L’après-match. Un Malcom de gala arrache un point miraculeux à Lyon

Malcom
AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES


Pour ce premier gros test de la saison, Bordeaux se déplace au Groupama Stadium pour affronter l’Olympique Lyonnais. On se souvient très bien de cette rencontre l’an passé, qui s’était soldée par une belle victoire bordelaise sur le score de trois buts à un. Le Bordelais, autrement appelé  la bête noire des Rhodaniens. À voir si cette légende sera vérifiée cette saison. Bienvenue dans notre après-match.

La composition lyonnaise :

composition lyonnaise

 

La composition bordelaise :

composition bordelaise

 

 

Les buts

 

10ème minute : BUT ! Suite à une mauvaise passe de Vada en relance, Fékir intercepte et se met dans le sens du but. Il voit ensuite Costil avancé et tente un lob de 50 mètres, qui va au fond. 1-0

23ème minute : BUT ! Sur coup franc, Depay dépose le ballon au deuxième poteau en direction de Tete. Le lyonnais devance Mendy et trompe Costil. 2-0

41ème minute : BUT ! Malcom lui-même obtient une faute et tire le coup franc direct. Après une première tentative repoussée par le mur, le Brésilien reprend de volée et marque le but de l’espoir. 2-1

73ème minute : BUT ! Coup franc à 27 mètres des cages de Costil. Pas de problème pour Traoré, qui glisse un ballon dans la lucarne du portier bordelais. 3-1

87ème minute : BUT ! Sur un centre de Pellenard, Lerager est trouvé au second poteau. Il patiente, et avec plein de sang-froid, il feinte et crucifie la défense lyonnaise. L’espoir renaît. 3-2.

90ème minute : BUT ! Dans les ultimes secondes de ce match fou, Malcom réalise un une-deux avec Kamano et adresse une frappe exceptionnelle dans la lucarne de Lopes qui ne peut qu’effleurer le ballon. C’est dedans, et c’est somptueux. 3-3

 

C’est un match de très haut vol auquel nous avons pu assister en cette fin de journée d’août. Six buts, dont trois absolument magnifiques. Un carton rouge qui change la donne et une force de caractère qui permet aux Girondins de revenir à égalité dans les ultimes secondes. Une prestation, qui sur le papier, paraît collectivement propre. C’est très loin d’être le cas sur le plan individuel. Analysons tout ça dans le joueur par joueur.

 

Toulalan

 

Les joueurs

 

Benoît Costil (4/10) : Il n’est malheureusement pas exempt de tout reproche sur ce match. Certes le geste de Fékir est surréaliste et parfait sur le premier but lyonnais, mais il reste un peu trop avancé de ses cages (8 mètres devant). Il encaisse ensuite un second but sur un centre, qu’il aurait aussi mieux anticiper en coupant la trajectoire (23’). Le dernier est un bijou de coup franc, mais il semble positionné un peu trop sur le côté ouvert opposé au départ du ballon. Mais encore une fois, rien d’évident quant aux responsabilités, le portier bordelais faisant face au talent lyonnais et quelques petites erreurs d’arbitrage qui ont amené le danger près de ses buts.

 

Youssouf Sabaly (5/10) : Match moyen pour le latéral Bordelais. Après un excellent sauvetage sur sa ligne (7’) et de bonnes montées en début de match (9’ 13’), il s’est un peu effacé sur son côté. Dommage.

Théo Pellenard (5/10) : Le jeune joueur s’est contenté de bien défendre et de ne pas trop être pris de vitesse tout le match. Et lorsque son bloc était assez haut, il a pu apporter sa qualité de centre (3’ 63’) qui a notamment servi sur le deuxième but bordelais (87’).

Jérémy Toulalan (6/10) : En bon capitaine, il a très souvent montré l’exemple et défendu ses coéquipiers devant l’arbitre. Taulier derrière, il s’est imposé quelquefois aux duels mais a aussi subi les moments forts lyonnais avec la vitesse de leurs attaquants. Sa partie s’est ensuite allégée lors de l’expulsion de Darder.

Vukasin Jovanovic (5/10) : Relativement solide en défense centrale, il a cependant pris quelques coups de vitesse. Comme sur cette accélération de Traoré, qui le dépose aisément d’un grand pont (50’). Son 91% de passes réussies prouve qu’il s’est montré assez juste dans la relance.

