L’avant match. L’envol, c’est pour Caen ?


Après l’échec de la passe de trois face à Rennes samedi dernier, Bordeaux peine à confirmer et à s’installer dans les hauteurs du classement. En revanche, le Stade Malherbe de Caen lui est bien ancré dans les profondeurs du classement mais sa victoire face à Guingamp samedi laisse présager un horizon plus clément. De plus, les Girondins seraient bien inspirés de gagner aujourd’hui avant le match qui se profile vendredi face au PSG. Alors, pour qui sera l’envol ?

 

L’effectif caennais

Orphelin de son buteur après le départ d’Andy Delort aux Tigres de Monterrey puis plus récemment à Toulouse, le Stade Malherbe de Caen a toujours un peu de mal à tuer ses matches. Capables du pire (défaite 1-0 contre Nantes), comme du meilleur (victoire 3-2 face à Lyon), les caennais, à la différence de l’année dernière, n’ont pas encore trouvé leur stabilité. Si leur buteur, Ivan Santini en est tout de même à 10 buts, c’est le seul joueur qui arrive à tirer son épingle du jeu, avec Rémy Vercoutre dont nous parlerons plus bas. En comparaison, l’an dernier, Andy Delort avait marqué 12 buts, mais les caennais avaient une maitrise de leur adversaire, ainsi qu’une défense plus solide. En effet, la saison passée, après la 23ème journée de Ligue 1, Caen avait encaissé 28 buts, faisant d’elle la 9ème défense de Ligue 1 tandis que cette saison ils en sont déjà à 36 buts encaissés, 17ème au classement en Ligue 1. Assez inexplicable quand on sait que Caen a gardé la même défense centrale, à savoir Alaeddine Yahia et Damien Da Silva.

 

L’effectif complet : 

Gardiens : Rémy Vercoutre, Paul Reulet, Mathieu Dreyer

Défenseurs : Alaedinne Yahia, Syad Ben Youssef, Emmanuel Imorou, Frédéric Guilbert, Chaker Alhadhur, Damien Da Silva, Mouhamadou Dabo, Romain Genevois

Milieux : Jordan Adéoti, Vincent Bessat, Jonathan Delaplace, Ismaël Diomandé, Julien Féret, Steed Malbranque, Nicolas Seube, Jean-Victor Makengo, Jordan Leborgne

Attaquants : Ivan Santini, Hervé Bazile, Yann Karamoh, Jeff Louis, Pape Sans, Ronny Rodelin

 

 

Le match aller

Le match aller avait abouti sur un triste 0-0. Une semaine après avoir perdu face à Angers à domicile, les Bordelais souhaitaient se rassurer à la maison et n’ont pas tenté grand-chose. On aurait pu espérer une victoire à la dernière minute, mais Igor Lewczuk a vu sa tête arrêtée sur la ligne par Rémy Vercoutre. Si c’est toujours mieux que l’année dernière où Bordeaux avait pris l’eau en perdant 4 à 1, cette piètre prestation ainsi que celle face à Angers précédemment a assombri l’horizon bordelais et aussi caché la victoire face à Lyon au Parc OL (1-3). Les cauchemars de revivre la saison dernière sont vite réapparus, et n’ont pas semblé s’estomper depuis.

 

 

Dans quelles conditions les caennais nous recevront-ils ? 

Outre Frédéric Guilbert qui ne disputera pas ce match face au club avec lequel il est sous contrat jusqu’en Juin 2019, Patrice Garande, l’entraineur normand dispose de toutes ses forces pour affronter les Girondins de Bordeaux. Un peu comme Jocelyn Gourvennec, qui devra néanmoins se passer d’Adam Ounas et d’Igor Lewczuk, blessés.

 

 

Qui est le meilleur joueur caennais ?

Le joueur qui est une valeur sûre de l’effectif caennais et sur lequel Patrice Garande peut compter, c’est le gardien Rémy Vercoutre. 5ème gardien de Ligue 1 avec 5,72 de moyenne, c’est de loin le joueur le plus important de l’effectif. Que ce soit en match où il est très souvent décisif ou alors en dehors car c’est un cadre, il est également capitaine en l’absence de Julien Féret. Récemment, lors de leur victoire face à Guingamp, il fut l’auteur de 4 arrêts décisifs. Les spécialistes s’accordent tous là-dessus, quand un gardien est dans une forme monumentale, le moral de l’équipe est en hausse, à l’inverse de celui des adversaires. Si cette saison, son équipe est plus friable défensivement, c’est la faute de sa défense, qui le laisse souvent dans des postures pas très confortables. C’est un des seuls de l’effectif, avec Féret et Santini à être la grande satisfaction de cette saison pour ce gardien de bientôt 38 ans.

 

 

Qu’en pensent les supporters adverses ?

Peu d’interactions que ce soit sur les forums ou sur Facebook. Parmi les quelques commentaires trouvés, en voici un (tout) petit florilège.

Lolo T. : “Ça va être chaud mais ne pas perdre…“.

Thomas L. : “Guilbert absent, ça va faire mal“.

 

 

Photo SMC, Stats LFP et l’Equipe