L’intégralité de l’entretien interne de Frédéric Longuépée, au sujet du nouveau logo qui “fait l’unanimité”

Les Ultramarines ont posté ce vendredi un entretien interne de Frédéric Longuépée, destiné aux salariés des Girondins de Bordeaux, présentant le nouveau logo du FCGB. Nous nous sommes procurés l’intégralité de cette vidéo durant cinq minutes. Des raisons sanitaires sont évoquées pour ne pas avoir communiqué directement aux salariés. Vous allez le voir, il s’agit évidemment d’une vidéo préparée de A à Z, mettant une fois encore en scène le conflit avec les supporters par rapport à ce nouvel emblème, expliquant que leurs remarques seront “légitimes” et même “souhaitables”, “mais que ce sera le nouvel emblème du club à partir du 1er juillet”. sous-entendu : “Je n’en ai rien à foutre de ce qu’ils pensent”. Pour sa constitution, Frédéric Longuépée évoque un travail “de plus d’un an” – les graphistes que nous connaissons rigolent beaucoup – et le mot “Girondins” est énormément évoqué, bien que ce soit “Bordeaux” qui soit mis en avant. Une manière, évidemment, de faire croire à l’importance de “Girondins” alors que toute la stratégie de ce logo est réalisée pour que la marque Bordeaux soit mise en avant. Après un petit cours d’histoire où les “Girondins” sont finalement des personnes habitant le long de la Garonne, l’on apprend que ce nouveau logo a fait l’unanimité auprès des partenaires, de l’ancien maire Nicolas Florian, mais également des supporters consultés (Patrick Gomez et le Conseil des membres apprécieront). Celui qui entend se “montrer un digne successeur de ceux qui l’ont précédé ces 140 dernières années” (rires, nul doute que là, il y a l’unanimité aussi) parle ensuite de stratégie, répétant deux fois la même phrase bien apprise ou ancrée dans son esprit, ou de ceux qui le dirigent : “rencontrer des nouveaux territoires qui s’ouvrent au football : l’Asie et la Chine en particulier, l’Amérique, qui font du football un sport de plus en plus universel et aimé”. Il s’agit peut-être de notre réel niveau footballistique, finalement. L’on pourrait parler de l’axe premier cité par notre Président, le “projet sportif”. Mais malheureusement, désolé de vous décevoir, cela semble toujours aussi flou qu’inexistant : “un axe sportif évidemment, de la préformation jusqu’à l’équipe professionnelle, chez les garçons comme chez les filles, nous devons être performant”. Voilà, tout est dit. Allez, on vous laisse boire ces paroles, nul doute que comme les salariés ayant reçu cette vidéo, vous ne serez pas crédules, vous non plus.

 

Pourquoi avoir voulu changer le logo du club ?
« Ce logo, c’est le reflet de notre stratégie, le sens qui fait le signe. C’est l’élément fondateur qui vient la concrétiser et la rendre visible aux yeux de tous. Quand on y regarde de plus près, c’est le 9ème logo connu en 140 ans d’histoire du club, et cela faisait 20 ans que le logo n’avait pas changé. C’était le bon moment pour le faire évoluer ».

La direction fait face à de nombreuses critiques actuellement, est-ce que vous pensez du coup que ce timing était adapté ? Est-ce que vous ne pensez pas que cela va renforcer les critiques ?
« On peut penser que ce n’est jamais le bon moment pour lancer un nouveau logo. Et comme vous le savez sans doute, les tenues des joueurs vont évoluer à partir du 1er juillet. Ce sera un nouvel équipementier qui arborera ce nouveau logo. Il s’agissait de prendre le temps de pouvoir expliquer cette stratégie, et donc de l’annoncer en amont. C’est la raison pour laquelle on a décidé de le faire. J’imagine que les supporters auront des remarques, c’est légitime, c’est même souhaitable, mais en tout état de cause, ce sera le nouvel emblème du club à partir du 1er juillet ».

Pourquoi avoir mis Girondins en seconde position, plus petit que Bordeaux ?
« A l’origine, Girondins était un qualificatif pour désigner des personnes vivant au bord de la Garonne. Et avec le temps, c’est un terme qui s’est enrichi d’exploits, de nombreux exploits, et d’un grand nombre de valeurs. Girondins, c’est le socle de notre stratégie, tout commence avec Girondins. C’est avec cet esprit Girondins que véhicule notre club, c’est nos fondations, c’est nos racines, et il ne peut clairement pas en être autrement ».

Certains risquent de dire que c’est tirer un trait sur l’histoire du club…
« Au contraire, je pense que c’est un lien entre l’histoire et la modernité. On s’appuie sur l’histoire pour construire le futur du club et la nouvelle décennie qui s’ouvre à nous ».

Vous l’avez certainement montré à d’autres personnes, qu’est-ce qu’ils en ont pensé ?
« On l’a montré à plusieurs personnes. C’est un processus qui a duré plus d’un an. Dans le cadre de ce processus, on a eu l’opportunité de le montrer à notre ancien maire, et à ses représentants. Nous l’avons montré à certains partenaires du club. Nous l’avons aussi montré à un panel de fans, de supporters du club, qui ont été tous agréablement surpris, qui ont beaucoup apprécié sont esthétisme, sa modernité, le respect des fondamentaux, du patrimoine du club, de son histoire, et du socle que ces valeurs représentent pour le club. On a reçu un accueil très positif de la (petit blanc) totalité de nos interlocuteurs ».

Qu’est-ce qu’il représente, quels sont les messages que vous souhaitez faire passer à travers ce nouveau logo ?
« Notre ambition c’est d’affirmer notre héritage Girondins, de nous montrer les dignes successeurs de ceux qui nous ont précédés ces 140 dernières années, et d’ancrer le club toujours plus profondément dans la région Aquitaine. Et puis c’est aller à la rencontrer des nouveaux territoires qui s’ouvrent au football : l’Asie et la Chine en particulier, l’Amérique, qui font du football un sport de plus en plus universel et aimé ».

Comment définiriez-vous la stratégie globale du club ?
« En synthèse, soyons fiers de Bordeaux et de l’esprit Girondins, d’hier d’aujourd’hui et de demain, ici et partout ailleurs. De manière plus spécifique, notre stratégie s’appuie sur trois axes : un axe sportif évidemment, de la préformation jusqu’à l’équipe professionnelle, chez les garçons comme chez les filles, nous devons être performants. Un axe régional qui vise à reconquérir notre territoire et passer le Football Club des Girondins de Bordeaux dans le cœur des gens et au cœur de la communauté. Et enfin un axe global qui s’appuie sur le prestige et la notoriété de Bordeaux, pour aller à la rencontre des nouveaux territoires qui s’ouvrent au football : l’Asie et la Chine en particulier, et les Etats-Unis ».

Vous venez juste de prononcer FC Girondins de Bordeaux, est-ce que cela veut dire que malgré le changement de logo, le nom du club reste le même ?
« Nous sommes bien sûr le FC Girondins de Bordeaux, ici et partout ailleurs »

Merci Président
« Avec plaisir ! »

 

Sorry, there are no polls available at the moment.