Présentation d’Admar Lopes, “l’un des meilleurs recruteurs du monde”

Qui est Admar Lopes, le futur directeur technique des Girondins de Bordeaux ? Il serait « l’un des meilleurs recruteurs du monde » si l’on en croit la presse, qui a les mêmes mots depuis des années à son sujet. Passé par Porto, Monaco, Lille et Boavista, il est le bras droit de Luis Campos depuis toujours. Il est notamment reconnu pour être un dénicheur de jeunes talents. RMC, dans un portrait de lui réalisé en 2016, à l’aube de son arrivée au LOSC, expliquait qu’il « est décrit comme un spécialiste du football sud-américain, qui est capable de connaitre par cœur le profil d’un joueur de 4e division brésilienne. Un homme discret, simple qui n’aime pas la lumière et qui est capable de dormir 4 heures par nuit ». Au LOSC,  il faisait partie de la cellule de recrutement Scoutly, avec en charge 19 recruteurs.

Quelle est la méthode d’Admar Lopes ?

Celui qui ne se déplace jamais dans un stade sans connaitre les caractéristiques du/des joueur(s) qu’il va observer, a une méthode pour recruter les joueurs. Ainsi, Admar Lopes cocherait une liste d’une trentaine de caractéristiques, quelles soient techniques, physiques, tactiques, ou encore psychologiques. Bien sûr, le trading est au cœur du projet bordelais mais lorsqu’il fut nommé à Boavista il y a un an, Admar Lopes parlait également de l’importance de s’imprégner de l’ADN du club portugais, tout en assurant « que l’objectif n’était pas de réussir en une saison, mais de recruter des joueurs qui seront là dans les années à venir, afin de constituer une équipe compétitive ». Nous ne savons pas encore si cela sera le cas à Bordeaux. L’idée de « créer et définir un style de jeu propre à l’identité du club » avait également été évoquée lors de cette présentation. « Comment pouvez-vous valoriser les joueurs, les entraîneurs et, finalement, le club lui-même si nous ne sommes pas en mesure de présenter un football passionnant à nos fans ? » avait-il conclu. De nombreux critères de sélection. « Les plus jeunes joueurs ont été choisis pour leur compétence et leur qualité sportive sur la base d’une stratégie globale de repérage qui a déjà montré d’excellents résultats par le passé, non seulement à Lille, mais aussi à Monaco. Après cela, il a également fallu comprendre si ces joueurs s’inscrivaient dans le L’ADN et la culture de Boavista, et pour cela nous avons analysé le profil psychologique de tous les athlètes qui composent actuellement notre effectif. Nous embauchons des joueurs de qualité, mais aussi et surtout des joueurs qui partagent les valeurs du club : le dynamisme, la détermination, le dépassement et la frustration de l’échec ».

Dans Le Parisien en 2019, Admar Lopes n’y va pas par quatre chemins. « Notre stratégie ?  Acheter pas cher, valoriser le joueur et vendre au prix fort. Notre cible privilégiée, ce sont les 16-23 ans. Dans l’idéal, on aime les suivre pendant trois ans avant de se lancer… Ou pas ».

https://twitter.com/RMCsport/status/1409241337778556929?s=20