[J23] Dans la tête de… Jean-Louis Gasset avant Lille

Continuer sur la lancée des dernières semaines

Le coup d’arrêt de vendredi soir (plus dans le résultat que dans le jeu) ne doit pas démoraliser les troupes, au contraire. La qualité du jeu bordelais, si elle perdure, rapprochera inexorablement notre équipe des places européennes. Passer à autre chose, ne pas douter sur des qualités évidentes, continuer à ne pas calculer et jouer chaque rencontre (quel que soit l’adversaire) pour l’emporter, voilà le discours que devrait tenir à peu près Jean-Louis Gasset avant la rencontre contre Lille.

Nous espérons tous que ce but dans les arrêts de jeu à Lyon n’a pas laissé trop de traces sur une équipe qui a montré par le passé, une grande fragilité mentale.

Jean-Michel Séri pas encore disponible, retour en 4-4-2 et même 11 ?

Le coach avait parfaitement travaillé l’organisation Lyonnaise et ses nombreux joueurs dans le cœur du jeu, son 3-4-3 répondait ainsi à son adversaire. Contre Lille et son schéma plus classique, notre entraineur devrait revenir à son 4-4-2 sans changer ses hommes. Des modifications dans le onze de départ devraient avoir lieu à Brest avec un besoin évident de renouvellement (trois matchs en neuf jours).

Deux jours de moins de récupération pour les Lillois à intégrer dans l’approche de la rencontre

Lille a joué dimanche et Bordeaux vendredi, seulement 3 jours (contre 5) de récupération pour l’équipe de Christophe Galtier, les jambes pourraient être lourdes dans les 20 premières minutes.

Bordeaux devra imprimer un pressing et un rythme élevé (comme lors des dernières rencontres) pour tenter de plier le match rapidement. La solidité défensive et une meilleure gestion des contres (à travailler) constitueront ensuite (en cas d’ouverture du score rapide) les clés de cette rencontre.

Même si Lille perd peu (2 défaites en 22 matches), la première mi-temps du match aller et la qualité de notre jeu actuellement doivent nous permettre de nous imposer au Matmut Atlantique. Y croire, se le dire, lever la tête (garder sa lucidité et sa concentration) et jouer quelles que soient les circonstances et faits de jeu pendant la rencontre.

Le désamour des supporters pour leur équipe commence doucement à s’estomper avec le retour du beau jeu, d’un état d’esprit surtout, et des résultats encourageants. Même sans supporters dans le stade, les joueurs, s’ils prennent conscience de ce nouvel engouement, ils doivent s’en servir pour bénéficier d’un supplément d’âme dans les moments difficiles ou compliqués.

Et vous, que pensez-vous de cette équipe en 2021 ? Montrez-votre soutien, passez vos messages dans les commentaires…