[J16] L’analyse complète de Strasbourg-Bordeaux (Tops, Flops, notes, joueur par joueur, tactique, feuille de match, vidéo)

En phase de stabilisation ?

Après les deux dernières défaites, on pouvait se poser (et on se le pose encore un peu) la question du niveau réel de cette équipe. Jean-Louis Gasset estimait que nous avions connu une rechute, incompréhensible à ses yeux ou pouvant être expliquée que par un manque de fraicheur physique.

Le match de dimanche lui a donné raison, espérons que nos joueurs auront récupéré de tous les efforts mercredi car l’équipe rémoise va venir principalement pour défendre et il faudra du mouvement pour la bouger.

L’équipe est revenue sur ses standards de Rennes, Paris et Brest, une équipe solide, difficile à mettre en défaut avec une belle capacité à se projeter vers l’avant.

Hwang Ui-Jo (6,5) par sa capacité à proposer de nombreuses courses vers l’avant, en profondeur, a permis d’étirer la défense strasbourgeoise et Hatem Ben Arfa (6,5), Mehdi Zerkane (6,5) et Rémi Oudin (6,5) ont profité des espaces créés par le sud-coréen.

Josh Maja, grand perdant de la soirée

L’attaquant nigérian n’a même pas foulé la pelouse dimanche alors que Jean-Louis Gasset a réalisé ces 5 changements. On sentait que sa dernière rencontre contre Saint-Etienne n’avait pas convaincu le coach. La performance de Hwang Ui-Jo dans l’impact, les courses, la manière dont il a pesé physiquement par ses appels incessants pendant la rencontre sont autant de points qui lui donnent désormais une longueur d’avance à la pointe de l’attaque.

Pour autant, les deux joueurs sont-ils réellement en concurrence ?

Depuis de nombreuses semaines, nous posons la question d’une équipe avec un soutien à l’avant-centre, un joueur dévoreur d’espaces. Hwang Ui-Jo et Samuel Kalu, dans des qualités différentes, ont le profil idéal pour ce rôle.

Josh Maja a perdu depuis quelques semaines, “l’aura” du buteur, il en a profité pour progresser dos au but, dans son pressing sans ballon avec des matchs intéressants contre Rennes et Paris.

L’émergence de Hwang Ui-Jo doit lui permettre de retrouver un rôle plus axial, sans décrochage.

A l’heure où le mercato ouvre ses portes, la tentation de vendre Josh Maja semble grande. Il faut dans ces moments, garder la tête froide et se souvenir que le même Hwang Ui-Jo était raillé il y a 2 mois pour des performances plus qu’insuffisantes alors que Josh Maja était présenté avec des statistiques flatteuses (un but toutes les 100 minutes environ).

Tout le travail de Jean-Louis Gasset en direction de Josh Maja pour agrandir sa panoplie de footballeur ne doit pas, à notre avis, être balayé d’un trait après ce mois décevant.

De plus, l’équipe de Reims va venir principalement pour défendre avec 2 lignes de 4 très compactes. Un seul attaquant dans cette optique et le risque “de se taper contre un mur” pendant 90 minutes” est grand.

Il est temps de mettre notre jeune joueur face à ses responsabilités avec une zone prioritaire dans les 15 mètres adverses, retrouver le renard des surfaces, même invisible pendant une heure mais qui garde l’influx maximum pour les accélérations en profondeur ou le geste décisif.

Enfin, cela permet à l’équipe de passer en 4-2-3-1 ou 4-4-2 en fonction de l’adversité et des dispositifs adverses.

Des latéraux dans le bon tempo

Belle sortie notamment de Youssouf Sabaly (voir les tops) mais également un bon retour du suisse Loris Benito (6). Les deux joueurs ont vraiment pris désormais une longueur d’avance sur la concurrence. Attention malgré tout, Youssouf Sabaly, comme l’équipe d’ailleurs, a des difficultés à enchaîner les bonnes performances. A lui de nous prouver le contraire contre Reims.

Mehdi Zerkane s’installe, Toma Basic en progrès

Le premier devenant le partenaire préféré d’un certain Hatem Ben Arfa, les deux joueurs se cherchent de plus en plus, sûrement la fameuse “filiation technique”. Yacine Adli, joueur imprévisible et talentueux mais aux performances en dents de scie n’arrive pas à s’inscrire (au moins pour le moment) dans la durée dans le 11 type. Mehdi Zerkane, par son travail et son abnégation montre le chemin qu’il reste à parcourir pour l’ancien parisien. Toma Basic, dans l’impact et dans sa justesse jeu court, jeu est apparu plus impliqué que lors du dernier mois. A confirmer également face aux rémois.

