L’après-match. Solide et conquérant, Bordeaux récolte un point face à Lyon

AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH


Ce match face à Lyon était un tournant pour la fin de saison de notre équipe. Soit nos rêves s’élargissaient encore plus en cas de victoire, voyant l’écart se réduire à un petit point avec notre adversaire du soir (sans compter le match en retard de l’OL face à Metz). Soit on redescendait sur terre en cas de défaite, car il faut l’avouer que tous ces petits jeunes nous mettent sur un petit nuage depuis maintenant deux mois. Deux excellentes séries se rencontraient au Matmut. Une allait forcément s’arrêter. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition bordelaise :

 

La composition lyonnaise :

 

Les buts

 

17ème minute : BUT ! Après un bon jaillissement de Contento et une relance de Sankharé, Kamano percute et prend de la vitesse sur son coté. Il glisse ensuite dans l’intervalle à Vada qui trompe Lopes dans la foulée. C’est parfait. 1-0.

78ème minute : BUT ! Sur un coup-franc excentré, Valbuena dépose un centre sur la tête de Mammana. 1-1.

 

Après avoir bien débuté et ouvert le score très rapidement, les Girondins n’ont pas réussi à enfoncer le clou et encaissent logiquement l’égalisation en fin de match. Certes, il y a eu de nombreux faits de match qui entachent la physionomie de la rencontre, mais cela fait partie du foot. Les faits sont là, et Bordeaux a réalisé un très grand match face à une grosse écurie française. Le constat est sans appel, l’équipe est en très nette progression. Analysons tout cela dans l’analyse des joueurs.

 

 

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso (6/10) : Seulement deux tirs cadrés pour les lyonnais dans cette rencontre, donc ce n’est pas facile de le juger. Le premier est sorti par une parade magnifique du portier devant Depay (28’). Le second est le but de Mammana où il ne peut rien faire dans le domaine aérien et surtout à bout portant (78’).

Milan Gajic (6/10) : Le latéral droit a été très bon défensivement, en ne perdant quasiment aucun de ses duels (7’ 32’ 67’). De l’autre coté du terrain, il a souvent tenté (27’ 62’) sans vraiment inquiéter la défense lyonnaise mais il a bien accompagné Malcom dans les contres. Il écope d’un carton jaune (26’).

Nicolas Pallois (6/10) : Match sérieux du défenseur central bordelais. De l’autorité dans les duels (21’), de l’anticipation (29’ 68’) et des sauvetages au dernier moment (devant Lacazette 75’) ont illustré la bonne prestation du joueur. Il manque encore un peu de présence dans le domaine aérien, à l’image du but encaissé ou de la tête de Diakhaby plus tôt dans le match. Il écope d’un carton jaune (90’).

Vukasin Jovanovic (4/10) : L’autre défenseur central a quant à lui était un peu en-dessous. Dès la 9ème minute de jeu, il perd un ballon important à l’entrée de la surface et laisse filer Lacazette au but, sans conséquence heureusement. Il manque lui aussi d’impact dans les airs, ce qui nous aurait beaucoup aidé sur ce match. A coté de cela, il s’est néanmoins imposé à quelques reprises devant les attaquants lyonnais (13’ 16’). Il écope d’un carton jaune (36’).

Diego Contento (7/10) : Le latéral allemand confirme sa très bonne forme actuelle. Agressif et présent dans les duels (15’ 32’ 47’ 52’ 67’), il s’est montré intraitable sur son coté. Intéressant aussi dans les premières relances et dans les combinaisons amenant les offensives de son équipe.

Jérémy Toulalan (7/10) : La sentinelle bordelaise retrouvait son ancien club, l’Olympique Lyonnais. Et il ne leur a pas fait de cadeaux. Toujours aussi dominateur dans l’entre-jeu (2’ 9’ 12’ 68’), il a su combiner anticipation et détermination pour gérer son bloc équipe. Malheureusement, il se blesse en fin de première période et reste handicapé tout le reste du match. Son mental de guerrier le garde toujours aussi efficace et il n’est remplacé qu’à la 79ème minute par Plasil.

