L’analyse complète de Reims-Bordeaux (Dispositif tactique, joueurs, ce qui demande confirmation)

(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Bordeaux élève son niveau de jeu !

Bien entendu, il ne faut pas tirer des conclusions trop hâtives suite à ce match de préparation mais on n’avait pas vu une équipe aussi impliquée depuis bien longtemps.

La disposition tactique

Paulo Sousa avait abandonné son système à 3 derrière en janvier 2020 après plusieurs mois catastrophiques, il revient avec son système mais il fait évoluer son milieu de terrain avec un triangle de 3 joueurs, une sentinelle (Otávio) et 2 joueurs juste au-dessus ( Mehdi Zerkane et Ruben Pardo ce soir-là).

Ce milieu de terrain est renforcé par des pistons un peu plus libres sur chaque côté, un peu moins impliqués sur les tâches défensives car les 3 défenseurs sont protégés par le triangle décrit ci-dessus.

Devant, nous retrouvons un joueur mobile (Nicolas De Préville) qui joue comme un 9 1/2, décrochant et dévorant les espaces, un joueur hybride qui pourrait ressembler au mélange d’un Youri Djorkaeff et Sylvain Wiltord.

Pour l’accompagner, une pointe ou plutôt un pivot avec Alexandre Mendy, généreux dans l’effort à défaut d’être un véritable buteur.

Attention tout de même, plusieurs fois pendant le match, la défense à 3 a été prise dans son dos. Ce schéma fonctionne bien à l’extérieur quand le bloc bordelais est bas, nous nous souvenons encore des difficultés à faire le jeu dans cette configuration à domicile et contre des équipes un peu plus chevronnées que l’équipe rémoise.
Malgré tout, avec une équipe en mouvement, cette disposition n’a pas manqué d’intérêts.

Les joueurs

1 – le retour des bannis

Les deux lofteurs de l’été 2019, Alexandre Mendy et Paul Baysse sont redevenus crédibles aux yeux du coach dans cette préparation estivale de 2020, alors qu’il ne daignait pas leur donner la moindre importance la saison dernière.

Le premier revient d’un prêt satisfaisant à Brest et semble apprécié par Paulo Sousa pour ses qualités de combattant. Le second a retrouvé une place au centre de la défense, son poste de prédilection, et il a réalisé une prestation « taille patron ».

2La complémentarité du milieu

Le triangle OtávioMehdi ZerkaneRuben Pardo a marqué des points ce soir. La justesse technique et en mouvement de ce trio, son pressing constant, sa capacité à organiser la transition entre la défense et l’attaque, sont des atouts pour asseoir une identité de jeu dans les prochaines semaines. Si on ajoute le retour de Yacine Adli d’ici quelques jours, les progrès de l’équipe pourraient passer par « l’empire du milieu ».

Ils ont été bien aidés par l’énergie et les qualités de percussion offensive de Rémi Oudin, Hwang Ui-Jo et Nicolas de Préville, non avares d’efforts pendant près de 80 minutes.

3 – La confirmation Mehdi Zerkane

Il y a des joueurs qui bonifient une équipe par leur facilité technique et par leurs capacités à faire jouer les autres, Mehdi Zerkane fait partie des joueurs de ce calibre.
Il a même ajouté à sa performance XXL, un but où il s’est arraché dans la surface rémoise. On a hâte de voir sa complémentarité avec l’autre jeune technicien, Yacine Adli.
Ce dernier devra tout de même s’arracher car Ruben Pardo, par son expérience et ses qualités à jouer vers l’avant, sera difficile à déloger de ce milieu à 3.

Même constat pour Toma Basic, qui par sa blessure, semble le grand perdant (pour le moment) de cette préparation.

4 – Le sérieux et l’animation d’ensemble

On n’avait pas vu une équipe avec des lignes si rapprochées, dans un souci d’efforts permanents les uns pour les autres, depuis bien longtemps. Cette application et implication ont permis également d’effacer les nombreux errements défensifs et erreurs techniques des précédentes sorties bordelaises. Ce groupe a des qualités techniques, physiques mais il doit jouer sans le frein que l’on a trop souvent ressenti ces derniers mois (avant le Covid). Est-ce que la situation actuelle (le départ de Paulo Sousa ?) a uni les joueurs derrière un but commun ? Une sorte de remerciement avant l’arrivée la semaine prochaine d’un nouveau coach ? Ou peut-être une volonté qu’il reste ?

En tout cas, même si nous avons assisté à un match amical, il doit être fondateur dans l’état d’esprit.

 

Ce qui demande encore confirmation

Le système à 3 défenseurs

  • Le match raté d’Edson Mexer et le souvenir d’un Pablo pas à l’aise à gauche continue d’alimenter le débat sur la défense à 3.
  • Les qualités offensives de Rémi Oudin et de Hwang Ui-Jo risquent d’être de moins en moins visibles s’ils doivent se soustraire à de lourdes tâches défensives dans lesquelles ils ne semblent pas tout à fait à l’aise.

L’absence d’un buteur

Dans une équipe qui joue au ballon comme ce soir, il est dommage de ne pas mettre un buteur devant. L’absence de Josh Maja, auteur d’une rentrée de 7 minutes intéressantes (à noter également le culot de Sekou Mara), pose problème. La belle victoire ne doit pas faire taire un débat important avant l’ouverture du championnat pour tenter d’exister et de durer. Son entrée, pleine d’allant, montre sa détermination à Paulo Sousa (ou son remplaçant) et il mérite qu’on lui donne la confiance indispensable à ces postes si spécifiques.

Bonifier les progrès aperçus ce soir

Au-delà du résultat, si on regarde ce qui a fonctionné et les incertitudes des derniers mois, on peut se poser la question d’une évolution du système avec une sécurisation défensive à 4 devant Benoit Costil (Enock KwatengLaurent KoscielnyPaul BaysseLoris Benito). La confirmation d’un milieu triangle avec une concurrence entre Ruben Pardo, Yacine Adli, Mehdi Zerkane et Toma Basic) et deux excentrés (en percussion) entre Rémi Oudin, Nicolas de Préville et Hwang Ui-Jo et un buteur Josh Maja ou un joueur en pivot Alexandre Mendy, Jimmy Briand suivant les adversaires ou l’évolution du score. Le 3-1-4-2 devenant un 4-1-4-1 ou 4-1-3-2 dans une animation plus dynamique.

Il ne semble pas manquer grand-chose pour trouver la bonne formule mais il ne faut pas se laisser griser par le résultat comme il fallait continuer à croire et avancer à la recherche de certitudes dans les moments compliqués.
Après de longs mois d’errements, la soirée nous a redonné le temps de 90 minutes, et il faut aussi le dire devant une équipe de Reims apathique, les raisons d’espérer des résultats plus conformes à notre standing. Pour cela, il faudra aussi avancer sur tous les problèmes extra-sportifs.

 

Quatrième but bordelais face à Reims par Jimmy Briand (0-4, Girondins.com)

Publiée par Girondins4ever sur Samedi 8 août 2020