

Photo IconSport
Photo IconSport

 

 

Les joueurs

 

Commençons par le portier girondin. Titularisé pour la deuxième fois de suite par Jocelyn Gourvennec, Jérôme Prior n’est pas exempt de tout reproche ce soir. Sur le premier but, sa sortie est trop tardive et laisse le but vide aux toulousains. Et sur le troisième, sa main n’est pas assez ferme et sa détente beaucoup trop faible pour espérer repousser le coup-franc de Braithwaite.

 

Sur les cotés, Youssouf Sabaly s’est montré assez actif offensivement, avec des centres (68’ 25’) ou encore des bonnes montées. Il a été à la hauteur des rares incursions bordelaises dans le camp adverse, c’est à souligner. Avec 80 ballons joués, il totalise le meilleur total de son équipe. Sur l’autre aile, on a beaucoup moins vu Maxime Poundjé. Très peu impliqué dans les montées et pas assez incisif dans les duels (devancé par Somalia 3’), mais il n’est pas à l’origine des buts encaissées par son équipe. Non, les défenseurs centraux sont certainement plus à montrer du doigt. Et particulièrement le pauvre Frédéric Guilbert qui est devancé sur les deux premiers buts par Jullien et Diop. Sur le dernier aussi, il prend l’eau sur le crochet du buteur toulousain. Une rencontre à oublier donc, lui qui devra tenir son rang en défense centrale la semaine prochaine aussi, à cause de la suspension de son acolyte Nicolas Pallois. Même constat pour lui, qui fut assez souvent dépassé par la vitesse adverse. Et ça s’est vu dans ses fautes, il récolte un jaune pour un accrochage à retardement et un autre pour s’être énervé. Un manque de sang froid qui lui vaudra un match sur le banc, voire plus. Sinon, coté terrain, le défenseur bordelais a bien défendu dans l’ensemble (retour 8’) et s’est appliqué dans les relances courtes (43’). Attention à ne pas abuser de ballons longs, surtout vu les attaquants alignés par son entraîneur et l’état de la pelouse.

 

Au milieu de terrain, les deux sentinelles ont eu beaucoup de mal à poser leur jeu. Ce fut illustré par les difficultés de Jaroslav Plasil durant ce match. Notre capitaine n’a pas existé dans l’entre jeu, et a souvent pénalisé son équipe en manquant de justesse technique. Il sauve son match grâce à une passe décisive (90′), mais n’oublions pas qu’il perd le ballon amenant le quatrième but toulousain. Jérémy Toulalan a lui aussi connu beaucoup de défaillances mais a comblé ce manque par un puissance physique à la hauteur. Ce qui lui a permis de récupérer plus de ballons et de porter son équipe vers l’avant. Tout est relatif bien sûr.. Il écopera d’un carton jaune en fin de match pour un accrochage (81’). Sur les cotés, Thomas Touré n’a fait qu’une mi-temps. Et heureusement pour nous. Le jeune bordelais n’a absolument rien apporté à son équipe. Il est remplacé par Ounas (46’). Malcom, quant à lui, a montré de belles choses. Tout d’abord, il a tenté sa chance que ce soit sur des frappes lointaines (14’) ou sur un coup franc direct (78’) où il trouve le poteau toulousain. Dans le jeu, il a su apporter un brin de vitesse par moment. Cependant, il n’a pas été assez suivi par ses partenaires, et ses efforts n’ont finalement rien donné.

 

En pointe, Jérémy Ménez a été titularisé d’entrée. Match très compliqué pour lui avec seulement 25 ballons touchés, il n’a pas eu le temps de s’exprimer comme il fallait. Remplacé par Kamano (69’). Difficile à juger, tout comme Diego Rolan qui n’a rien apporté. Il a su par moment bien conserver son ballon pour mieux distribuer (8’) sans se procurer d’action vers la cage adverse. Remplacé par Kiese Thelin (75’).

 

Du coté des remplaçants, Adam Ounas a débordé d’envie dès son entrée mais ses tentatives étaient beaucoup trop brouillonnes. 24 ballons perdus sur 40 touchés, c’est beaucoup trop. Il a été beaucoup trop personnel sur des actions où le jeu collectif s’imposait. Il a tout de même réussi quelques bons centres (46’ 64’). François Kamano a fait une bonne entrée. A l’aise techniquement, il s’est créé quelques fois de bons décalages sur des petits espaces. Le seul qui marque des points ce soir, c’est la surprise Isaac Kiese Thelin. Il profite de la blessure de Laborde et des matchs loupés des deux pointes pour faire son entrée en jeu à un quart d’heure de la fin. Bilan de la soirée : 4 ballons touchés et un but. Un choix peut-être plus judicieux à aligner au coup d’envoi pour Jocelyn Gourvennec vu l’état de la pelouse et la philosophie de jeu des Girondins. En attendant, les cartes seront plus redistribuées lors de la prochaine rencontre au niveau des atouts offensifs.

 

Photo IconSport
Photo IconSport

 

La feuille de match

 

Toulouse-Bordeaux
Samedi 20 août
Stadium, Toulouse
19258 spectateurs
2ème journée de Ligue 1
Arbitre : T. Chapron
Buts : Toulouse : Diop (4’), Jullien (10’), Braithwaite (67’ 82’) et Bordeaux : Thelin (90’)
Cartons jaunes : Toulouse : Yago (37’) et Bordeaux : Ménez (4’), Ounas (66’), Pallois (79’), Toulalan (80’)
Cartons rouges : Pallois (90’)

TFC : Lafont – Moubandjé, Jullien, Diop, Sylla – Blin, Cafaro, Somalia (Siriex 88’), Trejo (Edouard 85’) – Braithwaite (c), Toivonen (Pi 70’).
Remplaçants : Goicochea, Diop, Pi, Adou, Sirieix, Bodiger, Edouard

Bordeaux : Prior – Sabaly, Guilbert, Pallois, Poundjé – Toulalan, Plasil (c), Malcom, Touré (Ounas 46’) – Rolan (Thelin 75’), Ménez (Kamano 69’)
Remplaçants : Carrasso, Contento, Vada, Sertic, Kamano, Ounas, Kiese Thelin

 

 

Photo IconSport
Photo IconSport

 

 

Les notes Girondins4Ever

Prior : 1
Poundjé : 3
Pallois : 3
Guilbert : 2
Sabaly : 6
Plasil : 4
Toulalan : 5
Malcom : 6
Touré : 3 et Ounas : 4
Ménez : 2
Rolan : 2

 

 

Photo IconSport
Photo IconSport

 

Les stats d’après match

Toulouse-Bordeaux
Possession : 49%-51%
Tirs : 7-19
Tirs cadrés : 1-4
Passes réussies : 86%-84%
Hors-jeux : 0-1
Corners : 4-8
Fautes :  12-9

 

Stats LFP