Dans la tête de Jean-Louis Gasset… Quel est meilleur positionnement pour Hatem Ben Arfa ?

Ben Arfa, quel schéma, quelle position ?

Bien entendu la question du physique, pour un joueur qui a peu joué ces dernières années, est primordiale. Il serait surprenant de le voir, au moins dans un premier temps, disputer plusieurs rencontres comme titulaire pendant 90 minutes, 70 ou même plus d’une heure.
Autre élément important pour espérer, comme lors de son passage à Nice et à un degré moindre à Rennes, un Hatem Ben Arfa flamboyant, l’acceptation du peu d’appétit de ce joueur pour défendre et son souhait d’avoir une position le plus libre possible sur le terrain pour s’exprimer.
Son expérience à Paris sous les ordres d’Unai Emery, qui a souhaité faire évoluer son jeu impliquant les tâches défensives à sa palette, fut un échec.
Quand on a compris l’ensemble de ces paramètres et qu’on y ajoute l’affect, un environnement où il se sent bien, alors le technicien, l’artiste, ce magicien du football, peut se sublimer et casser n’importe lequel des verrous.
Dans ce cadre, au niveau tactique, plusieurs schémas sont envisageables pour qu’il s’exprime dans les meilleures conditions.

Devant un milieu à 3

Un système en 4-3-1-2 est parfait pour ce type de joueur. 3 travailleurs derrière lui et 2 attaquants à alimenter devant pourraient lui convenir.
Une position de numéro 10, libre de circuler avec derrière lui, une sentinelle (Otavio, le travail à gauche de Toma Basic et à droite de Yacine Adli ou Mehdi Zerkane) et devant un buteur (Josh Maja) qui a démontré une certaine habileté à se démarquer, à proposer des appels en profondeur, toujours sur le fil, la rupture.
Un pourvoyeur comme Ben Arfa juste derrière peut être indéniablement un plus pour le nigérian.
Techniquement au contact de Mehdi Zerkane, de Yacine Adli, de Toma Basic, il peut changer le visage de ce milieu de terrain, un milieu plus technique, capable de varier et d’imposer son rythme à la partie.
A côté de Josh Maja, un Samuel Kalu ou un Nicolas De Préville, mobiles sur le terrain, sont des joueurs qui devraient bénéficier de l’apport de Ben Arfa et vice et versa.

Le doute : A voir si l’équilibre de l’ensemble n’est pas remis en question.

 

Dans le schéma actuel en 4-2-3-1

Autre possibilité, une ligne de 2 joueurs (Otavio et Toma Basic) + une ligne de 3 avec sur les côtés un choix entre Rémi Oudin, Nicolas de Préville et Samuel Kalu avec une position toujours centrale pour Ben Arfa. Un position libre si les deux joueurs de côtés s’occupent des tâches défensives. Moins de possibilité devant avec un seul attaquant mais plus de combinaisons dans les couloirs.

 

Ben Arfa, peut-il jouer sur un côté ?

De par sa technique, on n’a aucun doute sur sa capacité à jouer à droite ou gauche (en alternance). Par contre, ce rôle demande beaucoup plus de courses et de replis défensifs pour aider l’arrière droit ou gauche qui se retrouve souvent en infériorité numérique. A 33 ans, il n’est pas évident que cela soit la meilleure solution pour profiter des coups de rein dévastateur du joueur dans les 30 dernières mètres. De plus, cette position semble un peu réductrice pour un joueur qui a besoin d’être dans le cœur du jeu et pas uniquement cantonné à percuter sur un côté. Maintenant si le joueur retrouve une bonne condition physique et que son positionnement n’est pas figé pendant toute la rencontre, on peut imaginer une alternance côté et centre avec Yacine Adli par exemple.

 

Un positionnement en 9 et demi ?

Dernière possibilité qui peut être également une idée en cours de match, un positionnement en 9 et demi dans un système en 4-4-2 ou le joueur serait positionné encore un peu plus haut dans les 20 derniers mètres autour de l’attaquant.

On a hâte – car c’est le seul rayon de soleil de ce mercato – de voir le joueur à l’œuvre même s’il ne faut pas en attendre monts et merveilles tout de suite car il manque cruellement de compétition. Quelques gestes de classe, nous faire partager son expérience et le plaisir de jouer sans blocage, voilà déjà quelques améliorations qui permettraient à ce groupe, qui semble encore instable émotionnellement, de voir plus haut.

Et pour vous, quelle est la meilleure position et schéma pour intégrer Ben Arfa et profiter de ses qualités ?