[J4] L’analyse complète de Lens-Bordeaux (Tops, Flops, joueur par joueur, tactique)

Il est 15h ce samedi et les compositions de Lens-Bordeaux viennent de tomber, la présence d’une attaque Hwang Ui-JoJimmy Briand et du retour de la défense à 3 inquiètent. 3h plus tard, nous avons l’impression de revivre chaque année le même cauchemar avec le sentiment d’un immense gâchis. Deux jours pour digérer et espérer que la théorie du match sans, remplace cette impression. Jean-Louis Gasset reconnaîtra ses erreurs tactiques et sur les hommes juste après la rencontre. On espère surtout que cette claque sera salvatrice et non le début d’une série de matchs avec la peur au ventre et le frein à mains.

 

La tactique
Notre entraineur avait prévenu dans la semaine d’une possibilité de défense à 5 avec retour des 3 défenseurs centraux. On pensait que ce système maintes fois utilisé par Paulo Sousa et abandonné quand il a fini par comprendre qu’il n’avait pas les hommes pour le mettre en place. Rémi Oudin dans le rôle de Piston nous a fait penser au Samuel Kalu de l’année dernière dans la même position.
Le 4-2-3-1 avait prouvé sa solidité à Angers et face à Nantes, le 4-3-2-1 avec le triangle Otávio, Ruben Pardo et Mehdi Zerkane (dernier match de Paulo Sousa) semblait ouvrir de nouvelles possibilités en adéquation avec cet effectif.
Après le match face à Angers, on avait le sentiment qu’une équipe, qu’un schéma se dessinaient.
Quelques retouches, comme la présence d’un meneur et jeu ou d’un relayeur pour varier les rythmes, les difficultés de Hwang Ui-Jo à exister malgré une réelle bonne volonté.
La question de la continuité pour les joueurs semble désormais indispensable. La réaction des joueurs, mais également la réaction tactique seront scrutées et attendues face à Nice. Jean-Louis Gasset doit redresser la barre, sans oublier les bonnes dispositions des 3 premières rencontres, avant que le bateau coule et disparaisse des radars.
Ce fut un match sans, pour tour tous, passons à autre chose.

 

Les joueurs
La défense se résume à un constat simple, sans Benoit Costil (7), Bordeaux aurait pris une raclée. Loris Benito (2) n’y arrive pas dans cette position centrale même s’il semble l’apprécier. Youssouf Sabaly (2) a connu un déchet important. Paul Baysse (4) avant son expulsion et Laurent Koscielny (5) n’ont pas connu leur sérénité habituelle. Ce dernier n’a pas semblé, en tant que capitaine, en mesure de remettre ses partenaires dans le bon chemin.
Au milieu, la carton jaune d’Otávio (4) a pesé sur sa rencontre, il a perdu également  trop tôt son meilleur allié Toma Basic sur blessure ce qui a déstabilisé un bloc déjà extrêmement fragile depuis le début de la rencontre.
Yacine Adli (2) a été parfois intéressant techniquement mais une position trop basse et de nombreuses pertes de balle (dont celle qui amène le pénalty) ont terni l’ensemble de sa prestation. On attend de le retrouver un peu plus haut sur le terrain et entouré de joueurs techniques (Ruben Pardo et/ou Mehdi Zerkane).
Nicolas De Préville (3) est un bon joueur de percussion mais dans cette position de numéro 10, nous avons besoin d’une palette plus large. Sa passe catastrophique et pas assez appuyée pour Laurent Koscielny à la 3ème minute résume assez bien un match brouillon de sa part.
Rémi Oudin (-1) aurait pu être l’homme du match avec sa reprise à la 8ème minute, il a été la grande déception de ce match. Une passe inqualifiable coûte un but largement évitable, il a ensuite semblé complètement perdu. A sa décharge, cette position de piston qui n’est vraiment pas faite pour lui, il en a parlé d’ailleurs dans la semaine précédent le match indiquant qu’il préférait être plus prêt des attaquants. Défensivement dans la continuité du match de Lyon où Léo Dubois l’avait transpercé pendant 90 minutes. Jean-Louis Gasset ne peut continuer ce calvaire et comme Hwang Ui-Jo (-1), l’ancien rémois devrait passer par la case “banc” pour se remettre en question. Jimmy Briand (2) a été transparent. On n’a pas senti la capacité offensivement de faire la différence. Les entrées trop tardives de Samuel Kalu et Josh Maja (80ème minute) sont regrettables.

