L’après-match. Des bordelais dramatiques se font sortir de la Ligue Europa


Nous y sommes désormais. Voici le match retour entre les hongrois de Videoton et les Girondins de Bordeaux, pour le compte du troisième tour préliminaire d’Europa League. Une rencontre très importante pour le début de saison girondin, où les joueurs n’ont bien entendu pas le droit à l’erreur. Victoire obligatoire. Comme d’habitude, bienvenue dans notre après-match.

 

La composition hongroise :

 

La composition bordelaise :

 

Les buts

 

45ème minute : BUT ! Sur le dernier corner de cette première mi-temps, le latéral hongrois Stopira se dégage du marquage de Laborde et claque une tête. Sabaly est trop court et avec l’aide du poteau, il ouvre la marque. 1-0.

 

 

Bordeaux est éliminé de la compétition par Videoton. Cette phrase était inimaginable lors du tirage aux sort, et pourtant si. Une équipe girondine complètement à coté de la plaque. Une performance honteuse et indigne d’un standing européen. Les joueurs n’étaient pas prêts tout simplement. Et pour analyser cela, place à l’analyse joueur par joueur.

 

 

 

Les joueurs

 

 

Benoît Costil (7/10) : C’est simple, il est seul à être irréprochable sur ce match. Il sauve son équipe du naufrage par trois fois : une première en début de match de Scepovic (3’), sur une lourde frappe de Szolnoki (45’) et surtout en face à face devant Henty tout seul (69’). A coté de cela, il a réalisé de nombreuses sorties hors de sa surface et des prises de balle, qui ont à chaque fois rassuré son camp. Malheureusement, il a dû se trouver bien seul à bord du navire, qui a coulé au fil de la soirée. Il encaisse le seul but de la rencontre sur un poteau rentrant (45′), imparable.

 

 

Youssouf Sabaly (1/10) : Il est auteur d’un bon début de match en terme offensif, malgré que son équipe prenne complètement l’eau. Il a réalisé quelques bonnes montées, souvent aidé par Malcom (21’). Mais la plus grosse erreur provient de lui, puisqu’il écope d’un carton rouge (46’) dès le début de la seconde mi-temps ce qui n’a pas arrangé les affaires girondines.

Milan Gajic (2/10) : Il n’a absolument pas pesé sur la défense hongroise et n’a pas vraiment su combiner sur son coté. Sa seule excuse étant qu’il n’a pas été positionné sur son bon coté au coup d’envoi. Suite à l’exclusion de Sabaly, il a retrouvé son coté et ça n’a pas franchement changé les choses. Très décevant venant d’un remplaçant habituel qui aurait pu gagner des points.

Igor Lewczuk (0/10) : Lamentable, dépassé, lent, pas bon. Les adjectifs sont nombreux lorsque l’on caractérise la performance de l’international polonais. Il n’a pas été assez imposant dans les duels, n’a pas bien relancé et n’a surtout pas bien communiqué avec son compère de défense centrale. Très très mauvais et ça n’annonce rien de bon pour la saison à venir.

Jérémy Toulalan (1/10) : Dominant d’habitude, le taulier bordelais a semblé complètement pris de vitesse par les attaquants hongrois (loupe sa tête et offre une occasion 49’ et un contre un perdu face à Henty 69’) et par l’événement. Lui qui a tant que capes internationales, c’est très dommageable. Il n’a pas su porter son équipe dans cette difficile épreuve.

 

 

Jaroslav Plasil (0/10) : Le milieu de terrain bordelais n’a pas été à la hauteur lui non plus, et c’est en partie à cause du tchèque. Titularisé à la place d’Arambarri en sentinelle, il s’est fait dominer dans l’entre-jeu et n’a pas su projeter son équipe vers l’avant. Les années commencent à peser dans les jambes… Remplacé par Touré (77’).

