“Si j’étais Paulo Sousa”… Après Paris et avant Nice !

(Photo by Sebastien Bozon/Icon Sport)

Difficile de faire un débriefing juste après la prestation des bordelais. Si les trois buts de nos joueurs sont un signe plutôt encourageant, il faudra sûrement attendre ce dimanche la venue de Nice pour avoir plus de certitudes sur un “possible” renouveau de notre équipe.

Un Paris qui ne défend pas !
Comme à Amiens la semaine précédente, les joueurs parisiens ne semblaient pas concernés par les tâches défensives ce dimanche.
Un marquage plutôt élastique et une concentration sur courant alternatif ont permis à nos attaquants de se mettre en évidence.
Le retour de Samuel Kalu
Dans les points positifs, le volume de jeu de Samuel Kalu, son envie de percuter et sa qualité technique doivent mettre mises en avant.
Espérons que le joueur en a terminé avec ses pépins physiques et que Paulo Sousa le fixe définitivement à son poste de prédilection.
La confirmation de Toma Basic
Il est le grand bénéficiaire du départ d’Aurélien Tchouaméni et même si il a moins d’impact que ce dernier, il possède une palette plus large avec sa capacité de variations entre jeux longs et courts.
Les “belles” promesses de Ruben Pardo
Soyons clairs, avant son but il avait presque tout raté mais il s’est métamorphosé après sa frappe sèche et pure.
Dix dernières minutes pour comprendre que Ruben Pardo est un joueur fin dont la position est finalement peut-être plus près des attaquants.
A revoir.
Josh Maja, comme un zombie 
Nous avions indiqué dans l’analyse d’avant match que l’option Hwang Ui-jo afin de remplacer Jimmy Briand était une piste à ne pas négliger lorsque l’on connait l’importance de ce joueur pour notre coach. Finalement, on a eu une 3ème option avec Nicolas De Préville.
Pour l’attaquant de 19 ans, la fin de saison pourrait être longue s’il devient le 3ème avant-centre dans la hiérarchie de Paulo Sousa.
Il a erré sur le terrain pendant les 15 minutes de son entrée en jeu.
Le joueur semble perdre confiance.
La faute à qui ?
Attention que ce joueur ne soit pas un énorme gâchis et qu’on s’aperçoive l’année prochaine, sous un autre maillot, que l’attaquant tant attendu était sous nos yeux.
Nicolas De Préville n’a jamais convaincu à ce poste malgré une bonne volonté évidente.
Une défense en souffrance… à chaque accélération 
Rien de déshonorant de prendre 4 buts au Parc mais on a quand même eu le sentiment que les parisiens ont joué par intermittence et que chaque accélération mettait au supplice une défense composée pourtant de joueurs d’expérience et d’internationaux.
A noter également :
– La bonne rentrée de Yacine Adli
– La combativité de l’équipe
– Le nouveau but de Hwang Ui-Jo malgré une fatigue évidente du joueur
– Le retour raté du 3-5-2 en première mi-temps
– Le nouveau remplacement à la mi-temps d’Enock Kwateng, auteur pourtant d’un bon match
– Un nouveau match terne de Loris Benito
Et maintenant… Nice ce dimanche
Si on écoute les interventions de Paulo Sousa depuis le match de dimanche et sa satisfaction sur la prestation de ses joueurs, nous devrions avoir la même équipe ou presque face à nice sur la pelouse du Matmut Atlantique. Ruben Pardo pourrait débuter après sa bonne rentrée à Paris à la place de Toma Basic ou un peu plus haut sur le terrain. Loris Benito et Jimmy Briand sont indisponibles, on pourrait revoir Youssouf Sabaly à gauche et le retour de Josh Maja à la pointe de l’attaque. Dans la continuité de sa sélection en équipe de France des U19, il serait peut-être intéressant de revoir Albert Lottin réintégrer le groupe, malheureusement il n’a pas été convoqué. Rémi Oudin peut prétendre également à un retour dans le 11.
Paulo Sousa devrait revenir au 4-4-2, Bordeaux n’a quasiment plus rien à jouer et toujours aucune certitude sur l’identité de jeu de cette équipe.
Notre coach doit continuer à chercher la meilleure formule et animation possible.