Valentin Vada (9/10) : Avec un total de 54 ballons touchés (plus haut total de son équipe), le jeune argentin aurait été la véritable place tournante de son équipe. Buteur pour la troisième fois de la saison (15’), il permet à son équipe d’ouvrir le score et d’empocher le point du match nul. Il écope d’un carton jaune (57’). Il a aussi acté lors des attaques bordelaises, en cadrant une seconde frappe (55’). Il est remplacé par Ménez (83’).

Younousse Sankharé (7/10) : Il a lui aussi été très important dans la stabilité bordelaise. Véritable travailleur de l’ombre, il a usé de sa technique et de son expérience pour orienter parfaitement le jeu de son équipe (récupération haute et lancement de jeu 44’, passe dans l’intervalle 60’).

Malcom (7/10) : Percutant, dribbleur fou et rapide, le brésilien a posé beaucoup de difficultés à la défense lyonnaise. La preuve, il aurait du obtenir un penalty pour une faute de Diakhaby que l’arbitre ne siffle pas (39’). Pire encore, il écope d’un carton jaune pour simulation. L’arbitrage en France, c’est une véritable œuvre d’art. Sinon, à coté de cela, il reste toujours aussi précieux dans la projection rapide en contre et par le biais de sa qualité de centre.

François Kamano (7/10) : Dans le même registre que son acolyte sur l’autre aile, sa capacité de percussion et de prise de risques a servi aux Girondins. Il a tenté sa chance à trois reprises (2’ 8’ 60’), en jouant les coups tout seul à chaque fois (parfois même un peu trop individualiste ?). Une chose est sure, il a fait preuve de beaucoup d’altruisme pour délivrer une passe décisive pour Vada sur l’unique but bordelais (15’).

Gaëtan Laborde (7/10) : Pour finir, notre buteur acharné a une nouvelle fois beaucoup donné sur le front de l’attaque. Son ciseau passe juste au dessus en première mi-temps (35’) et sa deuxième tentative est repoussée par Lopes (67’). En bref, le jeune joueur est toujours aussi important dans son rôle de pivot en excellant dans le jeu dos au but et dans les remises.

 

Au niveau des remplaçants, il n’y a pas eu de grandes intentions ni de motivation. Jérémy Ménez a eu un ballon à jouer, et son centre a fini derrière le but. De son coté, Jaroslav Plasil n’a quasiment pas touché de ballons (sept en un quart d’heure dont deux perdus) et n’a rien apporté.

 

Tops : Contento, Vada, Laborde, Paire Kamano-Malcom.

Flops : Jovanovic, l‘envie des deux entrants Ménez et Plasil.

 

 

La feuille de match

 

Bordeaux-Lyon
Vendredi 3 mars 2017 à 20 heures 45
Stade Matmut Atlantique, Bordeaux
28ème journée de championnat de Ligue 1 2016-2017
31 511 spectateurs
Arbitre : Frank SCHNEIDER
Buts : Bordeaux : Vada (17’) et Lyon : Mammana (78’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Gajic (25’), Jovanovic (36’), Toulalan (57’), Pallois (89’) et Lyon : Morel (3’), Gonalons (21’), Valbuena (84’), Ferri (89’)
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Carrasso – Gajic, Jovanovic, Pallois, Contento – Vada (Ménez 83’), Toulalan (Plasil 79’), Sankharé – Malcom, Laborde, Kamano.
Les remplaçants : Prior, Lewzcuk, Pellenard, Ounas, Plasil, Ménez, Rolan.

Lyon : Lopes – Morel, Mammana, Diakhaby, Rafael – Tousart, Gonalons (Valbuena 59’), Tolisso – Fékir (Cornet 63’), Lacazette, Depay (Ferri 83’).
Les remplaçants : Gorgelin, Yanga-Mbiwa, Jallet, Ferri, Darder, Cornet, Valbuena.

 

 

 

 

Les stats d’après match

 

Bordeaux-Lyon
Possession : 41%-59%
Tirs : 14-13
Tirs cadrés : 4-2
Passes réussies : 75%-84%
Hors-jeux : 0-1
Corners : 5-4
Centres : 22-21
Fautes : 21-17

 

Stats LFP, screens G4E et Image de Une AFP