 

Lukas Lerager (9/10): Chaque semaine nous le disons, et chaque semaine nous nous répétons : c’est une très très bonne performance du milieu danois. Comme à chaque fois, c’est avec classe qu’il a distribué le jeu et qu’il a gratté un bon paquet de ballons (17, meilleur total de l’équipe). On sent qu’il prend confiance au sein de cette équipe, et qu’il se projette de plus en plus vers le but adverse. La preuve en est, il claque une tête juste à côté (57’) et il est le second buteur bordelais dans la surface lyonnaise (88’). C’est lui qui redonne espoir à son équipe. Déjà indispensable.

Valentin Vada (2/10) : On passe du tout au tout maintenant. Le jeune milieu de terrain n’a pas suivi l’exemple de sa sentinelle. Tout d’abord, un manque d’application offre l’opportunité à Fékir de lober Costil dès l’entame du match (10’). Vient ensuite des mauvaises transmissions, souvent tournées vers l’arrière de son bloc. C’est très logiquement qu’il est remplacé par Cafú (37’).

Younousse Sankharé (5/10) : Un peu moins en vue que sur le début de saison, il a tout de même apporté de la stabilité et et de l’intensité dans l’entre-jeu bordelais. Sa qualité de passe et sa projection habituelle sont toujours d’une grande aide.

 

François Kamano (4/10) : C’est loin d’être satisfaisant et c’est encore très loin de son niveau de la saison dernière. Le Guinéen n’est pas assez percutant ni impliqué dans le jeu bordelais. Trop peu de ballons d’attaque et un placement souvent en retrait n’aident pas à améliorer sa copie offensive. C’est trop léger.

Alexandre Mendy (3/10) : C’est simple, nous ne l’avons pas vu. Seulement neuf ballons joués en une mi-temps, dont une simulation dans la surface lyonnaise. C’est tellement peu. De plus, il n’est pas au marquage de Tete sur le second but de Lyon. Un match à oublier. Remplacé par Laborde (46’).

Malcom (10/10) : C’est la note maximale pour la pépite bordelaise. À lui tout seul, il a su ramener son équipe au score. Car lui au moins il provoque, il dribble, il affole ses défenseurs et apporte le danger devant les cages adverses. Buteur dans en deux temps sur le premier but (40’), il est ensuite auteur d’une réalisation magistrale dans la lucarne de Lopes et surtout dans la dernière minute. Fantastique.

 

 

Au niveau des remplaçants, c’est à peine mieux pour Jonathan Cafú qui récole une note de 4/10. Un match très moyen pour le Brésilien, qui a tenté de provoquer avec agilité sans trop de réussite. Pour Gaëtan Laborde, même constant, car il a touché deux fois plus de ballons que son homologue bordelais au même poste. Il a un peu plus pesé sur la défense de par son pressing, mais rien de bien transcendant non plus.

 

Malcom

 

 

La feuille de match

 

Lyon-Bordeaux
Samedi 19 août 17 heures 2017-2018
Parc Olympique, Lyon
42 073 spectateurs
3ème journée de Ligue1
Arbitre : Clément Turpin
Buts : Lyon : Fékir (10’), Tete (23’), Traoré (73’) et Bordeaux : Malcom (41’ 90’), Lerager (88’)
Cartons jaunes : Lyon : Darder (33’), Traoré (39’), Morel (81’) et Bordeaux : Lerager (58’), Toulalan (63’)
Cartons rouges : Lyon : Darder (37’)

Lyon : Lopes – Marçal (Diakhaby 73’), Morel, Marcelo, Tete – Darder, Tousart – Memphis (Cornet 64’), Fékir (c), Traoré – Mariano Diaz (Ferri 43’)
Remplaçants : Gorgelin, Rafael, Diakhaby, Aouar, Ferri, Maolida, Cornet

Bordeaux : Costil – Sabaly, Toulalan (c), Jovanovic, Pellenard – Vada (Cafú 36’), Lerager, Sankharé – Malcom, Kamano, Mendy (Laborde 46’)
Remplaçants : Prior, Gajic, Lewczuk, Otávio, Plasil, Cafú, Laborde

 

Kamano

Les stats d’après match

 

Lyon-Bordeaux
Possession : 41%-59%
Tirs : 8-16
Tirs cadrés : 5-6
Passes : 355-480
Passes réussies : 78%-85%
Hors-jeux : 0-3
Corners : 0-8
Fautes : 20-16
Duels gagnés : 58-52

 

Stats L’Equipe et screens LFP