L’après-match. Bordeaux n’en profite pas et rate une énième marche

AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT

Retour au championnat et nouveau match au Matmut Atlantique pour les Girondins, qui accueillaient le Stade Rennais. Suite à la défaite de l’Olympique de Marseille, la course à l’Europe était relancée et le club au scapulaire pouvait faire un très gros coup lors de cette 23ème journée de Ligue 1. Quasiment aucune absence, le probable retour de Carrasso, et les formes actuelles de nos jeunes joueurs : tous ces ingrédients forment un parfait mélange et un contexte idéal pour assister à un bon match et on l‘espère une belle victoire. Mais n’ayez crainte, Christian Gourcuff n’a jamais gagné à Bordeaux (Lescure et Matmut compris, quatre nuls et six défaites). Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition bordelaise :

 

La composition rennaise :

 

Le fil de la rencontre

 

22ème minute : Amalfitano est servi dans la surface. Il croise sa frappe et met à contribution Carrasso.

43ème minute : Sio part en profondeur, crochète Carrasso et frappe au but. Lewczuk sauve son équipe de la tête.

56ème minute : BUT ! Gajic centre, personne ne reprend, sauf Ménez qui trompe Costil entre les jambes. 1-0.

57ème minute : Contre rennais, Sio déborde et centre en retrait pour Gourcuff. Sa reprise est au-dessus.

70ème minute : BUT ! Baal adresse un bon centre au premier poteau pour Gourcuff qui trompe Carrasso d’une tête plongeante. 1-1.

75ème minute : Contre attaque éclair bordelaise. Ménez centre, Malcom laisse passer, pour Laborde seul au second. L’attaquant bordelais ferme trop son pied et trouve le petit filet de Costil.

77ème minute : Baal redépose un centre pour Sio, laissé tout seul, mais qui ne cadre pas de la tête.

83ème minute : Sio dépose Toulalan pour adresser un centre au point de penalty. Diakhaby voit sa tentative contrée par Pellenard.

87ème minute : Ménez se joue de Gnagnon, pour aller défier la défense rennaise. Il crochète et tente sa chance, mais celle-ci est repoussée par la main très ferme de Costil. Le ballon termine sa course sur la barre.

90ème minute : Dernière action bordelaise. Ménez est servi sur le côté, il percute de nouveau et tente sa chance du plat du pied. Il trouve le poteau et personne n’est là pour reprendre. Il est de toute façon signalé (à tort) hors-jeu.

 

L’occasion était parfaite, et comme à son habitude, Bordeaux ne l’a pas saisie. A la maison et face à une équipe difficulté, les Girondins ont refusé le jeu pendant 45 minutes avant de se réveiller et de concéder qu’un pauvre match nul. L’Europe est toujours en ligne de mire, mais plus pour longtemps si on continue sur cette lancée… Analysons joueur par joueur, les tops et les flops de cette rencontre, pour le coup assez rageante.

 

 

 

Les joueurs

 

Dans les cages, Cédric Carrasso enchaîne une seconde titularisation cette semaine, après Dijon mardi. Sur la seule occasion rennaise de la première mi-temps, il est présent pour détourner la frappe croisée d’Amalfitano (23’). Dans le second acte, il se montre rassurant dans les airs par quelques interventions (63’ 68’ 74’) avant de craquer à bout portant devant Gourcuff (60’). Une partie correcte pour celui qui est attendu comme le messie par les supporters.

 

Sur le coté droit de la défense bordelaise, on retrouve Milan Gajic. Il met en lumière sa toute petite performance par une passe décisive pour Ménez sur l’unique but bordelais (54’). Pas vraiment de projection vers l’avant, mais une défense solide et sérieuse à coté de cela (2’ 80’). Sur l’autre ailé, Théo Pellenard a été en difficulté par moments. Pris dans pas mal de duels, il a manqué d’aplomb pour faire face aux solides attaquants rennais. Malgré ces points négatifs, il a su s’interposer à des moments tendus, comme sur ce centre pour Diakhaby (83’). En défense centrale, c’est toujours aussi compliqué pour Nicolas Pallois. Les semaines se suivent, et il n’a toujours pas appris à relancer proprement (14’). Encore pire sur ce match, il a défendu comme un plot en se faisant prendre de nombreuses fois. S’il continue à produire ce genre de prestation et que la recrue à son poste s’adapte bien (cf : Vukasin Jovanovic), il ne va pas rester longtemps titulaire. Il écope d’un carton jaune (79’). A ses cotés au début de la rencontre, Igor Lewzcuk n’a pas non plus rayonné par sa sérénité. A peine meilleur dans l’anticipation, il a sauvé les siens sur quelques actions et notamment devant Sio qui tire dans le but vide après avoir dribblé Carrasso (44’). Il sort sur blessure juste après et est remplacé par Sankharé (45’).