Les Flops

Rémi Oudin (-1) : On l’avait quitté courageux mais en souffrance dans son rôle de piston face à Lyon, il a confirmé que ce poste n’était pas pour lui. Il ne sait pas défendre et il a perdu complétement pied au fur et à mesure du match avec en plus une passe catastrophique à son gardien pour l’ouverture du score Lensoise. Pire, il semble jouer contrenature et sans repères, ce qui ne laisse aucun doute sur sa capacité à progresser à ce poste.
Hwang Ui-Jo (-1) : On se demande déjà comment il peut être dans le 11 de départ tant son début de saison est compliqué. Bien entendu, il se bat mais… dans le vide la plupart du temps. Il n’a jamais pesé sur la défense de Lens, n’a jamais fait de différences. On a l’impression d’ailleurs que les Girondins auraient pu jouer 5h ce samedi sans marquer avec cette attaque Jimmy Briand – Hwang Ui-Jo.
Jean-Louis Gasset : Aucun changement, aucune réaction de notre coach après une première mi-temps catastrophique. En deuxième mi-temps, Bordeaux prend l’eau et pourtant Rémi Oudin et Hwang Ui-Jo perdus et fantomatiques restent sur le terrain. Le retour de la défense à 3, qui nous a fait vivre une saison en enfer l’année dernière, est incompréhensible. Pourquoi aucune continuité tactique et aucune continuité dans l’équipe qui nous avait paru si équilibrée et séduisante à Angers ?!? Un triple changement à la 80ème minute, un peu tard, non ? Jean-Louis Gasset souhaite surement que tout le monde soit concerné mais il va falloir vite faire des choix. On va mettre cette défaite sur le compte de l’accident, un jour sans. On verra surtout très vite le caractère de notre équipe.

Le Top

Benoit Costil (7) : Sans un gardien de niveau international, Bordeaux serait rentré en Gironde avec une valise et non ce score flatteur de 2-1. Il a multiplié les arrêts, abandonné par ses défenseurs, par un groupe qui a semblé voir ressurgir pendant 90 minutes les affres de la saison passée.

 

La feuille de match

RC Lens – Bordeaux : 2-1 (0-0 à la mi-temps)
À Lens (stade Bollaert-Delelis), le 19 septembre, coup d’envoi à 17h
Entraîneur de Bordeaux : Jean-Louis Gasset
Composition de Bordeaux : Benoît Costil (1), Paul Baysse (24), Loris Benito (23), Youssouf Sabaly (20), Laurent Koscielny (6), Toma Bašić (26) (puis Yacine Adli à la 26ème), Otavio Henrique Passos Santos (5), Rémi Oudin (28) (puis Samuel Kalu à la 81ème), Ui-Jo Hwang (18) (puis Ruben Pardo à la 81ème), Nicolas de Préville (12) (puis Josh Maja à la 81ème), Jimmy Briand (7) (puis Pablo Nascimento Castro à la 60ème)
Entraîneur du RC Lens : Franck Haise
Composition du RC Lens : Jean-Louis Leca (16), Jonathan Gradit (24), Steven Fortes (15), Facundo Medina (14), Jonathan Clauss (11) (puis Ismaël Boura à la 74ème), Issiaga Sylla (3), Cheick Doucouré (28) (puis Seko Fofana à la 63ème), Yannick Cahuzac (18), Gaël Kakuta (10) (puis Tony Mauricio à la 87ème), Igniatius Ganago (27) (puis Corentin Jean à la 74ème), Florian Sotoca (7) (puis Simon Banza à la 74ème)
Buts : Ganago (47ème), Kakuta (59ème s.p.), Maja (96ème)
Avertissements : Fortes (7ème), Doucouré (21ème), Medina (40ème), Gradit (53ème), Jean (85ème) pour le RC Lens, Otavio (9ème), Baysse (18ème et 59ème), Benito (76ème), Maja (96ème) pour Bordeaux
Joueurs expulsés : Baysse pour Bordeaux