L’avant match. Des Aiglons à portée de tir ?


Actuel troisième de Ligue 1, l’OGC Nice est en train de réaliser une de ses plus belles saisons depuis leur titre en… 1959. Si ce fut une décennie faste pour eux avec 4 titres de champions de France (1951, 1952, 1956 et 1959), et depuis les quadruples champions de France peinent à remporter des trophées. Si la saison actuelle ne se déroule absolument pas dans le même contexte qu’il y a 60 ans, la performance de Nice, dixième budget de Ligue 1 est tout bonnement impressionnante. Bienvenue dans notre avant match.

 

 

L’effectif niçois

Alors que, comme vu ci-dessus, les niçois ne possèdent que le 10ème budget de notre championnat, ils ont tout de même réussi à convaincre Dante, Younes Belhanda ou encore Mario Balotelli. Même si le dernier joueur cité n’est pas au top de sa forme et semble choisir ses matches, il a tout de même marqué 10 buts en 17 rencontres, tous marqués à domicile. Il n’est également plus très loin d’Alassane Pléa, qui est à 11 buts et qui est blessé jusqu’à la fin de la saison. Si les recrues niçoises sont appréciées sur la Côte d’Azur, certains titulaires indiscutables de l’an dernier sous l’ère Puel ne jouent pas ou peu. C’est notamment le cas de Vincent Koziello. A l’approche de la 31ème journée du championnat, il n’a disputé que 19 matches. L’an dernier, il a disputé 35 matches en Ligue 1. Est-ce la preuve de la concurrence rude au sein de l’effectif ? Pourtant, même avec la blessure de Cyprien dont il aurait pu profiter, il n’est toujours que remplaçant, avec 5 petites minutes jouées sur les 5 derniers matches. Un effectif talentueux et donc très compétitif avec beaucoup de concurrence, ce qui fait la force de cette équipe.

 

 

Le match aller

Une semaine après leur défaite en huitième de finale de la Coupe de Ligue perdue 3-2 en Gironde, les niçois s’y redéplacent, mais cette fois-ci en Ligue 1. Dans un match où Ménez et Toulalan ont été impeccables, l’occasion est belle pour les Girondins de finir l’année 2016, sur une bonne note. On s’attendait à un match rythmé et intense, et nous n’avons pas été déçus, malgré le score nul et vierge à la fin du match. Dans un match où Rolan a touché le poteau sur une madjer et où Balotelli puis Belhanda ont été expulsés en fin de match, ce fut un vrai bon match, de temps en temps âpre, où les deux équipes auraient pu l’emporter. D’après Jocelyn Gourvennec, ce match fut une sorte de déclencheur pour les joueurs, ayant réussi à tenir tête au leader du championnat. La suite, on la connait, seulement deux défaites depuis ce match en Ligue 1, face au PSG puis Monaco, et Bordeaux est la troisième meilleure équipe du championnat en 2017, pour le moment. Et si l’OGC Nice portait une nouvelle fois chance aux bordelais ?

 

 

Qui est le meilleur niçois ?

Exit Cyprien, exit Pléa, les niçois ont perdu leurs deux meilleurs éléments cette saison. Ajoutons à cela l’inefficacité de Balotelli lors des matches à l’extérieur, les niçois marquent le pas dans la course au titre, et semblent se diriger vers une place sur le podium. Nous allons donc consacrer cette rubrique à Jean-Mickaël Seri. Celui qui est tout fraîchement marié, est un milieu de terrain convoité, par l’OM notamment. L’international ivoirien a commencé sa carrière assez tard si l’on compare son parcours à celui qui peut être qualifié de “normal”. A tout juste 25 ans, il a commencé sa carrière il y a 3 ans, dans le club portugais de Paços de Ferreira. Arrivé à Nice l’an dernier, il a disputé les 37 matches de Ligue 1 avec 3 buts au compteur. Aujourd’hui, il en est déjà à 4 buts, dont celui magnifique face à Nantes lors de la 30ème journée. Sans Seri, Nice n’a fait que 3 matches nuls, et dans le quotidien l’Equipe, il est 7ème du classement cumulé avec la note moyenne de 6,04. Il est le co-meilleur passeur de Ligue 1 avec 9 passes décisives, à égalité avec Sanson, mais Seri a moins de temps de jeu (2262 contre 2384). Propre.

 

Photo : OGC Nice

 

Qu’en pensent les supporters niçois ?

Russkaya7Sila : “Match très difficile, contre une équipe de Bordeaux qui a élevé son niveau de jeu, et qui nous est supérieure en ce moment (oui oui). Ca va être un gros test. Victoire impérative pour ne pas avoir à se chier dessus jusqu’à la fin de la saison“.

Nissa 1904 : “On perd“. Belle analyse !

Angelus : “Le match aller m’a laissé un goût amer, pulvérisons ces tocards“.

Lakota : “On les presse comme le raisin et on les renvoie à leurs chères études sur comment déguster une raclée, spécialité qui nous a fait défaut ces derniers temps“.

Pitchoun Nissart : “On les poutre les sacs à vin 3 à 0“.

Paillasou : “Nous n’avons plus le droit à l’erreur alors que nous entamons le sprint final, c’est la victoire et les 3 points“.

 

 

Les chiffres de la rencontre

1. Bordeaux fut la première équipe à s’imposer à l’Allianz Riviera, c’était lors de la saison 2013-2014. Après 3 victoires de suite, les Aiglons s’inclinent contre Bordeaux sur le score de 2-1. Grégory Sertic est par ailleurs le premier joueur à marquer dans ce stade en tant qu’adversaire, but splendide que vous pouvez revoir en cliquant ICI.

0. Nice n’a jamais perdu dans son stade cette saison.

10. C’est le nombre de buts marqués par Mario Balotelli cette saison, tous à domicile.

6. C’est le plus grand nombre de buts marqués par Nice à domicile. C’était la saison dernière face à Bordeaux. C’est aussi sa plus large victoire dans son nouveau stade.

2. Bordeaux a remporté deux de ses trois matches à l’Allianz Riviera, seule équipe avec le PSG et Lyon.