Valentin Vada (1/10) : Lui n’a pas l’excuse des années par contre, et il a été tout aussi mauvais. Aucun ballon vers l’avant, pas de conviction, très peu de ballons grattés (17’), et c’est très logiquement que le coach le fait sortir à la pause. En panne de solutions, il loupe sa chance (avec Lerager malade) de prouver son niveau au coach. C’est bien raté.

Remplacé par Alexandre Mendy (2/10) : Il a apporté un petit quelque chose en attaque. Puissance, combativité, et il a surtout amené un poil de danger. L’un des moins pires, et encore c’est très léger. Car il ne s’est pas créé d’occasions franches en une mi-temps complète, sur ce n’est une frappe trop croisée.

Younousse Sankharé (2/10) : Il est le meilleur des trois milieux, mais ça reste pas fameux du tout. Il a très légèrement plus remonté le ballon et a transmis quelques bonnes passes. Une frappe enroulée pied gauche juste à coté est à signaler (72’). Bien en-dessous de sa performance à l’aller, mais il n’est pas le seul…

 

 

Malcom (1/10) : On a très peu vu le petit brésilien sur cette rencontre. Effacé, il n’a pas créé le danger comme à son habitude. Une seule frappe à coté (10’) et un seul déboulé à l’entrée de la surface (71’) sont à mettre à son actif. Très décevant aussi pour celui que l’on juge comme une future pépite d’un gros club. En attendant, il ne jouera pas l’Europe cette saison non plus…

François Kamano (1/10) ; Tout comme son compère sur l’aile, il a été invisible tout le long du match. Une frappe au-dessus (36’) et quatre passements de jambes (60’) et puis c’est TOUT. Bien maigre nous direz-vous ? Et vous avez bien raison, c’est même minable.

Gaëtan Laborde (0/10) : A la pointe de l’attaque bordelaise, le jeune joueur n’a pas existé non plus. Bien pire, il a réalisé des erreurs qui ont coûté cher à son équipe. Il loupe une tête toute faite à bout portant (37’) et n’est pas au marquage sur Stopira lors de l’ouverture du score (45’). Une double action ratée qui est lourde de conséquence pour les bordelais. Remplacé par Contento (49′)

 

 

Au niveau des remplaçants,  c’est au tour de Diego Contento maintenant… Deux bons retours (74’ 78’) mais à coté de ça il ne sait absolument pas centrer et ses passes ne servent à rien. Tout simplement. Pour ce qui est de Thomas Touré, il est entré beaucoup trop tard pour juger sa performance. Il a tiré un bon coup-franc, repoussé par le gardien hongrois (83’).

 

 

La feuille de match

 

Videoton-Bordeaux
Jeudi 3 août 2017 à 19 heures
Pancho stadium à Felcsut
3ème tour préliminaire retour d’Europa League
Arbitre : Christian Dingert (GER)
Buts : Videoton : Stopira (45’)
Cartons jaunes : Videoton : Szolnoki (7’), Fiola (23’), Varga (60’) , Suljic (82’), Juhasz (82’) et Bordeaux : Sabaly (40’), Plasil (49’), Lewczuk (83’)
Cartons rouges : Videoton : Varga (68’) Bordeaux : Sabaly (46’)
BORDEAUX : Costil – Sabaly, Toulalan (c), Lewczuk, Gajic – Vada (Mendy 46’), Plasil (Touré 76’), Sankharé – Malcom, Laborde (Contento 49’), Kamano.
Remplaçants : Prior, Contento, Jovanovic, Arambarri, Touré, Mendy, Pellenard.

VIDEOTON : Kovacsik – Nego, Fiolo, Juhasz (c), Stopira – Szolnoki, Patkai, Varga, Suljic (Tamas 89’), Henty (Szabo 90’) – Scepovic (Lazovic 46’).
Remplaçants : Horvath, Lazovic, Maric, Szabo, Mocsi, Tamas, Barczi.

 

 

 

 

Les stats d’après match

Videoton-Bordeaux
Possession : 47%-53%
Tirs : 10-6
Tirs cadrés : 5-2
Hors-jeux : 3-5
Corners : 7-5
Fautes : 13-14

 

Screens G4E et stats UEFA