 

Au milieu de terrain, c’est une grosse catastrophe. Le moins pire des trois, ça reste Jérémy Toulalan. Il est une nouvelle fois à l’origine des principales récupérations bordelaises (1’ 30’ 54’) et des premières relances. Mais il n’a pas eu l’aura similaire que sur ses précédentes sorties. Encore pire au poste de défenseur central après la sortie de Lewzcuk où il s’est fait prendre de vitesse de nombreuses fois (dont un grand pont de Sio 83’). Jaroslav Plasil est le capitaine d’un voilier bien mal embarqué dans ce match. Complètement perdu et transparent, il n’a touché que 29 ballons en 90 minutes. Cette statistique est plus que significative. C’est beaucoup trop peu. Tout comme Valentin Vada, qui n’a pas existé dans le cœur du jeu. Aucune projection, aucune combinaison et aucune envie dans le pressing. Rien d’autre à dire, tout est résumé. Remplacé par Rolan (72’).

 

Mais attendez, ce ne sont pas les seuls et encore moins les pires. Adam Ounas a été littéralement mauvais. Des transmissions ratées, des mauvais choix de passe, des duels perdus au physique (23’ 31’) et c’est une nouvelle désillusion pour l’international algérien. Remplacé par Malcom (52’) qu’il aurait dû regarder jouer au lieu de rentrer directement au vestiaire. Sur l’autre aile, c’est la titularisation de Jérémy Ménez après sa très bonne rentrée en Coupe de France face à Dijon ce mardi. Actif aussi bien défensivement qu’offensivement, il s’est mis dans le rythme tout au long de la partie. Il a su se montrer juste dans les moments importants, et délivrer de bons ballons. Et surtout, être placé au bon endroit et au bon moment, comme sur son but (54’). Il est tout prêt de signer un doublé, mais Costil sort le grand jeu devant lui (87’). En pointe, Gaëtan Laborde a beaucoup donné mais trop souvent dans le vide. Très peu servi, il a du s’en remettre à son jeu de conservation et de déviation. Il s’est procuré qu’une seule occasion, qu’il propulse dans le petit filet rennais par précipitation (75’).

 

Au niveau de remplaçants, Younousse Sankharé a fait des débuts remarquables dans l’entrejeu, amenant présence physique et justesse technique. A noter qu’il lâche tout de même le marquage sur Gourcuff sur l’égalisation (70’). Malcom a fait une entrée tonitruante. Il a changé la physionomie de la rencontre, rien que ça. De par sa capacité de percussion et sa vitesse, il a fait un bien fou à notre équipe. Diego Rolan n’a pas vraiment eu le temps de s’exprimer en fin de rencontre.

 

 

 

La feuille de match

Bordeaux-Rennes
Samedi 4 février 2017 à 20 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
23ème journée de Ligue1 2016-2017
16 588 spectateurs
Arbitre : DESIAGE Sébastien
Buts : Bordeaux: Ménez (56’) et Rennes : Gourcuff (70’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Pallois (79’) et Rennes : Baal (23’)
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Carrasso – Gajic, Lewczuk (Sankharé 43’), Pallois, Pellenard – Toulalan, Vada (Rolan 72’), Plasil (c) – Ounas (Malcom 52’), Ménez, Laborde.
Les remplaçants : Prior, Sabaly, Arambarri, Sankharé, Rolan, Kamano, Malcom.

Rennes : Costil – Danzé (c), Mendes (Bensebaini 76’), Gnagnon, Baal – Prcic, André, Amalfitano, Kalulu (Diakhaby 63’)- Gourcuff (Said 87’), Sio.
Les remplaçants : Gertmonas, Bensebaini, Fernandes, Chantôme, Hunou, Said, Diakhaby.

 

 

Les notes Girondins4Ever

Carrasso : 6
Gajic : 4
Pallois : 2
Lewzcuk : 4 et Sankharé : 5
Pellenard : 5
Toulalan : 6
Vada : 4
Plasil : 3
Ounas : 2
Laborde : 4
Ménez : 7

 

Bordelais du match G4E : Ménez

 

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Rennes
Possession : 45%-55%
Tirs : 10-18
Tirs cadrés : 3-4
Passes réussies : 71%-85%
Hors-jeux : 6-2
Corners : 1-7
Centres : 8-29
Fautes : 11-8

 

Stats LFP, Screens G4E et Image de une AFP