Hatem Ben Arfa encore décisif

Nouvelle passe décisive pour Pablo, notre meneur de jeu étonne par sa capacité à enchainer les rencontres. Sa sortie à la 75ème minute permet également de le faire souffler et d’imaginer sa présence pour son 4ème match en 10 jours. On espère qu’il va vite actionner son année supplémentaire si ses performances restent aussi élevées après la trêve.

Les Tops

Pablo et Paul Baysse (7). Le premier a marqué mais il semble important de les mettre ensemble dans les tops. Si la citadelle a paru imprenable cet après-midi, on le doit à nos défenseurs centraux. Dans l’impact, la volonté, on peut difficilement faire mieux. On est heureux de retrouver notre défenseur brésilien à ce niveau, il a gommé toutes les petites erreurs du début de saison, la tête va mieux. Les deux joueurs en fin de contrat méritent un cadeau de la direction pour Noël : une prolongation.

Youssouf Sabaly (7). Il court, il court… le Youssouf, il est passé par ici, il repassera par là ! Quelle débauche d’énergie. Lui aussi est en fin de contrat et il a envoyé un vrai signal à ses dirigeants ou au(x) club(s) qui serai(en)t intéressé(s). Il n’a laissé aucune miette dans les duels; lui qui paraissait si fatigué mercredi, a retrouvé un supplément d’âme ce dimanche. On attend maintenant une ou plusieurs passes décisives dans la deuxième partie du championnat pour valider de nombreuses montées sur son couloir.

Otávio (7). Avec Mehdi Zerkane (6,5) et Toma Basic (6), ils ont gagné ensemble la bataille du milieu. Gratteur infatigable de ballons, il nous a surpris par une action de grande classe avec tout d’abord une accélération au milieu du terrain (on a cru d’abord rêver, pensant que le brésilien était plus lent) et surtout il a continué son action après un relais avec Rémi Oudin (6) pour marquer un joli but plein de sang froid. Le brésilien s’est projeté vers l’avant et on espère que cela lui donnera des idées pour la suite du championnat.

L’état d’esprit de l’ensemble des joueurs. Après deux défaites et beaucoup de critiques, ils se sont relevés comme face à Rennes alors qu’on les pensait à nouveau perdus mentalement. Nous avons 4 tops ce soir mais l’ensemble de l’équipe aurait pu être nommée dans ces choix. Bien entendu, tout n’a pas été parfait, la première mi-temps aurait pu tourner à l’avantage des strasbourgeois mais l’équipe est restée cohérente tout au long de la rencontre. Maintenant, il faut finir le travail face à Reims et avant la trêve pour clore dix jours où les supporters seront passés par toutes les émotions.

Pas de Flop ce dimanche, et on ne veut pas en voir non plus mercredi prochain…

Les notes

Costil : 6
Sabaly : 7
Baysse : 7
Pablo : 7
Benito : 6
Otávio : 7
Basic : 6
Zerkane : 6,5
Ben Arfa : 6,5
Oudin : 6
Hwang : 6,5

La feuille de match
RC Strasbourg – Bordeaux : 0-2 (0-1 à la mi-temps)
À Strasbourg (stade de la Meinau), le 20 décembre, coup d’envoi à 15h
Entraîneur de Bordeaux : Jean-Louis Gasset
Composition de Bordeaux : Benoît Costil (1), Paul Baysse (24), Loris Benito (23), Youssouf Sabaly (20) (puis Enock Kwateng à la 89ème), Pablo Nascimento Castro (3), Toma Bašić (26), Mehdi Zerkane (17) (puis Yacine Adli à la 74ème), Hatem Ben Arfa (8) (puis Nicolas de Préville à la 74ème), Otavio Henrique Passos Santos (5), Rémi Oudin (28), Ui-Jo Hwang (18) (puis Jimmy Briand à la 67ème)
Entraîneur du RC Strasbourg : Thierry Laurey
Composition du RC Strasbourg : Eiji Kawashima (16), Alexander Djiku (24), Anthony Caci (19), Kenny Lala (10) (puis Lionel Carole à la 79ème), Mohamed Simakan (2), Ibrahima Sissoko (27), Adrien Thomasson (26) (puis Abdul Majeed Waris à la 79ème), Mehdi Chahiri (21) (puis Lucien Zohi à la 57ème), Jean-Ricner Bellegarde (17) (puis Habib Diallo à la 57ème), Jean-Eudes Aholou (6) (puis Dimitri Liénard à la 71ème), Ludovic Ajorque (25)
Buts : Pablo (38ème), Otavio (66ème)
Avertissements : Djiku (3ème), Sissoko (81ème) pour le RC Strasbourg, Pablo (2ème) pour Bordeaux
Aucun joueur expulsé

Le résumé vidéo du match