[J32] Dans la tête de… Jean-Louis Gasset avant Saint-Etienne/Bordeaux (+composition probable)

Qui pour sauver le club ?

Au moment de choisir les 11 joueurs pour le match à Saint-Étienne, il semble important que Jean-Louis Gasset se pose la question de l’implication de ses joueurs dans cette dernière ligne droite.
L’expérience, les fins de contrat, la cohérence, la cohésion et le don de soi pour ce maillot doivent être pris en compte.

Dans cette optique, 5 joueurs semblent sortir du lot, ils représentent l’épine dorsale de cette équipe. Benoit Costil, rempart indéboulonnable par son professionnalisme, l’axe central Paul Baysse et Laurent Koscielny pour leur rôle de guide, leur expérience et leur professionnalisme.
Au milieu, Yacine Adli semble être le seul capable de créer du liant. Devant, Hwang Ui-jo est notre meilleur buteur, sans oublier ses replis défensifs et le don de soi quels que soient les circonstances et l’adversité.

Sur les côtés, l’expérience de Youssouf Sabaly et Loris Benito devraient primer avec comme consigne une attention particulière sur les tâches défensives pour renforcer une arrière garde qui prend trop de buts depuis 10 matchs (20). On aimerait quand même savoir ce que devient le jeune Ismaël Sow (si prometteur et jamais utilisé). Enock Kwateng a de nouveau disparu des radars et ses dernières prestations montrent un manque de confiance incompatible avec cette fin de saison.

La touche jeunesse alliée à un vrai numéro 6

Tom Lacoux représente la seule alternative au poste de milieu défensif car pour pallier l’absence d’Otavio, un vrai spécialiste est indispensable pour l’équilibre de l’équipe.

Dans un milieu à 3, la dernière place aux côtés de Tom Lacoux et Yacine Adli pourrait se jouer entre Toma Basic, Mehdi Zerkane (pour leurs pattes gauches) ou le décevant Jean Michaël Seri.

Dans l’état d’esprit, Mehdi Zerkane a une longueur d’avance sur les deux autres. Dans un poste plus avancé, Jean Michaël Seri pourrait être plus à l’aise et intéressant pour casser les lignes stéphanoises.

Devant, deux schémas possibles :

  • Avec un 10 libre (Hatem Ben Arfa) et deux attaquants Hwang Ui-Jo et Nicolas De Préville (ou la surprise Jimmy Briand) (Schéma 1)
  • Avec 2 excentrés Rémi Oudin et Amadou Traoré (ou Nicolas De Préville) et un avant-centre Hwang Ui-Jo (Schéma 2)

Le système avec les deux excentrés est devenu trop lisible par nos adversaires. Les mauvaises performances de Rémi Oudin ou Nicolas De Préville dans ces positions ne plaident pas en faveur de cette configuration.

L’avantage du schéma 1 est de mettre en lumière Hatem Ben Arfa (ce qui n’est pas pour lui déplaire) dans une position libre et de profiter de la profondeur de Hwang Ui-Jo et de Nicolas De Préville.

Cette rencontre devrait marquer (enfin, on l’espère) la fin du 3-5-2 (on n’en peut plus !).